CINéMA & THéâTRE  |     LIVRES  |     MUSIQUE   |     ARTS  |    

Cinéma: La série «Aimé malgré lui» projetée au FESPACO 2013

Par Pacôme Pabandji - 19/03/2013

La jeune réalisatrice de la série centrafricaine Habi Touré, y a fait de belles rencontres cinématographiques

 

Habi Touré continue d’honorer la République centrafricaine à travers le cinéma. Cette cinéaste de nationalité centrafricano-sénégalaise, a fait projeter la série télévisée «Aimé malgré lui» qu’elle a réalisé et tourné entre Paris et Bangui au ciné Burkina lors du Festival du film panafricain de Ouagadougou (FESPACO) édition 2013. Avec Hurel Régis Béninga et son court métrage, «Une couleur de vie», on peut dire que la RCA a laissé une petite empreinte au FESPACO. En effet, Mme Habi Touré y a projeté son film et a aussi été présente sur le marché du film à Mika.

 


© journaldebangui.com
La jeune réalisatrice Habi Touré au Fespaco 2013
Pour l’ambassadrice de la République centrafricaine venue de Bangui, son film a été très apprécié par le public et grâce à la projection, elle a pu trouver des distributeurs pour cette série qui selon elle, va être diffusé très bientôt sur les chaînes internationales. De cette manière, Habi Touré fait sa première entrée dans un grand Festival à travers un film dans lequel elle valorise son pays la République centrafricaine et dont les dernières saisons viennent d’être tournées à Bangui. «A Ouagadougou j’ai rencontré un centrafricain qui a aussi présenté son court métrage tourné à Paris. C’était un plaisir pour moi car avant on ne se connaissait pas mais grâce au FESPACO, on a pu se rencontrer et discuter. Actuellement, je suis sur un autre projet pour cet été à Bangui», a précisé Habi Touré. D’après elle, la série va commencer à être diffusée sur TV5 à partir du 25 avril 2013.

 


© journaldebangui.com
Avec Delta, comédienne et productrice de la série ivoirienne "Ma Famille"
«Aimé malgré lui» c’est l’histoire d’un frère et d’une sœur qui se sont aimés sans savoir qu’ils sont parents. «C’est une véritable sonnette d’alarme pour les familles qui se sont séparées», d’après Habi Touré. D’après elle, cette série sera présentée dans d’autres Festivals, une manière de marquer l’existence de la culture centrafricaine. Pour cette série, Habi Touré a bénéficié de quelques soutiens, dont celui du chef de l’Etat qu’elle ne cesse de remercier d’ailleurs. Espérons que d’autres partenaires vont s’intéresser à ses productions afin de la soutenir d’aller de l’avant pour une large et grande visibilité de la culture et du cinéma de la République centrafricaine.
 
MOTS CLES :  Hurel Beninga   Habi Touré   Bangui   Fespaco 2013 

1 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

enfin une véritable série.

Par ordo

30/01/2014 13:27

Bjr moi c'est Touadera.
Franchement je vous tire chapeau pour votre film et je vous exhorte de continuer dans ce sens.
Courage!

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués