NATIONALE  |     INTERNATIONALE  |    

CEMAC: conseil des ministres sur la situation en Centrafrique

Par Henrie Lucie Nombi - 12/04/2013

La réunion se tient ce 12 avril 2013 à Libreville au Gabon, portera notamment sur les conséquences de cette crise sur le fonctionnement de l’institution sous régionale

 

Bien que le sujet au cœur de cette rencontre soit la situation qui prévaut actuellement en Centrafrique, Michel Djotodia, le général de la Séléka qui a pris le pouvoir à Bangui le 24 mars dernier ne fera pas partie de ces assises. Celles-ci ont d’ailleurs été précédées d’une réunion du comité inter-Etats d’experts qui s’est achevée le 10 avril. Une réunion qui avait pour objectif la préparation des dossiers de communication qui seront présentés le 12 avril prochain au conseil des ministres.

 


© Piozza Bruno-Serge
Le portail d'entrée du bâtiment de la Cemac à Bangui
Lors de l’ouverture de cette réunion des experts le 9 avril, la vice-présidente de la Commission de La CEMAC, Rosario Mbasogo Kung Nguidang, a déclaré que les troubles militaro-politiques récurrents en Centrafrique menacent dangereusement la réalisation de nos objectifs d’intégration. Ainsi, pour elle, les experts devaient réfléchir profondément sur les différentes pistes de solutions durables qui permettront d’assurer la bonne marche de l’organisation communautaire. En effet, c’est la Centrafrique qui abrite le siège de la CEMAC. Elle explique que l’instabilité et les pillages dans lesquels est actuellement plongée la Centrafrique, a des répercussions psychologiques, matérielles et financières non seulement sur les populations de ce pays, mais aussi sur les fonctionnaires de la CEMAC, qui ne savent plus à quel saint se vouer, et sur la sous-région tout entière. Rosario Mbasogo Kung Nguidang demande donc aux experts de la CEMAC de pencher sur les difficultés de gouvernance au sein des organismes et institutions de la communauté.

Prenant la parole à son tour, le président en exercice du Conseil des ministres de l’Union Economique des Etats de l’Afrique Centrale (UEAC), Luc Oyoubi après avoir présenté la crise centrafricaine et ses conséquences, a insisté sur le fait que la gravité de la situation nécessite des mesures idoines pour sécuriser les citoyens de la communauté. En qualité de Ministre gabonais de l’Economie, il a exprimé au nom du peuple gabonais, sa solidarité au peuple centrafricain, ainsi qu’aux fonctionnaires et agents de la Commission établis dans ce pays.

 

 
MOTS CLES :

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués