NATIONALE  |     INTERNATIONALE  |    

CEMAC: des milliards de FCFA pour le désarmement des rebelles centrafricains

Par Lucie, Nkouka / Xinhua - 01/03/2013

L’institution sous régionale a décidé de participer à hauteur de 4 milliards de FCFA au programme DDR de la RCA

 

Au moment où des désaccords se font jour sur cette opération entre la direction et la base de la coalition rebelle Séléka qui a pris les armes en décembre 2012 en vue de renverser le régime du président François Bozizé, le gouvernement d'union nationale du 3 février dirigé par l'opposant Nicolas Tiangaye tente de rassurer sur l'exécution du programme DDR (démobilisation, désarmement, réinsertion) devant permettre la pacification de la RCA, pays régulièrement soumis à des coups d'Etat et des rébellions. Selon le ministre de la Communication, Christophe Gazam Betty (issu de Séléka), le financement de 4 milliards de francs CFA (8.000 USD) des pays de la région déjà "provisionnés" au trésor public représente le budget prévisionnel de ce programme DDR qui, en dehors des combattants Séléka, devra s'étendre à tous les groupes armés actifs dans ce pays.

 


Une partie des fonds permet de préparer le cantonnement
Une partie de ces fonds (150 millions de francs CFA), notamment alloués par le Cameroun, le Congo, le Gabon, la Guinée équatoriale et le Tchad, permet déjà de couvrir les besoins liés aux préparatifs de ce processus prévu par les accords de paix conclus le 11 janvier à Libreville au Gabon par le pouvoir centrafricain, l'opposition démocratique, l'alliance Séléka, les mouvements politico-militaires et la société civile, sous l'égide de la Communauté économique des Etats de l'Afrique centrale (CEEAC). Contrairement aux revendications de certains chefs militaires de Séléka, c'est à la Commission de la CEMAC basée à Bangui, la capitale centrafricaine, que la gestion de la prise en charge financière des officiers et soldats de cette coalition rebelle a été confiée. D'autres financements sont annoncés, dont 2 à 3 millions d'euros de l'Union européenne (UE).

Pour l'heure, aucune date ni aucun chiffre concernant les rebelles à cantonner et désarmer ne sont communiqués. "Nous travaillons sur une date et nous sommes en train de faire la liste", a affirmé le ministre de la Communication qui, sur les trois sites de cantonnement retenus, à savoir Kaga-Bandoro, Ndélé et Bria, annonce simplement 1.300 combattants au niveau de Damara-Sibut. "Le cantonnement ne doit pas faire l'objet de conditionnalités, d'après l'esprit des accords de Libreville", insiste-t-il cependant, indexant les intérêts personnels de la part de ceux qui s'y opposent par des revendications qualifiées d'injustifiées. A l'intérieur de Séléka, beaucoup de voix s'élèvent pour exiger le départ des troupes sud-africaines et ougandaises reçues en renfort des forces gouvernementales et la libération des détenus politiques en marge de la nouvelle crise, avant l'exécution le cantonnement des rebelles.

 

 
MOTS CLES :  Ddr   Rca   Milliards   Cantonnement   Séléka   Bozizé 

2 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

pas de don

Par jean

01/03/2013 21:14

La Cemac ne doit pas donner d'argent à ces mercenaires elle doit plutot les corriger et les réexpédiées dans leur pays d'origine car si on leur donne ces chacal vont revenir encore et encore on les connait ces animaux de rebelle tchado soudanais

ERREUR

Par TERE KOZO ZO

06/03/2013 14:26

Je crois pour ma part que la CEMAC est entrain de commettre une erreur grave. Car ces barbares ne font que des sals boulots et ils sont payés leurs boss (MASSI, NDJADER, DEDy, JACK GRENBERG, une partie de l'opposition et l'occident pour destabiliser la RCA. Au lieu de financer des projets qui peut interresser la population qui souffrent de la guerre. Ces barbares vont partir au TCHAD avec cet argent et nos compatriotes (victimes) seront oubliés.

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués