ECONOMIE ET BUSINESS  |    

La Banque Mondiale évalue les performances de son portefeuille en Centrafrique

Par journaldebangui.com - 09/12/2010

Les travaux de la troisième évaluation se sont tenus en début du mois de décembre 2010

 

Les travaux de la revue de la performance du portefeuille viennent de s’achever à Bangui. L’organisation d’une session de restitution avec le gouvernement dans la salle de conférence de la Banque des Etats de l’Afrique Centrale (BEAC), a porté essentiellement sur l’évaluation à mi-parcours de la stratégie de partenariat pays 2009-2012 que la Banque mondiale a formulé dans un élan de partenariat. Le rapport issu de ces travaux sera présenté au conseil d’administration avant la fin cette année. Voilà la principale conclusion de la troisième évaluation annuelle de la performance du portefeuille de la Banque mondiale et la ‘’ Revue à mi-parcours de la Stratégie conjointe de Partenariat Pays (SPP) pour la République Centrafricaine (AF09-12)’’. Sur huit objectifs que nous avons formulés dans notre stratégie, qui étaient alignés sur le Document de Stratégie de la Réduction de la Pauvreté (DSRP), nous pouvons conclure que nous sommes en bonne voie par rapport à quatre objectifs sur huit, a déclaré la Représentante de la Banque mondiale en RCA, Mme. Jelena Pantelic.

 


© Ide/Fmi
La Banque mondiale se réjouit des fonds mobilisés, qui s’élèvent à $ 231 millions contrairement au montant indicatif qui s’élevait à $ 181 millions et permettent le financement d’un portefeuille assez diversifié. Les fonds additionnels ont permis la préparation d’une opération dans le secteur agricole ($ 24 millions), le financement additionnel du Projet Urgence de Réhabilitation des Services Urbains- PURISU ($ 24millions) et le lancement d’un nouvel appui budgétaire- DP04 ($ 8,8 millions). Selon Mme. Pantelic, ce montant n’aurait jamais été possible n’eussent été les efforts déployés par le gouvernement, les partenaires et l’équipe de la Banque mondiale, pour accéder à d’autres fonds fiduciaires qui ont permis d’élargir une base initiale de $ 33 millions de l’IDA pendant les 3 dernières années. A travers les huit (8) objectifs principaux poursuivis par cette stratégie, les travaux de Bangui visent à mettre en exergue la performance des projets. En effet, étant donné l’importance de la performance du portefeuille sur les allocations futures de la Banque mondiale, il est très important d’examiner la mise en œuvre de ces programmes, d’indiquer les succès afin de préparer un plan d’actions pour résoudre les défis.

La Représentante de la Banque mondiale en RCA se veut rassurante: certes, les autres objectifs accusent du retard, mais nous restons optimistes que les projets atteindront les objectifs de développement fixés avant la fin de notre stratégie. Pour les prochaines étapes, la Banque mondiale entend continuer de reposer sa stratégie sur la stratégie nationale de la réduction de la pauvreté de la RCA. La Banque envisage également de poursuivre ses efforts de mobilisation des fonds fiduciaires pour compléter la nouvelle allocation de l’IDA. Aussi la Banque mondiale se propose d’attirer l’attention de la communauté internationale aux besoins énormes et l’urgence d’appui au développement de la RCA à travers l’organisation d’une table ronde prévue après les élections.

 

 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués