NATIONALE  |     INTERNATIONALE  |    

Crise: La Côte d'Ivoire au banc de touche

Par journaldebangui.com - 08/12/2010

En raison de la crise post-électorale l’instance économique a opté pour la suspension du pays au deux présidents

 

La Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (Cedeao) en réunion de crise depuis le début de la semaine a reconnu Alassane Ouattara comme le vainqueur de l'élection présidentielle de Côte d’Ivoire. Le président nigérian, Goodluck Jonathan, qui est également président de la Cedeao, communauté composée de 15 pays membres, a pris la décision de suspendre la Côte d'Ivoire à l'issue d'un sommet d'urgence tenu à Abuja qui a réuni les dirigeants du Burkina Faso, du Liberia, du Ghana, du Sénégal et du Togo. Les élections ont eu lieu et quelqu'un a gagné, donc il doit assumer le pouvoir, a indiqué M. Jonathan. Le vote du peuple doit être respecté. Les chefs d'Etat et de gouvernement ont reconnu Alassane Dramane Ouattara comme président élu de la Côte d'Ivoire, ont déclaré les dirigeants de la Cedeao dans un communiqué conjoint publié au terme du sommet. Le sommet a appelé Laurent Gbagbo à respecter les résultats du second tour des élections présidentielles, tels qu'ils ont été certifiés par la Mission de l'ONU en Côte d'Ivoire, et à céder le pouvoir sans délai, demande le communiqué conjoint.

 


© Xinhua/AFP
Le président nigérian, Goodluck Jonathan
Le président nigerian a écarté la possibilité d'un gouvernement d'unité impliquant Gbagbo et Ouattara comme un moyen de sortir de l'impasse. La commission électorale ivoirienne a déclaré Ouattara vainqueur du second tour de la présidentielle tenue le 28 novembre, alors que le Conseil constitutionnel, qui décide en dernier ressort des résultats du vote, a déclaré que Gbagbo avait remporté la présidentielle. Gbagbo a prêté serment en tant que président élu de la Côte d'Ivoire reconnu par le Conseil constitutionnel, tandis que Ouattara a également prêté serment comme président élu du pays.

Dans un communiqué publié samedi, date de l'investiture du président Laurent Gbagbo, la Commission de la Cedeao a exprimé sa profonde déception et inquiétude par rapport aux anomalies qui ont émaillé la transition au pouvoir dans cet Etat membre, et particulièrement l'annonce de l'investiture aujourd'hui du président en exercice. La Cedeao condamne toute tentative d'usurper la volonté populaire des habitants de la Côte d'Ivoire, et appelle tous les dirigeants à accepter les résultats déclarés par la Commission électorale (indépendante), dit le communiqué.

 

 
MOTS CLES :  Côte D'ivoire   Présidentielle   Alassane   Ouattara   Gbagbo   Cedeao 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués