NATIONALE  |     INTERNATIONALE  |    

La crise Séléka/Bangui: Washington s’en mêle

Par journaldebangui.com, afp - 19/03/2013

La diplomatie américaine exhorte les deux parties à respecter leur accord de paix signés à Libreville

 

Face à un regain de violences ces dernières semaines en République centrafricaine, les autorités américaines, qui suivent d’assez près la situation de plus en plus tendue entre le pouvoir de Bangui et les combattants de la rébellion, appellent au respect des accords de paix que les différentes parties avaient scellé en janvier à Libreville. «Les Etats-Unis sont profondément inquiets de la dégradation continue de la sécurité en République centrafricaine. Nous appelons le président (François) Bozizé et les dirigeants de l'alliance de la Séléka à mettre fin immédiatement aux hostilités et à appliquer l'accord de Libreville», a écrit dans un communiqué la porte-parole du département d'Etat, Victoria Nuland.

 


© trtfrancais.com
La porte-parole du département d'Etat, Victoria Nuland
Un accord de paix a été signé, le 11 janvier à Libreville, au Gabon, débouchant sur la formation d'un gouvernement d'union nationale, auquel participe la rébellion. Mais depuis fin février 2013, une faction de la Séléka s'est emparée de localités dans le nord, le sud et l'est de la Centrafrique. «Le gouvernement d'union nationale est l'unique entité représentative, qui a fait l'objet d'un accord entre toutes le parties à Libreville et qui est à même de diriger le pays dans cette période critique de transition», a insisté Mme Nuland, pressant «les dirigeants de la région et la communauté internationale de soutenir totalement le Premier ministre Nicolas Tiangaye».

M. Tiangaye, dont la nomination avait été soutenue par la Séléka mais qui l'avait ensuite accusé d'être "faible", est chargé de conduire la transition vers la paix et la tenue d'élections législatives d'ici un an. Coalition formée fin 2012, la Séléka est composée de deux principaux groupes rebelles et de plusieurs petits groupes armés. Les rebelles de la Séléka continuent d'exiger de Bangui la libération de prisonniers politiques et le départ des troupes étrangères de la Centrafrique, en particulier sud-africaines. A la mi-décembre, les rebelles de la Séléka avaient pris les armes contre le régime du président Bozizé, menaçant la capitale Bangui, mais leur avance avait été stoppée par une intervention régionale.

 

 
MOTS CLES :  Amériques   Libreville   Washington   Bangui   Séléka 

1 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

reactions

Par kotoko Sembona

20/03/2013 00:34

Il faudrait être vraiment naif pour croire que les rebelles de Seleka vont arreter des hostilites si le président Bozize répond à leurs demandes. Au contraire si les troupes sud-africaines quittent c'est ce jour là quel les rebelles de Seleka vont vouloir foncer sur Bangui car le chemin leur aura été libéré. Ils ont peur des troupes sud-africaines car ils savent que ces troupes possèdent d'autres moyens qu'ils n'ont pas: les avions militaires qui peuvent leur permettre de bombarder les positions et les pickups de Seleka rapidement et les affaiblir. La vraie force des rebelles de Seleka c'est les troupes de l'Armée tchadienne que Debey pourrait mettre a leur disposition s'il est vrai que ce dernier a lâché Bozize. Mais Deby sait aussi que parmi les rebelles de Seleka évoluent ses ennemis qui ne rêvent que d'une occasion d'avoir un terrain d'entrainement stratégique pour reprendre des attaques contre son regime à Ndjamena. Seul l'avenir nous dira, mais les rebelles de Seleka ne doivent pas se vanter trop de leur superiorite car ils n'ont jamais eu une résistance sur le terrain.

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués