NATIONALE  |     INTERNATIONALE  |    

Centrafrique: l’opposition veut plus de postes?

Par Lucie Nkouka avec agences - 02/04/2013

Au terme d’une réunion lundi du collectif regroupant 9 partis politiques, l’opposition s’est déclarée lésée par les 8 ministères qui lui ont été attribués, qualifiés d’«insignifiants»

 

C’est ainsi que cette opposition centrafricaine a décidé de suspendre sa participation au nouveau gouvernement d’union nationale, dévoilé dimanche par le Premier ministre Nicolas Tiangaye. Elle réclame aussi un réaménagement du gouvernement afin de pouvoir gérer des ministères plus importants. En plus «on n'a pas du tout été consulté», s’insurge Jean Edouard Koyambounou, porte-parole du collectif de l'oppositon démocratique. «On a appris par la voix des ondes la liste du gouvernement. Ça a été un grand étonnement pour nous, surtout que le Premier ministre est issu de nos rangs», a-t-il ajouté. La nouvelle équipe formée essentiellement des membres de la rébellion de la Seleka et de la société civile, compte 34 ministres.

 


© africa24tv
Jean Edouard Koyambounou (MLPC), porte-parole du collectif de l'oppositon démocratique
La Seleka s'est adjugée les postes clés
Le gouvernement comprend ainsi 9 ministres issus de la coalition rebelle Séléka, 8 issus de l'ancienne opposition et un ex-proche du président déchu François Bozizé, Claude Lenga, nommé ministre délégué à l'enseignement professionnel et fondamental. Les autres portefeuilles sont répartis entre la société civile et différentes mouvances politiques. Dans les rangs de la Séléka, les ministres du précédent GUNT ont été reconduits. C'est ainsi que Gontran Djono s'occupe du portefeuille du pétrole, Nouredine Adam, chef du mouvement rebelle de la Convention des patriotes pour la justice et la Paix CPJP, est en charge de la sécurité. Le portefeuille stratégique de la défense est détenu par le président auto proclamé, Michel Djotodia, nouvel homme fort du pays.

Rappelons que l'ancien premier ministre, Nicolas Tiangaye, nommé à la suite des accords de Libreville, a été reconduit dans ses fonctions, il garde également son poste de ministre des Finances et du Budget. Le régime de Bozizé a été renversé par un putsch conduit par la coalition rebelle de la Seleka qui lui reprochait le non-respect des termes des accords de Libreville. Le nouvel homme fort de la république centrafricaine a appelé lors de la messe de pâques, ses compatriotes à la cohésion nationale en tournant le dos aux conflits communautaires. De confession musulmane, Michel Djotodia a assisté à cette célébration pour rassurer la communauté chrétienne dont une bonne partie a dénoncé des exactions imputées à des membres de la rébellion.

 

 
MOTS CLES :  Postes   Gunt   Séléka   Opposition 

7 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

Quelle pitié

Par Maurice

02/04/2013 15:13

-D’abord j’attire l’attention des centrafricains de ne pas se faire avoir par le site qui vous dit faussement de centrafrique,LNC ,ou nouvelle centrafrique,c’est un site rebelle financé par l’étranger qui veut destabiliser la racine centrafricaine et ce pays. Alors cette manipulation consiste à jouer à fond centrafricains avec certaines de nos préoccupations actuelles et condamnations alternant avec des operations de communication surnoise pour djotodia et la rebellion qui ne sont que des vallets de tous ces capitaux islamistes qui envie notre pays.On parle de danger d’islamisme en centrafrique et c’est ce fou Déby qui répond comme quoi c’est faux,est-il le president de centrafrique ;Lnc espere audimat et manipuler votre esprit,qu'ils sachent qu'ils n'auront aucun centrafricain.ils ont vendu leurs ames mais cela ne concerne pas le grand nombre?-
Les Ex oppositions,c'est cela leurs seules préoccupations actuelles?Regardez nous ces rigolos, alors que le pays est en danger,ils parlent distribution de postes,seules choses qui les interessent en politique,ni le pays ,ni le peuple,ni la démocratie.
Ce sont des traites de la nation. Ce gros lard albinos amelioré aux joues carrées de tiangaye avec son accolytes kouyagvounou alias « Dongo na li ti Goudja » font rire.
Les vrais intellectuels les alertaient, mais leur nullité a fait que ils n’ont eu que ce qu’ils méritent.
Bozizé posait probleme soit ,mais attendre 3 ans et garder les acquis de nos entreprises et la culture d’alternance democratique intelligente, non il vous faut ce désordre pour satisfaire ce fou Deby. Djotodia a fait détruire par votre complicité tout ce qu’on pouvait avoir comme activités economiques. Etes vous encore centrafricains ? Cette famelette de tiangaye dont la communauté designe comme seul interlocuteur reconnu pouvait exiger plus de ces barbares mais la réalité chers compatriotes,ces politiciens nuls et de coursesà l’argent ont vendu le pays.Il nous faut serieusement passer à autre chose.
Si vous ne reagissez pas,de differentes façons en sensibilisants nos frères. Il n’ ya pas logtemps quelqu’un nous parlait d’une Video d’un Député belge sur Political-motion.com,c’est le cas de l’envisager. La France laisse les barbares faire ce qu’ils veulent et presoérer et demain venir dire pour nous aider à les déloger,mais combien auriont nous déjà perdu en vie,en economie sans compter les prejudices moraux ?
Ziguélé 500 millions,tiangaye 500millions et djotodia 800millions. Ils crachaient sur Boziz par pour nous mais pour répondre aux exigences de Déby,leur maitre actuel. Vous lirez l’article tchadien qui explique comment Djotodia a été corrompu pour etre au service de débit.
Le pays est en danger,on voit ces clowns venir parler de distribution de postes. Vous etes idiots à ce point ?
Il y a ce ziuélé qu’on entend plus corrompu jusqu’aux os,que peuvent-ils dire ? nNe peut-il pas dire à ses amis socialistes ce qu’ils laissent faire par Deby chez nous n’est pas tolerable. Non on les entend plus corrompu. Peuple ,on enlevera leurs maisons à partir de la fondation pour les expulser dedans chez deby.
Au lieu de s’émouvoir et ouvrir des dossiers juridiques de poursuite contre l’aggression de Deby et des tarés qui sévissent à bangui et en province,on ne les voit plus.
Vendus à coup de millions. Votre pays vaut 2 fois 500 millions et 800 millions ?
Pauvres types
voici l'article de tchadactuel,lisez les journaux tchadiens,il n'y a que nos faux politiciens pour etre aveugles.
A partir la formation du 1er Gouvernement de Président autoproclamé Michel Djotodia, on s’aperçoit que le grand vainqueur est indéniablement Idriss Deby qui n’a pas lésiné sur les moyens pour rattraper son échec à la conférence de Libreville.

Tantôt en solo, tantôt de concert avec les autres parrains des accords de Libreville, Deby a d’accord poussé son homme de lige à savoir Nourradine Adam, un tchadien, à occuper militairement et ce, en violation desdits accords, l’extrême nord de la R.C.A. Cette partie du pays servira de base arrière à ses hommes au cas où le pouvoir central de Bangui lui serait hostile. Ainsi donc Nourradine a occupé Sido (R.C.A.) avec deux véhicules avant que Deby ne le renforce en catimini avec une douzaine des véhicules.

Après le lâchage du Président Bozizé par ses partenaires, à cause, semble-t-il, de son obstination de vouloir garder les sud-africains et de sa cécité politique de regarder la réalité en face, Deby connu pour ses largesses légendaires, n’a pas trainé pour dompter le nouveau locataire du Palais présidentiel à coups des moyens massifs et colossaux : 800 000$ à Michel DJOTODIA et 300 000$ à Nourradine ADAM suivis des instructions claires et précises : partager, donner, distribuer . . . . . sans se soucier le fond de la caisse. C’est ce qui a été effectivement fait et cela a permis de calmer nettement les ronronnements et les mauvaises humeurs des unités militaires disparates que constitue la Séléka. En outre, Deby a promis la prise en charge du fonctionnement de la Présidence pendant au moins un an ; cela permettra au nouveau Président de travailler sans se faire trop de soucis matériels. Ainsi le pétrole tchadien servira-t-il au moins aux oubangui-chariens faute de pouvoir bénéficier aux tchadiens eux-mêmes !

Le nouveau président autoproclamé n’a pas non plus tardé à répondre aux vœux de son nouveau mentor et donner des gages: déclarations appuyées, sur les différentes ondes, de la volonté du nouveau gouvernement de ne plus permettre la présence des éléments armés incontrôlés sur le territoire centrafricains et surtout des éléments hostiles au régime tchadien ; nomination aux grades de Ministres d’Etat les deux sous-fifres de Deby, tous deux tchadiens (Nourradine et Deffane) ; participation à plus de 45% des tchado-centrafricains dont 35% d’obédience musulmane- y compris Michel lui –même islamisé par les soudanais lors de son séjour à Nyala ; nettoyage de la présence des éléments d’Abdoulaye Miskine de la zone de Mbaïki, ceux-ci sont confinés désormais à la frontière congolaise sans grande perspective, parait-il !

Tous ces faits et gestes sont bien vus et bien appréciés du coté tchadien ; pour appuyer davantage cet élan, Deby vient de mobiliser toute la logistique pour approvisionner en armes et en munitions les éléments de la Séléka.
Comme par le passé la R.C.A., redevenue par la force des choses l’Oubangui-Chari, tombe entièrement sous les griffes de Deby sans qu’aucune voix discordante d’ailleurs ne se fasse entendre. La mainmise de Deby aura encore des beaux jours car il a des hommes de paille et les moyens subséquents.

Les Etats de l’Afrique centrale ont-ils peur à ce point de Deby, au point de le laisser recoloniser le paille sans qu’aucun n’ose lever le petit doigt, même pas les français avec 600 militaires sur place.

Cerise sur le gâteau, Deby pousse l’audace jusqu’à convoquer une réunion des Chefs d’Etat pour avaliser sa main mise sur la RCA !

Beremadji Félix
N’djaména – Tchad
Tchadactuel.com

Toujours cette avidité pour l'argent

Par jean michel

02/04/2013 15:37

ces appelés ex opposants,qu'est-ce que les centrafricains vous disaient-ils? Vous etes de grands enfants. Tiangaye ce emascule,l'a bien eu dans là où il merite.
Un gouvernement tchadien.
quant à ce ndouba prosper,il fait plus que pitié,il est aveugle quand il ne le faut pas et éveillé quand il s'agit d'exercer sa haine et rancoeur qui depassent ce qu'il peut avoir comme intelligence.
nous esperons pour lui qu'il ne mettra jamais pieds au pays.
d'ailleurs cet imbu, ce ne sont ni ses frèrees ,soeurs et parents qui souffrent là-bas

Boutons tous ces vieux dictateurs soldats au pouvoir en afrique centrale et remplaçons nos cons politiciens

Par Jmartin

02/04/2013 15:58

vous les cons vous satisfaisez des discours du fou votre maitre deby que bozizé ne ui assure pas une securité aux frontières,que bozizé ne tient pas promesse,il vous mettait cela à la bouche,quand nous qui n'etions pas de politiciens mais la lucidité nous amener à vous dire attention aux actes que vous posez avec une rebellion mais.
mais si ce deby veut d(une securité à sa frontière,la solution est chez lui,c'est de laisser une democratie vraie s'exprimer au tchad que ces bourrages d'urnes. le problème est là. deby doit organiser des élections non truquées et s'incliner.
centrafrique commençait à tenter une democratie approximative mais apprenait aux gens à laisser la majorité gouverner et l'opposition servir decontroleurs,or tous ces chefs d'Etats africains qui vous arrosent de millions,ce sont tous des dictateurs, programmer à vie faisant une democratie de bourrage des urnes et corrompant des opposant dans ce qu'ils appellent gouvernement d'ouverture ou d'union nationale. tout le monde se grasse et ils restent à vie. le modèle centrafricain est en soi un danger pour tous ceux qui ont laché bozizé et nous raconte qu'ils sont fatigués qu'il ne s'ouvre pas à l'opposition. les socialistes en france gouvernent la droite critique. les democrates gouvernent et les republicains critiquent,chez nous avec tous ces vieux chefs d'Eta de dictatures déguisés en democrates c'est la corruption avec cette fausse ouverture. Congolais,Tchadiens,Centrafricains ,meme combats,battons à partir d'aujourd'hui pour que tous ces dictateurs quittent nore zone régionale.tous ces modèles de militaires qui se melent à la politique,c'est à faire disparaitre en afrique centrale.ils sont militaires ,ils restent militaires. battons pour que la cour de la haye accepte de juger et kidnapper automatiquement tout auteurs de coups d'Etat et je pense qu'il est prevu pour l'usage des enfnts dans la guerre. battons nous dans tous les sens;

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués