NATIONALE  |     INTERNATIONALE  |    

La CEEAC prend note de l'élection de Djotodia

Par journaldebangui.com et autres médias - 19/04/2013

Cependant aucun état membre de le reconnaît comme président et la Centrafrique reste toujours suspendue des organisations supranationales

 

Lors de cette 4ème réunion des Chefs d’Etats de la sous-région Afrique centrale, le président en exercice de la Ceeac et président de la République du Tchad n’y est pas allé par quatre chemins pour dire ce qu’il pense de la République centrafricaine et de la situation qui y prévaut en ce moment. Concernant l’évaluation des recommandations issues du sommet du 3 avril dernier dans cette ville de Ndjamena, le président tchadien Idriss Déby a tenu a précisé que "M. Djotodia ne sera pas appelé président de la République mais chef d'Etat de la transition". Ceci devant la forte délégation de Bangui, conduite par le PM Nicolas Tiangaye. La Ceeac a néanmoins pris note de l'élection le week-end dernier à Bangui de Michel Djotodia à la tête de la République centrafricaine, sans toutefois le reconnaître comme président.


 


© DIASPORA-Médias
"M. Djotodia ne sera pas appelé président de la République mais chef d'Etat de la transition"
Ouvrant les travaux, le Président de la République, Président en exercice de la CEEAC a remercié vivement ses pairs pour les efforts qu’ils ne cessent de déployer en participant régulièrement à toutes les assises sur la crise centrafricaine dont les fondements constitutionnels n’existent plus depuis le 24 mars dernier. Il a ensuite déclaré que «la RCA est comme une plaie au cœur de l’Afrique centrale. Malgré tous les remèdes prescrits, la plaie ne guérit pas en apparence. Il nous faut, nous mobiliser très sérieusement pour mettre fin définitivement à cette situation d’instabilité récurrente». Abordant les décisions prises lors du Sommet extraordinaire du 03 avril tenu à N’Djaména, il a précisé que le schéma de sortie de crise préconisé pour le retour de la légalité constitutionnelle a été respecté par le président autoproclamé, M. Michel Djotodia. Poursuivant sa déclaration liminaire, le Chef de l’Etat tchadien a demandé à ses pairs d’examiner les progrès réalisés pour en tirer les conséquences.

C’est pourquoi à la fin de la journée, les dirigeants des Etats de la région ont également adopté une feuille de route pour la transition en Centrafrique, qui prévoit notamment de porter de 105 à 130 le nombre de membres du Conseil national de transition (CNT), qui fait fonction de parlement intérimaire. Michel Djotodia, selon ce plan, conduira la transition mais ne pourra pas se présenter à la présidence à l'issue de la période intérimaire. Le dirigeant rebelle, qui a pris le pouvoir à Bangui le mois dernier en chassant François Bozizé, a été élu samedi président de la République centrafricaine par le CNT. Seul candidat, il a été élu par acclamation, sans vote formel. Le CNT est composé de représentants de toutes les sensibilités politiques du pays, notamment du Séléka, la coalition de Djotodia, d'anciens partisans de Bozizé et de représentants de la société civile.

 

 
MOTS CLES :

7 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

Quelle hypocrisie?

Par alpha

19/04/2013 16:35

Du pipeau, quand l'hypocrisie me tient,on peut parler de Déby et Djotodia. Ce déby fait il la difference entre ces 2 termes,lui meme on devait l'appeler " President du sytème de trucage électoral des zakawa au tchad"

Défilé des corrompus devant le maitre tueur et corrupteur,le droit pour tiangaye c'est après le ventre

Par honorine

19/04/2013 16:47

Regardez bien les présidents de cette CEEAC, ce sont tous des brigands electoraux,normal qu'ils prennent note d'une élection digne l'ancienne union soviétique. Pas étant pays de culture de ce djotodia.
Ils sont tous déconnectés de la notion que la nouvelle generation fait du pouvoir et de la democratie.
Mais que Déby sache,que chef de rebellion du comité des gens dde benghazi là, tout ce qu'il signera au nom de l'Etat sera mis en cause par nous et s'il le faut ,les dédommagements lui incomberont personnellement.
Ce valet de tiangaye,peut-etre il était parti pour ramener les enveloppes de Déby,pourquoi le chef de benghazi a annoncé la paie des salaires. Tiangaye avide et tellement corrompu qu'il traine un double menton explicite. Ces centrafricains politiciens,ils n'ont aucune personnalité. Quant à Ziguélé avec sa joue qui resemble à un garde réserve de repas,un jour il aura précisément dessus la gifle d'une mère de famille.

"..la RCA est comme une plaie au cœur de l’Afrique centrale.."

Par Francois

19/04/2013 16:52

Ainsi on commence à normaliser par la petite porte un systeme sans fondement juridique, mis en place par ceux-là meme qui veulent detruire la RCA !

President autoproclamé.. non chef d'etat de la transition (pour le moment)!
Bonnet blanc ou blanc bonnet..

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués