ECONOMIE ET BUSINESS  |    

Centrafrique: 4,5 milliards recherchés pour la sécurité alimentaire

Par Etienne VIKOMA/ACAP - 15/03/2013

La signature conjointe du Cadre de Programmation pays (CPP) entre le gouvernement et les partenaires du développement a eu lieu à Bangui

 

C’est le ministre d’Etat chargé de l’Economie, du Plan et à la Coopération Internationale, qui représentait la partie gouvernementale et l’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO) celle des partenaires du développement. Ce Cadre de Programmation pays (CPP) pour lequel 4,5 milliards sont nécessaires permettra de lutter pour la sécurité alimentaire au cours de la période 2012/2016. Il se veut un document de référence de coopération entre la FAO et le gouvernement centrafricain visant à faire face aux défis relevant de la sécurité alimentaire, du développement de l’agriculture et de la gestion responsable et productive des ressources naturelles.

 


© acap-cf.info
Lors de la réunion entre les deux parties
Selon le Ministre d’Etat M. Enoch Dérant-Lakoue, le choix du développement rural comme moteur de croissance économique et de la lutte contre la pauvreté place le CPP au rang des priorités du gouvernement et des populations centrafricaines. vIl a réitéré l’engagement du gouvernement à œuvrer pour la mise en œuvre effective du CPP à travers la mobilisation des ressources technique et financière et du suivi de l’adaptation de ce programme avec les priorités nationales. Le premier document élaboré et signé en 2012 a tenu compte des trois critères ayant guidé l’identification des domaines de priorité du gouvernement tel que : avantage comparative, objectif stratégique de la FAO et l’alignement du CPP sur les priorités nationales, a rappelé le ministre d’Etat Lakoué. Il a précisé que cette nouvelle version du CPP qui couvre la période 2012-2016 est un recadrage des interventions de la FAO en vue de prendre en compte les grappes de croissance des contextes actuels de la République Centrafricaine.

Pour la Représentante de la FAO, Mme Rokhaya Daba-Fall la présente signature engage le gouvernement et le FAO dans un plaidoyer porteur aux fins de mobiliser des ressources conséquentes pouvant porter au-delà de l’appui acquis de la FAO des programmes d’envergure nationale. Chaque période du CPP correspond généralement au cycle des stratégies de réduction de la pauvreté qui englobe l’ensemble des secteurs de développement économique et social. Ce Cadre de Programmation Pays pour la période 2012/2016 entre la FAO et la RCA a été paraphé coté centrafricain par le Ministre d’Etat chargé de l’Economie, du Plan et à la Coopération Internationale, M. Enoch Dérant-Lakoue et coté FAO par la représentante de ladite institution, Mme Rokhaya Daba-Fall.

 

 
MOTS CLES :

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués