SOCIéTé  |    

Armée: 400 hommes d’Abdoulaye Hissen arrivent à Bangui

Par Source: Afrik.com - 14/06/2013

Le contingent est arrivé dans la capitale le 11 juin dernier. Ils ont rejoint une fois sur place le processus de réforme de l’armée nationale

 

Le temps est aujourd’hui à la reconstruction en République centrafricaine. Et dans la foulée de ce retour à la normalisation, la réforme de l’armée est enclenchée avec la nomination du général de brigade Jean-Pierre Dollo-Waya à la tête de l’état-major des Forces armées centrafricaines (FACA). La Convention des patriotes pour la justice et la paix (CPJP) du général Abdoulaye Hissen n’est pas du reste. Alors qu’après la prise du pouvoir le 24 mars dernier, par la coalition Séléka, le général Abdoulaye Hissen a regroupé ses troupes à Ndélé, dans le nord du pays, ces éléments sont rentrés mardi 11 juin à Bangui pour intégrer le processus de la réforme de l’armée déjà en marche. Ils sont au nombre de 400, les combattants de la CPJP qui sont rentrés à bord de dix véhicules dont 8 pick-up et deux camions, à leur tête, le lieutenant Mahamat Salley. Pour ce dernier, nous ne voyons pas à quoi ça sert de rester en dehors du processus de paix dans notre pays. Nous sommes donc rentrés pour participer à ce processus. Parce que certaines personnes qui ont vu nos cargaisons d’armes, elles pensent que nous sommes en train de fomenter un sale coup pour le régime en place. Les 400 hommes sont conduits et regroupés immédiatement au Camp Kassaï.

 


© afrik.com
Selon des sources proches du ministère de l’Intérieur, ces hommes sont venus pour être intégrés dans la dynamique de la restauration des FACA. Par conséquent, ils seront rassemblés d’abord au Camp Kassaï ; ensuite ils seront désarmés avant d’être intégrés dans le cadre de la restauration des FACA. Rappelons que la décente des hommes d’Hissen à Bangui intervient une semaine après que les éléments de la Séléka aient visité le domicile de ce dernier, et ils ont emporté sa voiture de commandement du ministère de la Jeunesse. Est-ce que cette arrivée musclée est en relation avec l’incident en question ? Personne ne sait pour l’instant. Le moins qu’on puisse dire est que 400 hommes en tenue en plus de quelques 6 000 autres de la Séléka et les 4 000 FACA ont répondu présents à l’appel du chef d’état-major, c’est un peu trop pour la République centrafricaine, surtout en ce qui concerne l’aspect financier. L’intégration du processus par les éléments de la CPJP sonne comme un appel fort au Front démocratique pour le peuple centrafricain (FDPC), la seule faction rebelle encore active sur le territoire, de se ranger.


 

 
MOTS CLES :  Bangui   Abdoulaye Hissen   Armée 

6 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

Du n'importe quoi

Par M.biandet

14/06/2013 16:07

C'est vraiment du n'importe quoi, il n'y a pas d'autres boulot que l'armée? est-ce ce dont ce pays a plus besoin? Normalelent,ces sanguinaires doivent passer par une etape de soins car ce sont des fous qui ont tué et ne savent que tuer et voler,quel service de tels gens peuvent rendre à une nation s'ils s'échangent déja les uniformes avec l'armée tchadienne,ne soyez pas surpris d'avoir des tchadiens dans ces lots se pretendant centrafricains. Et quel esprit? exactement comme Déby et ces cousins font au tchad. dans un meme vilages 5 badauds se lèvent et se disent chefs de guerre aiser par l'argent du golfe pour la promotion de l'islam et foute le bordel. demain,ce sont ces meme groupes qui vont se disputer le pouvoir les uns et les autres comme déby,ses beaux frères et cousins au tchad. Au fait ,la démocratie ce n'est pas leur problème. ils ont autre chose en tete d'où cet esprit malsain de prise de pouvoir par les armes. que peuvent faire de tels individus pour un pays qu'ils n'aiment pas?
Le djotodia parle d'envoyer les soldats dans les préfectures. dans un pays toutes les regions ne sont pas militaires. on a déja une ville ou deux destinés à cela,le reste ce sont les villes frontalières où il y a les braconniers qui doivent etre surveilles si ils ne sont pas eux memes les braconniers. comment faire confiance à des gens qui ne savent que voler et tuer? Il faut un quota par region pour une armée nationale,et le reste,les autres n'ont qu'à etre recycler dans la vie civile après soins. ce sont des drogués dejà. ceux leurs chefs qui les avaient drogués savent bien à quoi ces substances devaient les amener à faire. s'ils les drogues pour qu'ils soient sans pitié,ils savent que depuis qu'il y a des rébellion,il y a des comportements à bannir,donc ces chefs pouvaient bien prévoir des medicaments reduisant le libido de ces malades de guerre,or avec tous les renseignements qu'on a aujourd'hui sur les comportements des rebelles, ils les ont laissé libres de leur lobido pour atteindre l'effet psychologique souhaité sur le peuple.
Centrafricains,un pays ne vit pas d'armée,c'est une dépense lourde pour un etat et ils ne servent à rien. et la surveillance d'un territoire ne leur est pas dévoulue.
On ne va pas vivre comme déby a dessiné le tchad. la solution centrafricaine passe lee renvoi de déby du pouvoir et une réelle démocratie au tchad,une vraie ,pas celle maintes fois falsifiéé par ce malade.
L'armée qui marche dans le monde ce n'est pas cela.

personna non grata

Par famoundjou

15/06/2013 09:25

chers compatriotes regardez bien ces enturbannes ce ne sont pas des centrafricains,ils sont recruter au DARFOUR,ils doivent rentrer chez eux.monsieur TIANGAYE vous etes premier MINISTRE comment peux T,ON integrer des enturbannes dans notre ARMEE apres le CARNAGE dont les centrafricains sont victime?vous baignez dans L,ARNACHIE.nous ne sommes pas dans la LEGION ETRANGERE pour engager des gens qu,on ne connais leur origine.ils ont demander l,argent avant de battre en retraite,payer les avec l,argent de votre poche vous et amies qui ont conspirer la destruction de notre pays depuis DJAMENA avec L,appuis du DICTATUER DEBY.nous voulons une ARMEE PUREMENT CENTRAFRICAINE AVEC LES ENFANTS DU PAYS.ils ont les armes pour le moment ils font leur LOI mais le temps viendra ou ils rentrerons de GRE OU DE FORCE rejoindre la terre de leur ancetre.bref ils sont PERSONNA NON GRATA SUR LA TERRE DE NOS ANCETRE.

ETRANGES

Par sagèsse

15/06/2013 14:00

DESOLE MAIS CES HOMMES NE SONT PAS CENTRAFRICAINS ILS N'ONT RIEN A FAIRE DANS NOTRE ARMEE. QU'ILS RENTRENT CHEZ EUX.

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués