SOCIéTé  |    

Bangui: Indignation des agents de l’Etat

Par rjdhrca - 18/06/2013

Ils sont excédés par les promesses non tenues du président de Transition à propos des mois d’arriérés de salaires qui restent impayés

 

Depuis la déclaration faite par Michel Djotodia, les fonctionnaires et agents de l’Etat accourent chaque jour devant les banques de la ville de Bangui pour percevoir leurs salaires. Malheureusement pour ces derniers, aucun virement n’est encore fait. Ils risquent d’attendre encore pendant plusieurs jours, voire des semaines pour avoir leurs salaires, d’après des sources bien informées citées par le RJDH-RCA. Cette situation socio-économique très difficile a entraîné le blocage des activités sur toute l’étendue du territoire nationale. Déjà victime des pillages et des vols, à quoi s’ajoute le non payement des salaires de ses agents, l’administration centrafricaine fonctionne au ralenti. Certaines personnes affirment n’avoir pas assez d’argent pour payer le transport afin de se rendre au travail. Dans certains services étatiques, il est difficile de voir tous les agents à leurs postes.

 


© journaldebangui.com
Les travailleurs des administrations centrafricaines (défilé du 1er décembre 2011 à Bangui)
Un agent de l’Etat au ministère de la Santé publique affirme quant à lui que la situation des fonctionnaires va de mal en pire, et voit déjà le risque d’accumuler le troisième mois d’arriérés de salaire. «Nous sommes devenus des mendiants aux yeux de la population. Nous ne sommes même plus en mesure d’assumer les charges de nos familles», a-t-il mentionné. Il poursuit en disant que «si le gouvernement est incapable de payer les salaires, c’est inutile de faire des promesses trompeuses. Je pense que c’est une manière de se moquer des fonctionnaires. Et ce ne pas digne pour un président de tenir de tel propos».

Indignation des agents de l’Etat face à la promesse du président de la transition
Depuis son accession à la tête du pays, le président de la transition Michel Djotodia ne cesse de faire des promesses. La preuve en est qu’au cours de sa rencontre avec les enseignants, ce dernier avait promis le versement de deux mois de salaires aux fonctionnaires et agents de l’Etat. Mais depuis lors, aucun fonctionnaire n’a été payé. Aujourd’hui, beaucoup de personnes pensent que la promesse non tenue du nouvel homme fort de Bangui, contribue davantage à la détérioration de la situation socio-économique des fonctionnaires et agents de l’Etat déjà difficile. «Si le président Michel Djotodia se rend compte personnellement de la situation dans laquelle les fonctionnaires et agents de l’Etat se trouvent actuellement, je crois qu’il ne va pas tenir ce genre de langage à notre égard. Cela fait deux mois aujourd’hui qu’il a promis de payer deux mois de salaires, mais jusqu’à ce jour, rien est fait», a déclaré un enseignant de l’Université de Bangui qui a requis l’anonymat.

A son retour d’une mission qu’il a effectué à Brazzaville au Congo, le Premier ministre Nicolas Tiangaye avait quant à lui annoncé que le gouvernement Congolais a accordé à la République centrafricaine, une somme de 25 milliards de francs CFA, en vue du paiement de deux mois de salaire des fonctionnaires et des agents de l’Etat. Mais jusqu’à ce jour ces fonctionnaires n’ont rien perçu.

 

 
MOTS CLES :

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués