ECONOMIE ET BUSINESS  |    

Centrafrique: deux mois de salaires seront versés aux fonctionnaires?

Par François Biongo / ACAP - 24/05/2013

La promesse a été encore faite par le président de transition Michel Djotodja Am Nondroko

 

L’objectif dit-il est de parvenir à décrisper le climat social. Il a fait cette déclaration lors de sa rencontre avec les responsables des établissements scolaires publics et privés de Centrafrique, à Bangui. Sauf qu’une première déclaration sous forme de promesse avait déjà été fait faite une première fois au mois d’avril, mais il était clair qu’à cette date-là, les caisses de l’Etat étaient vides? Plus de deux cent responsables des établissements scolaires, publics et privés de Centrafrique étaient donc au rendez-vous avec le ministre de l’Education Marcel Loudegué en tête pour parler avec le président. Un lot de matériels bureautiques a été remis aux responsables des établissements secondaires de Bangui en vue de permettre la reprise effective des activités pédagogiques.

 


© gabonview
Les fonctionnaires attendent les salaires depuis deux mois
Dans le registre des déclarations, le président de Transition a promis que deux mois de salaires seront versés très prochainement aux fonctionnaires centrafricains ? Il a rajouté dans son discours de circonstance que tout sera mis en œuvre pour assurer la sécurité sur l’ensemble du territoire. Pour cela, il a décidé de cantonner les troupes de la coalition ex-Séléka dans les seize préfectures qui deviendront en même temps des garnisons militaires. Et dans «dans chaque garnison, il y aura trois cent à cinq cent éléments et deux instructeurs par garnison pour assurer la formation. En plus un secrétaire pour répertorier les éléments qui feront l’objet de désarmement, démobilisation et réinsertion (DDR)», a expliqué le chef de l’Etat

Par ailleurs, le représentant de l’Union Syndicale de Travailleurs de Centrafrique (USTC), M. Noël Ramadan a exhorté le gouvernement à mettre un accent particulier sur la sécurité à Bangui et les seize préfectures de la République Centrafricain. Car, dans les provinces, la question sécuritaire demeure un problème important.

 

 
MOTS CLES :

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués