SOCIéTé  |    

Bangui: des enfants soldats remis à l‘UNICEF

Par Source: RJDH-RCA - 30/05/2013

Ces enfants se seraient engagés volontairement dans les rangs de la Séléka lors de la marche vers la capitale

 

Une trentaine d’enfants enrôlés dans les rangs de la coalition Séléka ont été remis ce jeudi 30 mai par le leader de cette ex-rébellion, Michel Djotodia, au Fonds des Nations-Unies pour l’enfance (UNCEF). Une opération qui a débuté le 27 mai dernier dans la capitale centrafricaine. Ce sont près d’une centaine d’enfants qui ont été déjà remis, selon Souleymane Diabaté, représentant de cette structure internationale. Selon le ministre de la communication Christophe Gazam-Betty, qui a assisté à la cérémonie, «c’est par respect des droits universels de l’homme, qui interdit que les enfants soient associés aux groupes armés, que le gouvernement en partenariat avec l’UNICEF a fait ce travail»

 


© acap-cf.info
Les experts de l’Unicef-RCA et quelques enfants récupérés
Le membre du gouvernement a relevé que c’est pendant l’identification des éléments de la Séléka à Bangui, que les leaders de cette coalition se sont rendus compte de la présence des enfants, qui selon ses termes, se sont engagés volontairement dans la rébellion pendant la marche de la Séléka vers Bangui. De son côté le représentant de l’UNICEF a fait savoir que sa structure a commencé à vérifier les enfants, présentement 41 d’entre eux sont dans un centre dans de transit et d’orientation. Ces derniers sont en contact avec des encadreurs. «Nous les aidons pour qu’ils soient réinsérés dans un bref délai dans leur famille respective», a-t-il dit.

Souleymane Diabaté a annoncé une prochaine mission de l’UNICEF à l’intérieur du pays pour unifier les enfants associés aux groupes armés et qui ont été remis à leur famille. Cette activité se fera en partenariat avec les autres structures œuvrant dans le domaine de la protection de l’enfant. Le gouvernement s’occupe déjà de 70 enfants qui sont actuellement en phase de réinsertion dans un centre à Bangui, a ajouté le représentant de l’UNICEF. On se rappelle qu’après la prise de Bangui qui s’était soldée par la mort des soldats sud-africains, certains des militaires ayant survécus à la bataille avaient affirmé être traumatisés, parce qu’ils se sont rendus compte qu’ils tiraient et combattaient contre des enfants transformés en chair à canon. Il n’a jamais été dévoilé combien de ceux-ci étaient tombés au combat. L’Unicef par contre rapporte qu’entre 2500 et 3000 enfants sont enrôlés dans les rangs des différents groupes rebelles présents sur le territoire de la République Centrafricaine.

 

 
MOTS CLES :

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués