DéBATS & OPINIONS  |     KIOSQUE  |    

Institut Panos Paris: projet d’appui aux médias centrafricains

Par Pacôme Pabandji - 07/03/2013

La seconde phase du projet a été lancé dans l’enceinte de la Maison de la presse et des journalistes à Bangui

 

L’Institut Panos Paris en partenariat avec la Maison de la presse et des journalistes et l’Association des radios communautaires, a lancé la seconde phase du Projet d’appui aux médias centrafricains (PAMCA II) le mercredi 6 mars 2013 à Bangui. La cérémonie était présidée par le ministre de la communication, de la promotion de la culture démocratique et civique et de la réconciliation nationale. Les médias centrafricains dans leur ensemble souffrent de nombreux problèmes qui freinent ou qui les empêchent de mieux travailler. Mais dans le cadre du Projet d’appui aux médias centrafricains (PAMCA), l’Institut Panos Paris a décidé d’apporter son aide à ces médias avec le soutien de l’Union européenne. A cet effet, à l’issue de la première phase lancée en 2009, la seconde phase de ce projet vient d’être lancée à Bangui.

 


© journaldebangui.com
La seconde phase du projet a été lancée à Bangui
Pour l’abbé Jean Ignace Manengou, président de l’Association des radios communautaire en Centrafrique (ARC), cette association a vu le jour le 13 juin 2009 et compte aujourd’hui 29 radios membres sur un partenariat avec la Radio France internationale et l’Union européenne. Il a loué les efforts déployés par les partenaires de cette association pour la sauvegarde de ces moyens de communication. Mais il a aussi déploré le fait que la crise actuelle soit ce qui a mis en difficultés de nombreuses radios communautaires. Il a ainsi cité le cas de la Radio de Bria qui est restée sans nouvelles, deux radios de Bambari pillées et la radio d’Alindao qui vient d’être lancée d’ailleurs, qui a été mise à sac. Tous ces actes ont été commis par les rebelles de Séléka. Il a annoncé que l’ARC est partenaire de la seconde phase du PAMCA.

Pour sa part, le responsable de l’Institut Panos Paris en République centrafricaine M. Pascal Chirha, a présenté le projet mis en œuvre par l’Institut Panos Paris et financé par l’Union européenne pour la période allant de février 2013 à février 2016 afin d’appuyer les acteurs du secteur médiatique centrafricain dans la mise en œuvre des projets d’élaboration de contenus visant à améliorer l’auto-prise en charge des communautés et des citoyens dans des perspectives de développement local, de gouvernance locale et de défense des droits de l’homme, en particulier en milieu rural.

La dernière intervention a été celle du ministre de la communication M. Christophe Gazam-Betty qui a félicité le projet en souhaitant que cela perdure pour donner un grand coup de mains aux médias centrafricains. Le ministre a également promis un suivi et une aide audit projet afin de soutenir la liberté des médias tout en demandant un renforcement de l’Union européenne audit processus. Il a aussi demandé aux professionnels des médias de s’approprier de ce cadre. La remise d’une imprimante à la Maison de la presse et des journalistes a mis fin à la cérémonie.

 

 
MOTS CLES :

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués