SOCIéTé  |    

Berberati: tensions entre des manifestants et la Seleka

Par journaldebangui.com et autres médias - 09/04/2013

Plus de cinq personnes auraient été tuées à la suite d’une manifestation pacifique organisée par la population contre les exactions de la coalition des rebelles

 

La Séléka était présente dans la ville de Berberati à 400 km à l'Ouest de Bangui depuis près d’une semaine lorsque les incidents ont eu lieu. Une délégation de l'ex-rébellion est arrivée de Bangui a tenu a rencontré lors d'une réunion, les autorités locales ainsi que les représentants religieux de la ville. A leur sortie, la population les attendait de pied ferme. C’est ainsi que la marche organisée de manière pacifique par la population contre les exactions des rebelles a dégénéré après que qu’ils aient ouvert le feu sur les manifestants. Il y aurait quelques cinq morts et plusieurs autres personnes seraient également blessées.

 


© Paul Cyriaque Semaporo/berberati.skyrock.com
Les populations de Berbérati (image d'illustration)
Les habitants de la ville de Berberati protestent contre les exactions des éléments de la Séléka. «Ces rebelles taxent presque tout le monde. Les voyageurs, les passants, les commerçants, voire les malades dans les hôpitaux sont tenus de payer des taxes à ces rebelles, car ils disent que c’est pour leur permettre d’assurer notre protection et sécurité», a dit un témoin joint par le RJDH. En outres, les actes de pillage et de rançonnage continuent d’être effectués par ces hommes en arme. Un autre acte qui a suscité le soulèvement de ces habitants est le fait que ces hommes en arme ont heurté un jeune homme qui roulait sur une moto. Ce dernier a eu des fractures aux deux jambes mais les éléments de la Séléka l’ont contraint de marcher sur ses blessures.

Des filles violées par des éléments de la séléka à Berbérati
Plus d’une dizaine de jeunes filles ont été violés dans la nuit du mardi 2 au mercredi 3 avril, par des éléments de la Séléka, dans la ville de Berberati (ouest). Des mineurs dont l’âge varie entre 15 à 18 ans ont été également enlevés et transférés à Bangui. L’on ignore encore leur effectif. Selon un habitant de cette localité, témoin de ces actes et joint par le RJDH, l’acte s’est produit au quartier ‘’ça va’’ dans le deuxième arrondissement de la ville de Berberati. «C’était dans la nuit de mardi 2 au mercredi 3 avril, que plus d’une dizaine de jeunes filles ont été prises de force par ces hommes en arme et qui ont abusé d’elles», a-t-il relaté. L’une d’entre elles s’est confiée à Radio Zoukpana: «nous étions sorties nous promener en groupe. C’est en rentrant à la maison que nous avons croisé les éléments de la Séléka qui nous ont pris de forces pour coucher avec nous». La même source a précisé que la population est terrifiée par les exactions des hommes de la séléka. Les femmes ont été violées et plusieurs cas de braquages à main armée ont été enregistrés au quotidien. On ignore encore la destination des mineurs enlevés. Mais d’après des sources, les enfants seraient amenés vers la ville de Bangui. D’après une source médicale, depuis l’arrivée des rebelles de la Séléka à Berberati, une dizaine de personnes ont étés tuées. La majorité de la population de cette deuxième ville de la Centrafrique se trouvent actuellement dans la brousse.

 

 
MOTS CLES :  Séléka   Berberati   Manifestants   Populations 

3 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

Message a toutes les populations gbaya

Par kotoko Sembona

10/04/2013 04:21

Vous les peuples Gbaya, comme vous avez prouvé par votre courage dans le passe en organisant la geurre de Kongo Wara contre des troupes coloniales, il est temps de vous defendre contre ces bandits de grands chemins tchadiens et soudanais que Michel Ndjotodia a fait venir pour vous tuer. Ce ne sont pas vos freres musulmans avec qui vous avez vécu en paix, mais ce sont des vrais assassins. Ils vous depouillent, violent vos filles et vos femmes, vous tuent et apportent vos biens dans leur pays. Ne les laissez pas continuer a vous massacrer. Si vous ne faites rien, personne ne viendra vous defendre. Ce osnt ni Zingele ni Tiangaye vous defendront, car ilsont fait alliance ave le diable. Voyez que les Bandas et les Mandja ont adiqué. ils se font tuer sans que personne ne bronche. Pourtant c'est depuis decembre 2012 que leurs regions sont détruites. Seules les organisations religieuses ont ose parler haut mais les Seleka les ont vite étouffer. Elles ont entrain de chercher des parcelles de pouvoir aupres de Ndjotodia et vous etes abandonnés à vos sorts. A part quelques rares médias qui osent rapporter vos souffrances au monde neiter, les medias dits nationaux qui excelaient dans la denonciation des abus de pouvoir de Bozize se sont tus. Il faut une autre Guerre de Kongo Wara!

Vive la rca

Par Eric

10/04/2013 14:24

La rca est la terre de dieu et le restera non a l integrisme

Qui arretera Le Tchad & Seleka ?

Par Sioni koli

10/04/2013 15:14

Le president tchadien se reposant tranquillement dans son palais n'aura que faire de la vie combien minable de notre population ! Comment expliquer qu'on soit attaqué par une force exterieure alors qu'il existe des accords de defence? Si la France ne juge legitime que de defendre ses interets de la francAfrique pourquoi signer ces accords? Pourquoi refuser aux Centro le droit de vivre tranquillement?

Comme l'ont dit nos 'grands' freres sud africains (priere d'en exclure l'affairiste Zuma qui a depuis oublié d'ou son peuple venait avec les mandela et steve biko), notre liberté ne risque d'etre reconquise que dans le sang (comme c deja le cas avec Seleka) et non le partenariat...

Tiangaye l'autre assoiffé de pouvoir aura a rendre compte devant l'histoire. Il nous a ete rapporté qu'il serait 'tranquillement' en France, invité sur un plateau tele, surement pour dire que la France n'y a rien a voir mais bien au contraire c'est elle le bon samaritain, sauveur comme toujours !

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués