NATIONALE  |     INTERNATIONALE  |    

Soudan du Sud: 5 casques bleus tués

Par Alain Georges Lietbouo - 10/04/2013

Les victimes sont tombées dans une embuscade tendue par des assaillants non identifiés

 

Cinq casques bleus et sept civils pris dans une embuscade ont été tués mardi 9 avril. Les douze victimes ont été la cible des assaillants non identifiés à proximité du village de Gurumuk, dans l'Etat du Jonglei. Neuf autres Casques bleus et personnels civils ont été blessés et certains sont portés disparus. La représentante spéciale du secrétaire général de l'ONU pour le Soudan du Sud, Hilde Johnson, a condamné avec fermeté ces meurtres. «Mme Johnson présente ses plus sincères condoléances aux familles de tous les Casques bleus, collègues et civils tués lors de l'attaque», indique un communiqué de presse de la MINUSS. Même son de cloche du côté des Etats Unis. Le porte-parole du département d'Etat américain Patrick Ventrell a déclaré que son pays condamnait "dans les termes les plus forts" l'attaque menée par des activistes inconnus contre un convoi de l'ONU, lors de laquelle cinq soldats indiens et au moins sept civils ont trouvé la mort, et plusieurs autres personnes ont été blessées. Les Casques bleus effectuent régulièrement des patrouilles dans ce secteur de l'État de Jonglei afin d'y assurer la protection des civils et escorter les convois d'aide humanitaire. Plus vaste État du Soudan du Sud, Jonglei est le théâtre de violences intercommunautaires depuis la sécession de ce pays, en juillet 2011.

 


© www.lexpress.fr
Des casques bleus patrouillent dans la région d'Abyei, le 30 mai 2011 (sud-Soudan)
La MINUSS a été déployée par le Conseil de sécurité ce même mois afin de consolider la paix et la sécurité et d'aider à établir des conditions propices au développement dans la plus jeune nation du monde. La semaine dernière, la Mission avait rendu publique les conclusions de son enquête au sujet d'un incident, survenu le 8 février dernier, au cours duquel au moins 85 gardiens de troupeaux, principalement des femmes et des enfants, avaient été massacrés. Un groupe d'hommes armés, vraisemblablement issus de la tribu des Murle, aurait attaqué des éleveurs Lou Nuer alors que ceux-ci conduisaient leurs troupeaux vers des pâturages, affirme la Mission. Le Soudan du sud est secoué par une crise alimentaire que les violences pourraient accentuer. Le nouvel État est confronté à une insécurité alimentaire qui inquiète l’Organisation des Nations Unies pour l’Agriculture et l’Alimentation (FAO) et le Programme alimentaire mondial (PAM). D’après les deux agences, près de 5 millions de personnes, soit plus de la moitié de la population du Soudan du sud, souffrent d’insécurité alimentaire.

 

 
MOTS CLES :  Assaillants   Décès   Casques Bleus   Embuscade 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués