ECONOMIE ET BUSINESS  |    

Centrafrique: Les caisses de l’Etat sont vides

Par Lucie Nkouka avec autres médias - 23/04/2013

Le plaidoyer du PM Nicolas Tiangaye a été appuyé par Louis Michel, l’envoyé spécial de l’Organisation internationale de la Francophonie pour la Centrafrique

 

Il était déjà là, lors de la dernière visite du PM centrafricain à Paris lors de la suspension de la Centrafrique des instances de la Francophonie. Cette fois-ci encore, l’ancien ministre belge était présent lors du passage de Me Tiangaye devant la Commission du développement du Parlement européen. Louis Michel qui suis attentivement la situation de la Centrafrique depuis sa nomination n’a pas manqué de dire et de présenter sa vision de la situation: «Il faut absolument que la communauté internationale comprenne qu’il est vital qu’elle délie un peu la bourse, qu’elle mette des moyens à disposition notamment pour payer ces salaires et aussi pour continuer à financer une augmentation de la Fomac» a-t-on rapporté sur RFI. Il apportait de l’eau au moulin du Premier ministre centrafricain venu devant son 1er bailleur de fonds, plaider la cause de son pays. D’après Nicolas Tiangaye, «les éléments qui créent les troubles dans la ville de Bangui, ce sont les éléments de la Seleka. Il est question de les cantonner. Leur cantonnement impliquera beaucoup de moyens financiers parce qu’il faudra les nourrir. Ces moyens, l’Etat centrafricain ne les a pas.»

 


© rfi.fr
Me Nicolas Tiangaye devant les commissaires européens!
A-t-il été entendu ou pas?
Seule, la suite des événements pourra déterminer si, alors que le pays est suspendu des nombreuses organisations internationales et supranationales, l’union européenne, elle ouvrira les cordons de la bourse. Ceci d’autant plus que l’institution européenne a déjà débloqué plus de 6 millions d’euros pour la Fomac, la Force multinationale d’Afrique centrale. Laquelle a besoin d’hommes supplémentaires pour faire face à la situation sécuritaire et humanitaire catastrophique de la République Centrafricaine. Le PM n’a pas manqué de la décrire à la lueur des divers éléments en sa possession. Il y a décrit un pays dans une situation apocalyptique et a demandé une aide urgente aux Européens. D’après des sources médiatiques, il serait également attendu en Suisse pour demander à toute la communauté internationale de ne pas suspendre son aide à son pays. Car tout est à reconstruire en Centrafrique et la situation sécuritaire est tellement catastrophique qu’un quart de la population a fui la capitale pour se réfugier dans la brousse a relaté RFI. Le plaidoyer du PM quel que soit l’endroit est avant tout financier, pour une aide budgétaire urgente, car les caisses de l’Etat sont vides. Ces nouveaux besoins de financement seront sans doute au centre des préoccupations du groupe de contact lors de la réunion du 3 mai à Brazzaville à laquelle, il est bien sûr attendu.

 

 
MOTS CLES :

4 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

propos de Tiangaye

Par NADE Berty

23/04/2013 13:21

Il a le mérite, l'honnêteté intélectuelle de reconnaître que c'était cette déferlante
Séléka qui terrorisait la population ,pillait et violait et volait contrairement à d'autres qui voulaient tordre le cou à la vérité en arguant que les actes de barbarie tels que évoqués ci-dessus étaient imputables à certains éléments égarés de la garde prétorienne de Bozizé .En disant cela je ne me fais pas défenseur du nullissime géneral qui nous laisse de tristes souvenirs;lui qui croyait faire de notre pays son patrimoine familial..;Il faut appeler un chat ,un chat...

Fallait y Penser... Bandes d'amateurs !!

Par Kete koli

23/04/2013 13:33

Quand on a pas suffisament de moyens on ne detruit pas le peu qu'on a!
Quand on sait pas controler ses troupes, on ne s'en prevaut pas 'Chef'
Quand on a vu ses troupes detruire le tissu economique dans les villages precedement, on evite de les faire rentrer dans Bangui !

Meme un simple pere de famille lamda aurait mieux maitrisé ces questions elementaires. Mais Seleka 'venu chasser Bozizé' sans rien offrir comme alternative ni solution encore moins de stratégie n'a fait que fossoyer sa propre tombe !

Encore des dirigeants menteurs, truands, voyous qui ont su berner leur troupe en leur promettant ce qu'ils avaient meme pas ! Bel exemple a retenir par tous les centrafricains sur la face cachée de ceux-là meme qui veulent gouverner en tendant la main du 'mendiant' decrite par feu A. F. Patassé !

Allez on va casser... car demain la 'communauté internationale viendra payer pour nous !

triste...

Bien Fait

Par le grand

23/04/2013 16:22

Tres bien,ainsi rien n'ira au tchad et au soudan par le biais de ces voleurs. C'est ce qui les préoccupe,l'argent.Pour ça ils ont la bouche pour parler mais quand on tuait leurs frères devant leurs yeux,ils etaient tous muets.Et pourquoi cet empressement sur la question d'argent? Sachez que hier,les barbares secouaient leur président rebelle sur les 15 millionss chacun avant désarmement,désarmement qu'ils refusaient encore hier car c'est avec cela qu'ils braquent ou pillent et lui ordonnaient ce paiement. Donc,messieurs des institutions internationales,remettre de l'argent dans ce contexte,pas la peine. Déby et béchir ramassent leurs racaillent et lespaient. Pas un rond centrafricain pour ces malfrats qui ont mis toout le pays à sac
Que rien ne soit versé à ces voyous jusqu'après election et élection d'un president elu avec clarté par le peuple.
juste des aides humanitaires et cequ'il faut pour le salairedesfonctionnaires et retraités.
Ainsi,ils apprendront à réduire les dépenses de l'Etat n'ayant rien,les voyages inutiles,les premières classes et le salaire elevé pour rien pour les députés élus à ne rien faire.
Et ceschefs rebelles doivent commencerà s'appliquer cette rigueur. Il y a unpalais avec tout ce qu'il faut,alors pourquoi endetter l'etat avec bureau chambres etc loués en ce moment et meme pour certains ministres tchadiens imposés. Vu leur viel age ,quand on est centrafricain,on a sa maison dans la ville, atterrir dans des hotels comme des touristes,d'ailleurs ils sont des touristes voleurs.
Et sachez que tiangaye est un corrompu,quand on goutte àl'argent ,et une nature à tirer dans les caisses et à se graisserpar lesdirigeants qu(il a accompagner meme Bozizé,il a bouffé là. Mes frères,rien ne devait aller à cesvoleurs nés. La beac doit et a le compte de tous les fonctionnaires et retraités: que leurs traitements y soient versés directement. Actuellement ces barbares rackettent toujours les banguissois mais cela point de tiangaye,ziguélé,gazembéti et djotodia ou l'autre tchadien pour'en parler
mais quand on attrappe trois necessiteux qui ramasagent despacotilles,ce sontceux là qu'on exhibe. mais ils sont là pour arreter des amateurs mais leurs professionnels,voleurs de tout temps:coupeurs de route ,puis pilleurs de provincec,puis de la capitale et jaamais de ces galonnés demerdre d'en arreter et eexhiber comme ces jeunes arretes alors que les voleurs seleka,ce n'est pas ce qui mmanque à surprendre dansle pays

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués