NATIONALE  |     INTERNATIONALE  |    

Cameroun/Centrafrique: ça gronde à la frontière

Par Lucie Nkouka avec agences - 17/05/2013

Si le poste de passage reste ouvert, les forces de sécurités camerounaises ont étés renforcées à la suite d’un accrochage avec les rebelles de la Séléka

 

D’après l’AFP citant des sources concordantes, des hommes de la coalition centrafricaine de rebelles Séléka et l'armée camerounaise ont échangé des tirs à la frontière entre les deux pays. Entre mardi et mercredi 15 mai, il aurait eu des tirs et des coups de feu de part et d’autre de la ville frontière camerounaise de Garoua Boulaï. «De l'intérieur de la ville, nous avons entendu beaucoup de coups de feu. C'était un affrontement entre les militaires (camerounais) et le Séléka.», a rapporté un habitant de Garoua-Boulaï, joint par téléphone. Un vent de panique s’est emparé de la population qui a déserté la zone et les forces de sécurité dans les rues de la ville ont été renforcées.

 


© journaldebangui.com
Une voie de passage à la frontière centro-camerounaise
Depuis que la Séléka a pris le pouvoir à Bangui, à la fin du mois de mars dernier, plusieurs incidents du genre ont été observés à la frontière ouest de la Centrafrique poussant les autorités camerounaises à descendre sur le terrain afin de renforcer certaines mesures au rang desquels, les personnels militaires. C’est ainsi que de temps à autres des perquisitions sont effectuées dans des domiciles pour rechercher des armes provenant de l'armée centrafricaine. Plusieurs éléments du Bataillon d'intervention rapide (BIR), redoutable unité d'élite de l'armée camerounaise sont en effet déployés dans les villes frontières. Aucune raison, ni aucun bilan n’a pu être donné de cet accrochage entre les Séléka et les forces camerounaises.

Le Cameroun abrite en ce moment même l’ex-président Centrafricain, François Bozizé, enlevé du pouvoir par le coup de force de l’ancien chef de la rébellion Séléka Michel Djotodia, actuel président de la transition en Centrafrique. Ce dernier devait effectuer une brève escale – visite au Cameroun, mais cette dernière a été annulée. Attendu en Guinée Equatoriale, Michel Djotodia avait commencé mardi, sa tournée des capitales de la sous-région par Ndjamena au Tchad. Cette tournée du nouvel homme fort de Centrafrique avait pour objectif de rassurer ses voisins de son aptitude à ramener la sécurité dans le pays, mais force est de constater qu’avec le Cameroun, cela risque de prendre un certain temps. Ceci d’autant plus que la destination finale du président déchu de Centrafrique F. Bozizé, n’est toujours pas connu.

 

 
MOTS CLES :  Cameroun   Centrafrique   Accrochage   Garoua   Boulaï 

10 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

Des hordes enturbannées.

Par Grand Papa

17/05/2013 19:34

Chassez le naturel et il revient au galop.Ces hommes qu'on nomme de la coalition de la SELEKA n'ont rien d'humain, ils sont mus par un esprit de destruction et de domination sans aucune règle sinon celle de la force brutale et armée.
Dans leur équipée meurtrière en RCA ils ont semé la désolation par les assassinats, les viols,les passages à tabac,les tortures,les pillages, les saccages des biens de l'état,la destruction pure et simple des biens des particuliers.Que peut-on attendre de tels être humains?
Aujourd'hui, Idriss Deby Itno peut constater par lui-même, le désastre qu'il a occasionné à la RCA en permettant que ces humanoïdes s'infiltrent en Centrafrique avec des armes de combat militaires destructrices. Paul Bya ferait bien de contribuer à la liquidation de ces créatures plutôt maléfiques que divines.
La RCA doit demeurer un état indépendant et démocratique qu'une sous province du Tchad, chose inacceptable pour la majorité des centrafricains de religion chrétienne. Nous sommes chez nous pour l'éternité et personnes voire même des hordes d'enturbannés prétendant parler au nom de l'islam ne nous chassera de nos terres.
Par la grâce divine ils partirons, un jour, le feu aux fesses pour un départ sans aucune possibilité de retour.

Cameroun/Centrafrique

Par Koraa

18/05/2013 01:09

C'est Deby qui est un element dangereux et destabilisateur pour la sous region, nous esperons que le France lui fera entendre raison. Pour l'instant nous ne savons pas grand chose de ce qui se passe a la frontiere entre nous et le Cameroun,mais une chose est certaine il ne faut pas jouer avec le feu.

Je viens de lire un article dans LNC qui mentionne que des officiels tchadiens en viiste au Cameroun auraient demande au president Biya de ne pas accepter Bozize au Cameroun. Mais pour qui se prend Deby pour penser qu'il peut imposer a tout le monde sa volonte sa megalomanie commence a le hisser au rang du Hitler si ce n'est de l'Afrique Central mais aussi de tout l'ensemble de la CEEAC.

Mes Chers compatriotes centrafricains et confreres Africains en genera,

Par Anti-razzia alias le TPI en RCA

18/05/2013 04:29

Il n y a pas longtemps je vous ai alerte de la situation au niveau de la frontiere Cameroun-RCA a savoir garam-boulai concernant les SELEKA qui interceptent les biens des particuliers y compris leur vehicules de preferences les 4X4 et prennent la direction du Tchad et Soudan!! certains centrafricains de mauvause foi jour le role d'indicateur! n'est pas que cela est devenu serieux?
Quand j'ai dit au debut du bouleversement en RCA qu'il faudrait tout faire pour eviter l'accession au pouvoir de ces gens quelque soit le differend qui oppose les politiciens trafricains le GUN etait suffisant pour emmener aux elections presidentielles prochaines, j ai pu justifier mon point de vu par le fait que la rebellion et pleine des wahabistes, et salfistes soudano-Tcadiens qui ont un projet dangereux meme dans leur pays respectifs ils ne sont pas consideres comme humains!! alors avec une complicite de tout genre ils ont detruit la RCA pour s'imposer a la population avec tous les crimes inimaginables: pillage, tuerie a bout portant, viols, destruction des edifices publics, etc.
l'on me dira pas que je suis element de Bozize!!!NON, je n ai jamais vu cet homme a un metre, je n ai jamais ete a la tresorerie de ce pays pour percevoir un franc, presentement si on m'appelle pour etre minister, je ne l'accepterai jamais a cause de ce que je viens de voir, mais j'aime mon pays et tout le continent Africain!! j'ai fait des etudes universitaires dans un pays anglo-saxons, renter chez moi,y a rien eu d'acceuil, il fallait partir comme volontaire d'un organisme pour avoir un peu du sou afin de revenir faire le "bouba-ngere" ou commercant ambulant dans ce pays des "Bantous" pendant ma derniere traversee RCA-Garam-boulai, quittant ce pays pour le "self exile j'ai vu le plan de pillages des marchandises et veihicules des particuliers par des Seleka, des hommes animaux en quelque sorte puisque inhumain. Presentement, Seleka ne ménage aucun effort d'escorter les marchandises et vehicules des centrafricains a l'interieur du pays pour ravitailler la population mais nous sommes ou? sauf que ces seleka courent de la frontier a l'interieur pour voir quells sont les vehicules qui traversent afin de tirer sur les chauffeurs et voler le vehicules et direction Tchad?? je me demande pourquoi ils ont pris le pays? quel est leur projet? Je vous assure, que si rien n'est fait comme suggerer ci-dessus, Al quaeda s'installe deja au Coeur de l'Afrique!toute l'Afrique Centrale sera en "ebullition" totale! c'est de l'enfer, razzia, et des pratiques diaboliques, je n'ai jamais vu de pareille degradation humaine toute ma vie, c'est la premiere fois, comme la dit des pretres capuchins et jesuites queqlque part memes les mutineries de 1996-1997 avaient des buts précis et les humains avaient un sense!!
Prions mais passons aux actions, nous ne nous laisseront jamais faire! Dieu a pu aider Josue, il nous aidera aussi!!
J'attends que les conditions citees si haut soient remplies!! Le president Paul Biya et les autorites camerounaises, doivent degager ces malfrats loin de la frontiere sans negociation , ils ne connaissent pas ce terme negociations pacifiques....Les autorites de la RCA doivent menager des efforts pour accompagner les operateurs economiques centrafricains en les escortant a l'interieur.
Mes prieres a Dieu tout puissant pour mes frères et soeurs centrafricains qui continuent de souffrir en ce moment! Je ne suis pas loin d'eux dans mes prieres. La RCA nous reviendra de droit!

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués