NATIONALE  |     INTERNATIONALE  |    

Guinée Bissau : L’ex chef d’Etat-major de la marine aux arrêts

Par Alain Georges Lietbouo - 05/04/2013

Il est considéré par les Etats Unis comme étant l’un des barons du trafic de drogue mondial

 

L'ex-chef d'état-major de la Marine de Guinée-Bissau, le contre-amiral José Américo Bubo Na Tchuto est aux arrêts. Le contre-amiral Bubo Na Tchuto a été capturé dans les eaux internationales proches du Cap-Vert lors d'une opération de police nord-américaine et cap-verdienne, avec l'appui de la police judiciaire cap-verdienne. Il a déjà été emmené aux Etats-Unis, a rapporté RTC, sans plus de détails dans l'immédiat. On ignorait notamment s'il avait été capturé seul ou avec d'autres personnes, où il a été conduit et pour quel motif. Inforpress, l'agence officielle cap-verdienne, a de son côté rapporté que le président cap-verdien Jorge Carlos Fonseca a eu connaissance de l'arrestation dans les eaux internationales proches du Cap-Vert de l'ex-chef de la Marine de Guinée-Bissau pour trafic de drogue. Le contre-amiral José Américo Bubo Na Tchuto figure depuis 2010 sur la liste des barons de la drogue établie par les Etats-Unis. A Bissau, un officier des renseignements généraux s'exprimant sous strict anonymat a parlé à l'AFP d'un enlèvement du contre-amiral Bubo Na Tchuto par des agents américains. Un ami, de l'ex-chef de la Marine a affirmé qu'il a été arrêté et conduit aux Etats-Unis.

 


© kassataya.com
Le chef de la Marine José Américo Bubo Na Tchuto
Une opération planifiée à Washington
L’opération était planifiée depuis plusieurs semaines, indique une source ministérielle à Washington. Soigneusement préparée, l’intervention a été menée de concert par les services anti narcotiques américain et capverdien. Toujours de source américaine, lorsque l’interpellation a eu lieu, José Américo Bubo Na Tchuto et quatre autres personnes se trouvaient à bord d’une embarcation naviguant dans les eaux internationales au large de l'Afrique de l'Ouest. D’abord conduits au Cap-Vert, les suspects ont été rapidement transférés aux Etats-Unis. C’est à New York, ce vendredi 5 avril après leur arrivée, que leur mise en accusation formelle doit être prononcée. Le parquet fédéral devrait requérir le placement en détention des suspects. Un communiqué officiel du département américain de la Justice doit être rendu public. Ce document rappelle que les Etats-Unis avaient placé l’ancien chef de la marine bissau-guinéenne avec le patron de l'armée de l'air, le général Ibrahima Papa Camara, sur leur liste noire des trafiquants de drogue, et ce dès 2010. Ses avoirs étaient gelés aux Etats-Unis. Les Américains présentent José Américo Bubo Na Tchuto comme l’un des barons de la drogue en provenance d’Amérique du Sud. Et nul n’est au-dessus de la loi, devrait enfin affirmer le communiqué du département de la Justice.

 

 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués