NATIONALE  |     INTERNATIONALE  |    

Centrafrique: la Séléka accuse le président Bozizé

Par Journaldebangui.com, Xinhua - 20/03/2013

Devant une supposée attaque de la part du général F. Bozizé, la Séléka dit se préparer à toutes les éventualités

 

A la veille de l'expiration de l'ultimatum de 72 heures lancé au pouvoir de Bangui la coalition rebelle centrafricaine Séléka a accuse le président François Bozizé de mijoter une attaque et s'est déclarée prête pour la riposte. Laquelle aurait selon un communiqué du Séléka réussi. «Bozizé a envoyé deux porte-chars à Damara (ville du Centre de la République centrafricaine pourtant protégée par les forces de la Communauté des Etats de l'Afrique centrale, NDLR). Nous aussi, on prend nos dispositions, on se prépare. D'après notre vision, lui-même n'est pas prêt pour la paix», a avancé dans un entretien le colonel Michel Narkoyo, porte-parole de la rébellion.

 


© cap
Les troupes Séléka seraient mobilisées sur le terrain
L’ex-gendarme de deuxième classe promu au grade de colonel dans la rébellion a saisi le prétexte d'une mission de ces chefs à Sibut (Centre), une des sept villes sous son contrôle, pour faire prisonniers son propre leader, Michel Am Nondokro Djotodia, vice-Premier ministre et ministre de la Défense nationale et quatre autres ministres du cabinet dirigé par l'opposant Nicolas Tiangaye. «On ne peut pas les libérer. Si on le fait, ils vont rejoindre ceux qui sont à « Guantanamo » (prison gouvernementale), à Bassangoa. Ils sont toujours à Sibut avec nos éléments. S'il n'y a pas une solution, il y a un grand risque de recours aux armes», a-t-il menacé.

Lui et ses hommes disent aujourd’hui prendre à témoin les Nations Unies, la Communauté économique des Etats de l'Afrique centrale (CEEAC, à laquelle la RCA appartient) et le médiateur de la crise, le président congolais Denis Sassou Nguesso, soutenant que depuis 2007, pour montrer qu’ils respectent les clauses des accords de cessez-le-feu avec Bangui, accusé de dilatoire. «Il n'y a pas une manifestation de volonté de la paix de Bozizé», affirme le colonel Narkoyo. Depuis leur séquestration dimanche, leurs cinq ministres n'ont reçu aucune visite, ni de l'Onu, ni de la CEEAC et du représentant de Sassou Nguesso à Bangui. «On ne leur interdit pas de venir», assure cependant Michel Narkoyo. Côté présidentiel, le porte-parole du gouvernement et ministre de l'Equipement Crépin Mboli Goumba a réagi pour la première fois en regrettant le nouvel acte de la Séléka et l'appelant à la raison. «Il y a eu des revendications. On les examine à la lumière de l'accord de Libreville du 11 janvier», a-t-il souligné, peu avant une déclaration à la nation annoncée du Premier ministre.

 

 
MOTS CLES :  Séléka   Bozizé   Cantonnement   Désaccords 

2 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

QUI DE LOUP OU DE CHIEN, UNE CHÈVRE PEUT- ELLE CHOISIR?

Par noumeva

20/03/2013 13:41

Mon frère, ma soeur. Toi et moi(centrafricain...e) sommes comme un troupeau de chèvres. Maintenant, Séléka qui est selon moi comme un loup nous demande(chèvres)qu'il est bien placé pour nous protéger contre Bozizé qui selon moi est comme un chien. Cela fait-il pitié ou rire? Surement tu as quelque chose à dire ma soeur, mon frère. Et encore, imaginez un éléphant qui arrivant dans 11 champs différent, arrive à les détruire en moins de 4 mois.En combien de temps il lui faut pour détruire un champ qui par exemple s'étend de PK12 à Landja en s'abattant sur PK9? Tu as certainement une réponse.

Mbi bara mo ita ti mbi ti Bé-Africa.

GOD BLESS CENTRAL AFRICAN REPUBLIC

Ils ont la trouille aussi

Par KOTA LIKONGO

20/03/2013 14:45

Donnez à ce fameux gendarme de deuxième classe ce dont il désire pour qu'il se taise, dans son intervention sur RFI, il avait parlé du "beignets" que les enfants ( membres de la SELEKA) demandent à leurs parents ( BOZIZE et son gouvernement). Je crois qu'il n'a pas supporté que dans tout ce qui s'est passé , il n'a pas eu sa part du gateau. La séquestration de cinq (5) ministres SELEKA ( on s'en fout pas mal), n'était qu'un arrangement. si BOZIZE envoie des chars à DAMARA c'est pour protéger la RCA ce qui fait partie de ses devoirs en tant que Président, protéger son pouvoir, là , encore, c'est normal, même HOLLANDE ou DEBY feraient la même chose.

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués