SOCIéTé  |    

Cameroun: près de 5000 migrants centrafricains dans les camps de réfugiés

Par journaldebangui.com et autres médias - 03/04/2013

La plupart des réfugiés sont issus de l’ethnie dont est originaire l’ex-président François Bozizé, toujours présent au Cameroun avant son départ pour l’exil qui devrait intervenir courant avril

 

Près de cinq mille ressortissants centrafricains ont trouvé refuge au Cameroun à cause de la situation sociopolitique encore tendue dans ce pays suite à la prise du pouvoir par l’ex rébellion de la SELEKA, la semaine dernière. Une situation «préoccupante» d’après le Haut-commissariat aux réfugiés (HCR) et la Croix-Rouge, deux organisations humanitaires avec l’appui du gouvernement camerounais qui se déploient au quotidien pour apporter assistance à ces réfugiés. Ces organisations qui appellent à la communauté internationale à plus de solidarité afin de renforcer les moyens pour faire face aux difficultés de toutes sortes dont font faces les migrants. Le gouverneur de la région de l’Est au Cameroun, Dieudonné Ivaha Diboua qui vient d’effectuer une descente sur le terrain, a précisé que pour des raisons d’efficacité et de sécurité, plusieurs sites ont été aménagés pour accueillir les réfugiés.


 


© cameroonvoice.com
Une ville frontalière entre le Cameroun et la RCA
La frontière Cameroun- RCA fermée
Toutefois, le gouverneur de cette région du Cameroun a reconnu, qu’il est difficile d’assurer une prise en charge appropriée à tous, d’autant que «les réfugiés continuent d’affluer vers le Cameroun», malgré des appels au calme et à la paix des nouvelles autorités au pouvoir à Bangui. La plupart des réfugiés sont issus de l’ethnie Gbaya dont est originaire l’ex président François Bozizé, toujours présent au Cameroun avant son départ pour l’exil qui devrait intervenir courant avril. Pour la seule ville de Garoua Boulai, ils sont près de 1000 réfugiés et sont logés dans des écoles et autres espaces publics. A la date du 29 mars dernier, on avait déjà recensé 300 femmes, 200 hommes, 50 enfants et 200 enfants scolarisés et non scolarisés. A Bertoua, on a enregistré près de 200 militaires centrafricains ayant sollicité un asile. Pour plus de sécurité, toutes les armes détenues par ces étrangers à la recherche d’un statut de réfugié sont retirées et bien sécurisées par les forces de défense camerounaises.

Malheureusement, depuis quelques jours, les autorités camerounaises ont décidé de provisoirement fermer leurs frontières d’avec la Centrafrique. Les raisons évoquées porteraient sur des débordements et des exactions de la Séléka au Cameroun. Lesquels auraient traversé la frontière avec des armes. Une situation extrêmement préoccupante pour l’économie de la RCA, déjà bien mise à mal. A signaler que plus de 70% des importations centrafricaines passent par le Cameroun.

 

 
MOTS CLES :  Rca-cameroun   Réfugies   Bozizé   Armes   Fermeture 

7 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

A peine arrivé, deja incapable

Par bilo

03/04/2013 15:29

Centrafriquez observez bien le double langage de ce djotodia,où il ne maitrise pas les etrangers qu'il a fait entrer en RCA et qui n'obeiraient qu'à Deby où il ne fait pas le poids.
Il est centrafricain,il vient son pays est bombardé de partout electricité,eau,les etablissements publics,les banques pillées,les organisarions internationales,tout passe à la trape seleka. D'éléménts incontrolaus,ils nous roulent en parlant de faux seleka,mais quel est leur role en centrafrique? detruire ce ppays?
les taximens rançonnés 1000f par ces seleka,les personnalités de l'ancien regime inquiéts et maison pillées alors pour l'internationale le mensonge est de dire pas de chasse à la sorciere. En vous conduisanr ainsi,vous allez costruire des maisons demontables? Car si votre tour arrivera,pensez vous à cela.
Djotodia ne maitrise rien,certaines sociétes paient seleka pour avoir une surveillance de leurs entreprise,mais c'est le role de l'Etat pouquoi, ce serait le seleka qui aggressent et obligent les gens à payer leur service,comment de tels gens peuvent exercer pour une armées? Ce seront de potentiels braqueurs.Le Bordel total,ils arrachent meme les 500 de pauvres gens se déplaçant à la recherche d'un café à acheter,du jamais.
Ils parlent,ils parlent,personnes ne les écoutent.
C'est ridicule ce qu'ils font ça montre leur inculture,toujours à la recherche de soutien populaire imaginaire,ils montrent leur petitesse et leur mimetisme des dictatures.
La lettre de soutien des retraités de la Faca,le pays n'en a cure de l'intox de popularité. Quand on sait des figurants ayant perçu 5000 pour aller se faire filmer autour de djotodia pour montrer a la communauté internationale.Ils sont dans le mensonge comme le système de propagrande de la russie où il avait étudié.
comme l'image sortie catedrale,mais pourquoi ne donnent-ils pas celle de la mosquée aux medias internationaux où des tchadiens du km5 criaient Allah Akba,Allah Akba?
Regroupement des soldats,ils sont toujours à pertuber les populations.ils étaient les premiers à dire que Bozizé exagerer par des barrages de routes,actuellement les seleka empeche les peuples de circuler paisiblement d'un coin de la capitale vers les provinces,ils raquettent 500 par passager et la voix de djotodia ni de gazembety n'est écoutée.Il s rançonnent 2 ou 4 fois les memes ersonnes
Une voiture les double,les frole,c'est un coup de feu en represailles. Ca dort partout en pleine lune,dans les lycées,ça derange partout et djotodia est absent. Et ce sont ça qu'on appelle militaire,c'est pas serieux,où est la droiture,le discipline? Ils ressembles vachement à ceux qui etaient avec bozizé envoyés par deby et qui ont tourné leur veste pour leur frères musulmans.Ces concentrations de voyous dans un meme corps ça n donne cela.

Lui est sous tutelle Tchadien Déby et encadré par des soldats de la garde presidentielle tchadienne.
on pensait que c'était patassé l'incapable

pauvre centrafrique

Par jeff

03/04/2013 17:18

BOZIZE est le responsable numéro des souffrances du peuple centrafricain, je suis contre toutes sortes de violences et en aucun cas je soutiendrai la séléka mais tout centrafricain doit savoir si Bozize n'avait pas pris les armes en 2003 séléka ne devrait pas exister aujourd'hui.
Voilà à quoi la soif du pouvoir d'un homme peut amener le désordre et le chaos dans un pays.

pauvre centrafrique

Par jeff

03/04/2013 17:22

BOZIZE responsable numéro un des souffrances du peuple centrafricain.

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués