NATIONALE  |     INTERNATIONALE  |    

Séléka: une opération contre la LRA

Par Rjdh-rca - 12/06/2013

Commandés par le président Michel Djotodia, les éléments de la Séléka se sont déployés dans la ville de Bria dans le cadre des opérations de la sécurisation du territoire national

 

L’objectif recherché par cette opération est de ramener la paix et la sécurité dans les zones menacées par la LRA. Les activités socio-économiques tournent au ralenti dans ces zones, du fait de la présence de ces rebelles ougandais, mais aussi de certains éléments incontrôlés de la Séléka qui créent l’insécurité grandissante. L’opération d’après le RJDH va durer deux semaines. Elle va se dérouler dans toute la préfecture de la Haute-Kotto où la présence des Tongo-tongo (appellation locale des éléments de la LRA) se fait remarquer, depuis la prise de pouvoir par la Séléka en mars dernier. Elle concerne les villages de Ouadda, Tissi, Ndangana, Nakoto-Sangba, Malassia, Nzacko et Yalinga. C’est le commandant de la zone de la Séléka, le colonel Houssa Ali, qui est chargé d’exécuter la mission, maintenant qu’ils sont dotés de moyens logistiques, financiers, voire aériens pour mener à bien cette opération. Le plan de cette opération conçu par le conseil à la défense de la présidence de la République sera mis en œuvre par le général Zackaria Damane, le colonel Ibrahim Hamza, et le colonel Housta Ali, chargés de veiller à son exécution.

 


© mamamia.com.au
C’est une première mesure gouvernementale de lutte contre la LRA, depuis que sa présence est signalée en Centrafrique en 2008. Elle intervient quelque jour après la rencontre entre le président de Transition Michel Djotodia et une mission conjointe des Nations unies et de l’Union africaine à Bangui. La rencontre a eu lieu en présence de la Représentante spéciale du Secrétaire général des Nations Unies en République centrafricaine et Chef du BINUCA, Mme Margaret Vogt. C’est ainsi, qu’en ce qui concerne les activités des forces conjointes, qui ont été suspendues après les évènements du 24 mars en République centrafricaine, l’Envoyé spécial de l’Union Africaine pour la lutte contre le terrorisme et l’Armée de Résistance du Seigneur (LRA) a indiqué que leur rencontre a permis d’éclairer la situation et de favoriser la reprise des activités de la force conjointe en République centrafricaine.

Répondant à la question sur l’incident qui avait eu lieu le 24 mai 2013 à Obo, chef-lieu de la Préfecture de Haut Mbomou, M. Francisco Madeira - l’Envoyé spécial de l’Union Africaine pour la lutte contre le terrorisme et l’Armée de Résistance du Seigneur (LRA), - a déclaré: «Les militaires centrafricains sont les premiers responsables de la sécurité en Centrafrique. Les Nations Unies et l’Union Africaine sont là en appui et pour aider les Centrafricains à éliminer la LRA». La délégation a par ailleurs affirmé étudier les conditions pour une meilleure collaboration entre les forces conjointes et les Forces armées centrafricaines (FACA) dans la lutte contre l’Armée de résistance du Seigneur (LRA).

Une force conjointe de l’Union africaine, appuyée par les conseillers militaires envoyés par Washington, mène une lutte contre cette rébellion dans la région sud-est, frontalière avec le Soudan du Sud et la République démocratique du Congo.

 

 
MOTS CLES :

8 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

Enfin la fierté d'appartenir à une nation

Par Lèngban

12/06/2013 15:10

Très bonne nouvelle. Enfin une opération qui sera menéé par des CENTRAFRICAINS pour booter hors de notre territoire un voyou, bandit de grand chemin et ses gouyanfiers pour prouver au monde entier ce dont nous en sommes capables. Allez les gars jusqu'au bout. Vous avez mon soutin inconditionnel. PAS DE PITIE pour ces salauds, ces canards.
Vous avancez, nous vous suivrons. La RCA vous sera reconnaissant.Et l'histoire dira mieux.

LRA

Par Koraa

12/06/2013 17:26

Une operation pour chasser la LRA tout le monde est d'accord! Mais que l'operation soit menee par d'autres rebels (tchadiens et soudanais) qui violent, tuent, pillent nos resources naturelles et autres en sillonnant tout le territoire nationale, c'est cela que je ne comprends. Ou sont les 2000 soldats africains? Ou en sommes nous avec le cantonnement et le desarement de la seleka? Le renvoi dans leur pays respectif les rebels thadiens et soudanais on n'en sait rien. La restructuration de notre a;mee nationale aucun mot alors je n'y comprends rien.

LRA + SELEKA = 1

Par Observateur

12/06/2013 19:39

LRA TOUT COMME SELEKA SONT DES MOTS FORMES DE TROIS SYLLABES. L-R-A . SE-LE-KA, DU BLANC BONNET ET BONNET BLANC. CESSEZ DE JOUER AU MASCARADE, TOUT COMME L-R-A, SE-LE-KA DOIT ETRE BOUTE HORS DU TERRITOIRE DE LA RÉPUBLIQUE CENTRAFRICAINE. C'EST CELA LA VÉRITÉ.ET ILS LE SERONT, TÔT OU TARD CELA FINIRA PAR ARRIVER. CHAQUE CHOSE A SON TEMPS.L'HISTOIRE DE L’HUMANITÉ NOUS A APPRIS BEAUCOUP. LA RÉPUBLIQUE CENTRAFRICAINE N'EST PAS SUR UNE AUTRE PLANÈTE, NI CONSTITUE DES HOMMES QUI MARCHENT LA TÊTE EN BAS ET LES PIEDS EN HAUT...

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués