SOCIéTé  |    

Centrafrique: la société civile réclame la présidence du CST

Par Xinhua - 08/04/2013

Le groupe qui s'est réuni hier dimanche, souhaite une rencontre avec "le chef de l'Etat"

 

Les organisations de la société civile de la République centrafricaine (RCA) réclament la présidence du Conseil supérieur de transition (CST) créé samedi à Bangui par un décret du Premier ministre "de consensus" Nicolas Tiangaye, reconduit par le nouveau président autoproclamé Michel Djotodia après la prise de pouvoir du 24 mars de sa rébellion Séléka. La mise en place de cet organe chargé de conduire une transition de dix-huit mois est une recommandation d'un sommet extraordinaire des dirigeants de la Communauté économique des Etats de l'Afrique centrale (CEEAC) tenu mercredi 3 avril à N'Djamena au Tchad, qui avait officiellement refusé de reconnaître le pouvoir de Djotodia et préconisé un exécutif sous forme de collège inclusif.

 


© ugo.cn/photo
La ville de Bangui y aura 1 représentant au CST
L'ordonnance de Tiangaye publiée samedi 6 avril a créé une instance est un conglomérat de 97 sièges, répartis entre 9 à l'ex-majorité présidentielle, 6 à l'opposition démocratique, 5 aux autres partis politiques, 10 à la Séléka, 1 aux groupes politico-militaires non combattants, 6 aux syndicats, 3 aux confessions religieuses, 6 aux professions libérales, 2 au patronat, 2 aux commerçants. Les commerçants y sont aussi représentés par 2 postes, contre 4 pour les Ong des droits de l'homme, 5 pour les organisations des femmes, 5 pour les organisations des jeunes, 1 pour l'armée, 1 pour la gendarmerie, 1 pour la police, 1 pour la douane, 2 pour les médias, 2 pour la diaspora, pour les associations des artistes et des écrivains, 16 pour les représentants des préfectures. La ville de Bangui y aura 1 représentant, tandis que la magistrature aura deux représentants. Les "minorités" constituées des albinos, des pygmées et des peuls devront siéger au Conseil supérieur de transition avec 3 membres.

Un groupe de travail de la société civile sur la crise centrafricaine qui s'est rendu à N'Djamena lors du sommet de la CEEC élargi aux chefs d' Etat sud-africain Jacob Zuma et béninois Thomas Boni Yayi (ex-médiateur de cette crise en qualité de président en exercice de l'Union africaine), a dénoncé dans un communiqué "le non-respect de l'esprit des accords de Libreville et des recommandations issus du sommet des chefs d'Etat et de gouvernements de la CEEAC". Ce groupe évoque "l'absence de concertations préalables avant la publication de ladite ordonnance". Car, selon lui, "le gouvernement de transition a pris sur lui, la redoutable responsabilité de publier l'ordonnance n°13.001 du 05 avril 2013 portant création du Conseil supérieur de transition en y incluant des structures totalement étrangères aux décisions des deux sommets ci-dessus cités". Il exige la présidence qui, selon toute vraisemblance sera attribuée à Djotodia lui-même, et la recomposition du CST limité à dix entités (Séléka, opposition démocratique, les politico-militaires non combattants, la société civile, les confessions religieuses, la diaspora, le patronat et les syndicats), en conformité des recommandations du sommet de N'Djamena, avec 50 postes à la société civile.

 

 
MOTS CLES :

2 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

Ne vous laissez pas avoir,Déby rigole déjà de nous avoir eu avec cela

Par jean claude

08/04/2013 15:02

Ce monsieur djotodia a une methode et une culture de dictateur,il a grandi et est ami avec des dictateurs depis,que pensez vous attendre de lui ou de tous ceux qui ont pris les armes tantot contre leurs gouvernements au tchad tantot parlant un peu sango se prétendent centrafricains ou ces mercenaires tchadiens que Déby ne souhaitent pas leur départ vers le tchad puisque danger pour lui-même errant dans nos provinces et se convertissant aux seleka.
Si ces gens qui ont pris les armes,s’ils luttaient pour une cause nationale,leur réflexe serait d’être humble et une fois bozizé hors jeu puisqu’il prétendait que c’est lui le probleme qu’ils se retirent chacun dans ses activités premières et confiér la gouvernance de ce pays à des civiles. On ne peut pas etre soldat et toujours là a pertuber la fonction politique. Celui qui veut être soldat se consacre à ce metier avec totes les obligations dévolues à ce métier dont l’un d’etre apolitique et des choses comme la grève ou des prises de position publique leur sont interdites.
Seleka c’est quoi une armée parallèle ou un parti politique ?
Cette histoire de conseil superieur de transition dont on dit Déby se rejouit déjà ayant telllement corrompu et pense sur ses corruption et mic mac,vous baiisez à nouveau. Chers compatriotes,le pays est en danger,c’est maintenant ou jamais d’arreter ce qui se trame.
Ce conseil devrait acceuillir comme son président un homme neutre hors de ces partis corrompus et qui aime suffisamment ce pays et ses peuples avec le respect de leurs cultures et différence réligieuse et capable de dire ce qu’il pense et travailler sans pression en bonne harmonie avec ceux qui composeront ce CST ,ainsi que ceux qui serviront d’organe consultatif comme il n’y a plus d’assemblée Nationale car tous ces gens n’émanent des peuples et ne peuvent se prétendre représentatifs d’eux.
Soumettez au fur et à mesure vos exigences à ceux qui suivent ce pays Onu,le president sud africain et des organismes agissants pour éviter toute dérive.
A défaut de consensus,demandez à mettre ce pays de l’onu avec un collège executif jusqu’aux prochaines elections. Pendant ce CST ou cette mise sous tutelle, la gestion est de choses est celle de choses courantes ni de contrats ou décisions qui engagent ou qui relèvent de la souveraineté nationale.
On ne peut pas continuer dans ce pays avec des gens qui continuent de venir pour des raisons personnelles et sans objectif pour la nation font de bon discours alors qu’ils ne sont là que pour faire pareille sinon pire que leurs prédécesseurs.
Observez bien ce Djotodia et Seleka,il cumule defense et la presidence,que faisiez Bozizé ?
Depuis que seleka est la le peuple est maltraité,ce djotodia parle de non courses aux sorcières,les personnalités de l’autorité ancienne sans pourchassées certaines meme dans leur cachette alors ces gens de knk appelés au cst,sont lesquelles ? est ce ces centrafricains seront –ils libres dns leur décisions ? Déjà que les seleka font du n’importe quoi dans la ville et le pouvoir arrivé est incapable d’y mettre fin ? On nous manipule avec de fausses excuses : avant bangui on nous assommait avec des éléments incontr, et aujourd’hui ce sont les memes comportements qu’on retrouve dans la capitale,jamais ils ne reconnaissent leur incompetence et leur faillite,ils nous sortent éléments de miskine et grossièrement les milices de Bobize.
Ils est temps que vous reconnaissez que vous etes incapables de controler ces mercenaires et demander de l’aide pour les maitriser tant qu’il est temps.
Soit Djotodia sait qui ils sont et c’est ainsi qu’il leur dit de se payer car si vous voyez le récit de ces barbares ? Beaucoup de nos frères qui les ont vu envahir bangui avait dit meme les sud africains que ce sont des gens bien équipés en tout avec un nombre impressionnant de pick up servant la cause,une fois l’operation assurée ,les gens les ont vu faire le chemin inverses avec en plus tous leurs butins rammassés ,puis une nouvelle vague arrive et je pense ce sont ceux des indésirables de déby sur son sol ,plus certains centrafricains. Ces mercenaires issus de diverses rebellion tchadiennes errant dan nos provinces et les amitiées des differents presidents centrafricains avec déby les faisiaent vivoter et utiliser à souhaits quand le besoin se faisait sentir :contre les mutins,puis contre patassé et aujourd’hui contre bozizé et dont Deby n’ a jamais voulu du retour au tchad, leur trouvant de fausse origine centrafricaine car sont des dangers pour lui-même et qu’il appelle la sécurité à la frontière. Chers compatriotes, nous payons le prix de la non démocratie au tchad.S’il y avait democratie au tchad et que tous ce tchadiens elisaient un president 4 ou 5 ans ,reéligible une fois. Et qu’ils laissent parler la democratie,Déby n’aura plus à creér des tensions partout où il met son nez.
Arretez cette soumission malsaine au voisin,cela avait-il sauvé le mandat de Patassé, de Bozizé ?
Ce maitre tiangaye est à plaindre. Je pense que les droits de l’homme ne viendront tolus parler de lui,où est-il on tue,on viole,on tue des gens manifestant calmement.Imaginez si c’était au temps Bozizé,tous ces gens corrompus par Déby en mettront sur lui. Entendez vous ziguélé depuis qu’on tue ou rendant la vie difficle au peuple ;il a fait toutes les teles et les radios en France pour vanter seleka et dédouaner Déby. Ce type là a-t-il encore un avenir dans ce pays quand une democratie veut dire un homme une voix ? Centrafricains,vos ennemis,les ennemis du pays ne sont pas loin. Chez en RCA,on dit que c’est la famille qui t’offre au sorcier,pour comprendre le système des sorcier,voilà ziguélé,tiangaye djotodia,repus par l’argent de Déby n’ont plus de vue pour vous peuple centrafricain. Ils sont là pour une mission précise. Ils le savent,obliger de faire de manifestation de soutien. Pensez vous que les occidentaux ne savent pas ce que vous trafiquez. Les premiers hackers du monde ce sont les agents secrets,ils savent tous ce que vous faites et dites ?ils vous laissent faire,le moment venu ils vous sortiront des dossiers et images et vos noms pour la haye cpi. Qui vivra verra

Ne vous laissez pas abusez par un decret

Par prosper

08/04/2013 15:55

Il y a de quoi. la république djotodia,c'est tous ces voyous à chaque coin de rue et province alors que les memes disaient qu'il y a trop barrages sous patassé et tracasseries. En peu de temps ,les centrafricains ont vu pire. Ils ne controlent rien,les soldats ne leur obeissent meme pas et c'est cela qu'on appelle armée. une arméé n'est pas comme. la république djotodia,l'armée ne protège ni personne ni territoire ni bien au contraire en devant terreur se fait des sous auprès d'un peuple et sociétes malmenées. Particuliers pillés,ils organisent des passages une ou 3 fois dans la journée ou semaine pour raquetter,cetain les paieraient 10mille par jour pour qu'ils surveillent leur maison. Certaines societes comme celle des cigarettes,des millions données,Total siege mise à sac,paie les seleka pour surveiller et arreter de subir le pillage de seleka. Où va-ton,un soldat acquis à ce mode de vie d'intimidation et négociation contre argent,ça favorise quoi? Et ce pouvoir n'est meme pas capable de mettre fin à cedésordre.
Alors il nousment comme toujours,milice bozize la milice miskine la imputant à ceux de miskine m'baiki. Djotodia et tiangaye sont des valetsde déby. Déby veut se laver de son pustch à bangui dont tout le monde en parle meme au tchad où il est écrit et dit que La phase SELEKa M'baiki ,c'est Déby qui les a envoyer là-bas,ce que djotodia lui auraient permis de dégager miskine un adversaire de déby. Si c'était miskine,il serait chercher le seleka pas les gens de m'baiki,mbaiki toujours manière de faire seleka sous l'emprise de Deby. Quant à la milice Bozizé,ça tient pas,en eriode de crise pareille,une milice sans chef se faient discret pour attendre mieux saisir l'adversaire et consigne des chefs. L'heure devait etre à l'expéctative. Tout ce qui se fait en honneur;ce sont ces mercenaires. Eglises pillées,detruites mais ils ne touchent aux mosquées. les magasins desmusulmans épargnés ceux d'autres non musulmans détruits à l'exception des senegalais qui les derangent car un peuple qui est comme nous tolerant et au senegal,ils cohabitent bien que musulmans majoritaire,ils vivent normalement,ils sont senegalais,il n' ya pas de fausss revendications de tarés. Et ces ainsi partout où les senegalais s'installent il s'adaptent et ont des bons rapports avec les gens. Ces fous qui viennent du tchad,tous les elements de provocation en centrafricaine ces 30ou quarantaine d'années viennent de l'agression macabre de qui?
Regardez en afrique,les pays à problème guerrière de clan,de division sont ceux qui ressemblent aux typologies des déby. c'est pouquoi,chers frères notre pays come vous le dites,c'est le départ de deby et une vraie démocratie au tchad.
Centrafricain,ne vous laissez pas corrompre,laiisez ce role à ziguélé et tiangaye,possez les vraies questions en votre ame et conscience et choisir la bonne personne et posez vos conditions.
Tiangaye avait l'occasion de posez les vraies questions et proposer solutions ou en discuter avec les autres mais vous l'entendez?
Les quelques courageux qui sont avec le peuple c'est le monseigneur que les propos traversent les continents et ce que maitre zarambaud a écrit au sujet des nominations de gouvernement etc

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués