NATIONALE  |     INTERNATIONALE  |    

Centrafrique: les rebelles en vainqueurs à Bangui?

Par source: afp - 24/03/2013

La France demande une réunion d'urgence du Conseil de sécurité de l'ONU

 

Les rebelles centrafricains de la coalition Séléka sont entrés dans Bangui la capitale après l’avoir plongée dans l’obscurité dans la nuit de samedi à dimanche 24 mars 2013. Les témoins affirment qu’une partie de la population dans les arrondissements de Bangui les accueille en libérateurs. Les combattants qui seraient lourdement armés auraient neutralisé les troupes sud-africaines présentes au PK 10 et demandé aux Forces armées centrafricaines (Faca) de ne pas combattre. Leur dernière exigence va à l’endroit du président François Bozizé à qui ils demandent de quitter le pouvoir.

 


© defense.gouv.fr
Chargés de protégés ceux des ressortissants qui le demandent
Une réunion d’urgence du Conseil de sécurité des nations unies attendue
Paris a demandé samedi 23 mars "une réunion d'urgence du conseil de sécurité des nations unies" compte-tenu de l'évolution de la situation en Centrafrique, a annoncé à l'AFP Romain Nadal, porte-parole diplomatique à l'Elysée. Romain Nadal a ajouté que Paris demandait à ses ressortissants de "rester chez eux", une évacuation n'étant pas "pour le moment" ordonnée. "Nous sommes vigilants", a-t-il souligné. Le plan de protection des ressortissants inclut ceux d'autres pays qui en feraient la demande, a précisé le porte-parole diplomatique de l'Elysée. Environ 1250 Français vivent en Centrafrique. 250 soldats français sont basés dans ce pays et il n'est pas prévu d'envoyer des renforts actuellement, a dit le porte-parole.

"Il n'est pas question que la France s'ingère dans les affaires intérieures d'un pays, comme l'a dit à plusieurs reprises le président François Hollande", a-t-il poursuivi, en précisant que Paris avait pris contact avec l'Union africaine et les organisations régionales pour qu'elles "apaisent" la situation en Centrafrique.

 

 
MOTS CLES :

7 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

certains éléments de la séléka sont des braqueurs

Par NADE Berty

24/03/2013 20:25

IL faut déplorer les actes de braquages auxquels se sont livrés les éléments armés de la séléka...J'ai un parent habitant vers le secteur du salon artisanal chez qui ces derniers sont entrés par effraction...Ils lui ont demandé de l'argent; comme elle n'en disposait pas, ils l'ont menacé et emporté cinq véhicules dont deux taxis et une voiture de type monospace expédié de France pour être vendu .Je précise cette personne victime de ce braquage est un citoyen ordinaire et n'a aucun lien de près ou de loin avec Bozizé.
Je fais cette déclaration pour démentir Nelson Djadder qui déclare que les éléments de la séléka sont disciplinés et ne sont pas des voleurs...Cette attitude de certains éléments de séléka fend le coeur car la population de Bangui meurtrie ne s'y attendait pas..;c'est triste

phelicien

Par jean

24/03/2013 20:53

Le tour de seleka viendra vue le nombre de groupe armée que l'on a bonne chance à eux

L' origine de notre problème c' est nous même

Par centrafrica

24/03/2013 22:46

C' est bien fait pour nous les centrafricains car les centrafricains en général ne s' aiment pas entre eux et ils n' aiment pas leur pays .

nous sommes incapables de diriger notre pays. Laissons les étrangers venir nous commander .ça va nous servir de leçons, chaque fois qu' il y a un problème, on court chercher des rebelles étrangers pour soit disant libérer le peuple alors que ce sont ces même gens qui sont à l' origine des violes et de beaucoup d' autre atrocité dans nos régions.

Ce que nous savions faire c' est de nous battre en ethnie ou de nous entre tuer avec les fétiches ou la sorcellerie . On est trop jaloux entre nous,le centrafricain n' aime pas que son frère reussisse.

Peut-être cette fois-ci nous allons nous réveillé et prendre le destin de notre pays en main et surtout essayant de nous aimer entre nous afin que nous puissions chassé ses étrangers une bonne fois pour toute. Il n' y a que la population centrafricaine qui puisse arrête cela. je pense il n' y a aucun centrafricain qui aimerait servir le thé chaque matin aux Tchadiens et aux Soudanais .Car si on ne bouche pas c' est ce qui va arrivé en centrafrique .

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués