SOCIéTé  |    

Crimes de sang et crimes économiques en Centrafrique

Par Source: Bêafrika Sango - 27/05/2013

Une commission mixte d’enquête vient d’être créée et couvre les faits commis depuis la période 2004

 

Dotée d'une compétence nationale, elle a pour mission d'enquêter sur les crimes, délits et autres violations des droits humains ainsi que les atteintes aux biens; identifier les auteurs, coauteurs, complices et les victimes; évaluer le préjudice subi pour une éventuelle indemnisation. Les travaux de la commission mixte d'enquête couvrent les faits commis pendant la période allant de 2004 non visés par l'information judiciaire ouverte pour les crimes et autres violations des droits humains imputables à l'ancien régime de François Bozize et celle qui a suivi le changement politique du 24 mars 2013. Pour l'accomplissement de sa mission, la commission mixte d'enquête reçoit les plaintes des victimes et les dénonciations. Elle procède aux auditions, interrogatoires et confrontations, transports sur les lieux, constats et dresse procès-verbal sur chaque cas. Cette entité a été créée à la faveur d’un décret présidentiel signé le 22 mai 2013.

 


© journaldebangui.com
Les membres de la commission mixte d’enquête (décret n° 13.106 du 22 mai 2013)
Président: Flammarion Goba, magistrat
1er vice-président: Mathias Morouba, président de l’Observatoire centrafricain des Droits de l’Homme ;
2e vice-président: Brigitte Izamo Balipou, magistrat ;
Membres: lieutenant Roy Roger Bangbi-Kongbowali ; Sous-lieutenant Dieudonné Zebay ; Maréchal de logis-chef Rufin Dan-Ngom ; Maréchal de logis Dominique Kotamandji ; Commissaire de police Bertrand Legba ; Commissaire de police Juste Bruno Malo ; Commissaire de police Gisèle Lembe

 

 
MOTS CLES :

1 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

crime

Par nano

30/05/2013 18:57

Quelle belle caricature? Était ce une commission independante. A qui rendra t elle compte? Si Bozize est le 1er Accuse de facto Djotodjia en est le second. Les deux etant arrives au pouvoir de la même maniere. Enfin tous seront pendus par les Centrafricains après que le TPI ait proclame leur sentence. Les motifs: Bozize: avoir confondu la gestion etatique a celle de la famille. Amdroko: assassinatS en bande organisee,pillage organisee .....

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués