DéBATS & OPINIONS  |     KIOSQUE  |    

Yaoundé: la présence de Michel Djotodia embarrasse le régime de Biya

Par Alain Njipou - Le Messager - 18/06/2013

Face à la presse, Issa Tchiroma, le ministre de la Communication du gouvernement camerounais, n’a ni confirmé, ni infirmé la participation effective du président de Transition de la Centrafrique

 

A l’occasion de la rencontre des chefs d’Etats du Golfe de Guinée, la capitale camerounaise se prépare à recevoir le 25 juin prochain, plusieurs chefs d’Etat issus du Golfe de Guinée. Le ministre de la Communication, Issa Tchiroma Bakary, était hier lundi 17 juin 2013, face à la presse pour fixer les contours d’un sommet dont les enjeux sont importants. Le sommet des chefs d’Etats du Golfe de Guinée va se tenir, sauf déprogrammation de dernière minute, au Cameroun où sont attendues pas moins de 500 personnalités parmi lesquelles les présidents des Républiques faisant partie du golfe de Guinée. Issa Tchiroma Bakary devait fixer les Hommes des médias sur les contours de cet évènement, mais aussi décliner les dispositions pratiques usuelles à prendre pour la couverture médiatique de ce sommet.

 


© unoca.unmissions.org
Préparation du sommet de Yaoundé par Chef du Bureau régional des Nations Unies pour l’Afrique centrale (UNOCA), M. Abou Moussa
A la question de savoir si Michel Djotodia, le nouvel homme fort de la République centrafricaine (Rca) qui a renversé le général Bozizé, démocratiquement élu à la tête du pays, sera du rendez-vous du 25 juin prochain, le Mincom a laissé entendre aux journalistes de prendre leur mal en patience et de vivre le ballet des arrivées de nombreux chefs d’Etat attendus. Un discours, qui n’a pas laissé présager, une assurance totale de la participation effective de Michel Djotodia aux travaux de Yaoundé. Des sources dignes de foi évoquent le peu d’empressement manifesté par Paul Biya à rencontrer Michel Djotodia, le nouvel homme fort de Bangui. Après s’être fait adouber par les autres chefs d’Etat de la sous-région d’Afrique centrale, Djotodia a du mal à obtenir les grâces du numéro un camerounais. Le sommet du 25 juin prochain va–t-il permettre enfin aux deux hommes de s’accorder sur les sujets qui fâchent à l’instar du cas du président déchu François Bozizé, sur qui pèse un mandat d’arrêt international?

 

 
MOTS CLES :

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués