NATIONALE  |     INTERNATIONALE  |    

Conseil de sécurité: envisager d’autres options pour stabiliser la Centrafrique

Par Binuca - 02/05/2013

La première réunion du Groupe international de contact, est prévue à Brazzaville demain 3 mai

 

A l'issue d'un exposé de Secrétaire général adjoint aux affaires politiques, Jeffrey Feltman, les membres du Conseil de sécurité ont exprimé leur vive préoccupation quant à la situation humanitaire et sécuritaire en République centrafricaine, qui ne cesse de s'aggraver et l'affaiblissement de ses institutions. Dans une déclaration à la presse à l'issue de leurs consultations, ils ont appelé les autorités compétentes à rétablir la paix et la sécurité à Bangui et à l'extérieur de la capitale en déployant des forces suffisantes, ainsi que toutes les parties à permettre un accès humanitaire sûr et sans entraves dans le pays.

 


© un.org
Le Secrétaire général adjoint aux affaires politiques, Jeffrey Feltman
Les dirigeants de la Séléka, qui ont pris le pouvoir le 24 mars, sont appelés à veiller à ce que les groupes armés qui dépendent de cette coalition s'abstiennent de toute action violente et se regroupent dans les meilleurs délais dans les sites de cantonnement, conformément à l'Accord de Libreville. La déclaration exprime aussi de sérieuses préoccupations quant aux allégations de graves violations des droits humains, les membres du Conseil demandant l'ouverture d'une enquête rapide afin de traduire en justice tous les auteurs de ces actes. Avec à l'esprit la première réunion du Groupe international de contact, prévue à Brazzaville le 3 mai, les membres du Conseil appellent à la mise en œuvre rapide de la Déclaration de N'Djamena et encouragent le Premier ministre centrafricain à exercer pleinement les pouvoirs exécutifs qui lui sont conférés par l'Accord de Libreville et la Déclaration de N'Djamena.

Ils appellent à la désignation rapide d'un gouvernement inclusif et à la tenue d'élections dans les 18 mois à venir, rappelant qu'au terme de la Déclaration de N'Djamena du 18 Avril, le chef de l'Etat, le Premier Ministre, les membres du gouvernement de transition ainsi que certains membres du Conseil national de transition ne pourront pas être candidats à ce scrutin. Les membres du Conseil de sécurité ont exprimé leur préoccupation face à la récente pause des opérations pour contrer l'Armée de résistance du Seigneur (LRA) en République centrafricaine. Ils ont exhorté tous les pays concernés à reprendre leurs efforts pour lutter contre la menace posée par la LRA, dès que possible. Les efforts déployés pour résoudre la crise par les Nations Unies, y compris par le BINUCA, dans un environnement très difficile, sont salué par les membres du Conseil, qui expriment leur volonté d'envisager d'autres options pour stabiliser la République centrafricaine.

 

 
MOTS CLES :

5 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

Conseil de securite/RCA

Par Koraa

02/05/2013 15:50

Quels sont les vrais coupables de ce drame du peuple centrafricain? Ceux qui ont fourni les moyens materiels financiers et humaines ou les beneficiaires qui executent le sal boulot? Et si ls reponse pouvait se trouver dans le cas Taylor!

money rule the world l,argent dirige le monde

Par famoundjou

02/05/2013 23:48

dans ce qui ressemble a une serie de film d,horreur tirer d,holliwood,on regarde en arriere et chercher a comprendre et encore et encore.le pere fondateur de notre pays a laisser sa vie pour notre liberte,qu,allons nous laisser aux generations futures.si nos descendants nous demande quel heritage? la misere,l,hecatombe,beaucoup d,orphelins,enfants soldats,pauvretes,miseres,voila le triste constat.une analyse plus profonde peut_etre?on peux pointer l,irresponsabite de nos hommes politiques en premiere place,car ils croient que le miracle viendra . d,un pays en europe ou d,ailleurs.ils ya biens beaucoup d,intellectuels dans le pays pour relever le defi economique mais helas les choses vont mal la descente aux enfers de notre pays continue.l,ancienne generation a falli,laisser la jeunesse relever le defi du nouveau siecle,car ils peuvent regarder le futur et anticiper,creer.les nations unies devraient voter l,une de ces resolutions utilisant la force car notre pays est bel et bien aggresser par l,ex puissance coloniale via le TCHAD.toute l,afrique sera de notre cote nous retrouverons la vraie liberte.ils utilisent toujours les memes tactiques les decus et ceux qui sont contre le regime en place on detruit tout on corrompt les hommes et on renverse le regime on place un pion et on recommence.notre armee est capable de relever le defi mais les moyens manques avec les richesses du pays on peux pallier a ce probleme.aucun pays ne peux progresser sans une armee forte.l,armee et l,economie sont les bases d,une societe prospere.une lutte armee et coalition d,un front patriotique sont les conditions pour notre pays de vraie independance totale.la souverenete et la liberte ne sont pas des choses qu,on peut marchander.on aura le soutien de l,afrique, de l,asie et de ceux qui luttent contre L,ISLAMISME RADICAL,la religion ne s,impose pas par la force ou l,arme pointe sur la tete.la FRANCE qui a emmener le catholisisme et l,EUROPE a emmener le protestantisme sont en commun accord et voit tout un peuple sans defence martirise par des fondamentalistes qui ont recu de l,argent venu du golfe un vrai paradoxe.merci du fond du coeur au maitre ZARAMBAUD ASSINGAMBI pour son analise ,malgre des divergences sur les libertes avec l,ancien regime .vous resterez un HOMME D,HONNEUR et de MORAL vous aimez votre pays.

remarque

Par moto

03/05/2013 16:13

Mon cher FAMOUNDJOU, vous avez envie de parler ou d'exprimer votre opinion, mais malheureusement vous ne savez pas par ou commencer.
Ici, on ne vous a demandé pas de nous donner une histoire ou un cours de THEOLOGIE juive ou protestante. Voila comment les centrafricains comme vous raisonne, des raisonnement hors du sujet, ou alors bref, vous n'avez pas compris le sujet.

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués