SOCIéTé  |    

Le camionneur tué à Bangui: La compassion du gouvernement centrafricain

Par Alain Tchakounté – CT - 21/05/2013

Elvis Baudelaire Talla a été inhumé samedi, après la levée de corps à laquelle assistait à Douala au Cameroun, le représentant du président de la Transition Michel Djotodia

 

C’est finalement samedi 18 mai que la terre de son village natal, Mtiéki-Bandjoun, région de l’Ouest, s’est refermée sur Elvis Baudelaire Talla Nwafo. Il s’agit de ce jeune camionneur camerounais tué au nord de Bangui, la capitale centrafricaine, dans la nuit du 2 au 3 mai dernier, alors qu’il essayait de dépanner son engin tombé en panne. «Il a en effet été inhumé samedi vers 12h. Tout s’est passé dans de bonnes conditions», confirme Blaise Nzupiap Nwafo, le frère aîné du défunt. Bien avant l’inhumation, une cérémonie de levée de corps assez particulière a eu lieu vendredi 17 mai, à l’hôpital de la Garnison militaire de Douala. Là, le gouverneur de la région du Littoral Joseph Beti Assomo et son état-major, assistaient à la mise en bière, accompagnés de Dieudonné Salamatou, ministre conseiller diplomatique et aux organisations internationales, représentant du président centrafricain Michel Djotodia, qui conduisait lui-même une délégation composée entre autres du directeur général des transports et du représentant du syndicat des transports de RCA.

 


Image d'illustration
Après une messe dite en ces lieux, le gouverneur de la région du Littoral et le représentant centrafricain se sont inclinés devant la dépouille du jeune camionneur. Une gerbe de fleurs a même été déposée par la délégation centrafricaine, visiblement touchée par cette disparition. «Lorsque cet assassinat a été perpétré, le président de la République était en émoi, et m’a instruit de tout faire pour rapatrier le corps et le remettre à la famille», a confié Dieudonné Salamatou. Il ajoute: «Un transporteur est un transporteur. Il n’a pas de nationalité, c’est celui qui fait l’intégration économique de la Cemac. Ils sont ces ouvriers de l’intégration, à travers ces hommes de valeur comme Talla qui ont donné leur vie à la RCA. On ne choisit pas ses voisins. Nous sommes liés par des relations de consanguinité. Ce qui s’est passé est douloureux. Il était à la fleur de l’âge. Je prie sa famille de résister, d’être forte, car Talla est un héros…». Sur l’enquête, le ministre a affirmé que des suspects ont été interpellés et «seront jugés conformément à la loi centrafricaine». «La RCA est un Etat de droit. Il y a une situation sécuritaire sur le corridor qui est maîtrisée. Et toutes les mesures vont être prises pour assurer cette sécurité», a conclu Dieudonné Salamatou.

 

 
MOTS CLES :

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués