NATIONALE  |     INTERNATIONALE  |    

Les soldats tchadiens quittent le Mali

Par JDT et autres medias - 14/05/2013

Une cérémonie a été donnée en leur honneur le lundi 13 mai à la place de la Nation à N’Djamena

 

Ils étaient nombreux, les Tchadiens venus accueillir leurs soldats de retour du Mali. On pouvait apprécier leur fierté à l’enthousiasme avec lequel ils applaudissaient, mais surtout sur les banderoles installées tout au long du chemin emprunté par les 700 «héros» du jour. «Ils nous reviennent les héros», «gloire à nos martyrs tombés sur le champ d'honneur», «FATIM fierté de l'Afrique», pouvait-on lire sur ces bannières. Le premier contingent tchadien de retour du Mali, accompagnés de 400 véhicules militaires a donc défilé devant ce beau monde venu les acclamer.

 


© AFP
Le président tchadien, Idriss Déby, avec un général et un commandant de l'armée tchadienne de retour du Mali, ce 13 mai à N’Djamena.
Pour que la célébration du retour de ces FATIM (Forces armées tchadiennes en intervention au Mali), soit une réussite totale, le président tchadien Idriss Déby a décrété cette journée du 13 mai jour férié dans le pays. Il a également déclaré que le 13 mai sera désormais consacré journée de recueillement et de reconnaissance en mémoire des martyrs. Le peuple tchadien vous rend hommage (...) Les valeurs de paix et de démocratie que vous incarnez et défendez ont triomphé sur l'obscurantisme, a déclaré le président, avant d’ajouter que les FATIM ont permis au Mali de retrouver sa souveraineté et son intégrité territoriale, ils ont donné au Mali les raisons d'espérer, les Maliens pourront désormais préparer les élections libres et démocratiques.

S’adressant aux militaires, le président tchadien a affirmé que l'offensive que vous avez lancé ce 21 février contre les djihadistes dans les massifs des Ifoghas (...) a permis à toute la communauté internationale, à l'Afrique et au Mali de faire l'économie de temps. S'il n'y avait pas eu cette offensive, la guerre aurait duré au moins six mois de plus. Le Tchad avait engagé 2000 hommes au Mali. Ce sont ces soldats qui étaient en première ligne lors des combats dans le massif des Ifoghas où s’étaient réfugiés les groupes djihadistes. Votre engagement a été historique et l'Afrique retiendra que vous avez payé un lourd tribut pour y parvenir, a rappelé Idriss Déby. En effet, nous avons perdu 38 de nos soldats, avons enregistré 84 blessés, avons tué une centaine de djihadistes dont deux de leurs leaders Mokhtar Belmokhtar et Abou Zeïd a récapitulé le ministre de délégué à la présidence chargé de la Défense nationale, Mbainando Tatola. Le président malien par intérim Dioncounda Traoré était allé à la rencontre de contingent dans la ville de Massakory à 140 km de N’Djamena le 12 mai. Il a alors décoré les soldats tchadiens pour les remercier de leur participation à la guerre qui se déroule actuellement dans son pays.

 

 
MOTS CLES :

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués