NATIONALE  |     INTERNATIONALE  |    

Bangui: le cantonnement de la Séléka reporté

Par Lucie Nkouka/Source:RNL - 25/02/2013

«Ces opérations auront lieu dans un bref délai, une fois que ces détails techniques seront réglés»

 

«Le gouvernement a estimé que le démarrage effectif des opérations du cantonnement des rebelles de la coalition Séléka devrait être reporté pour des raisons liées à la logistique notamment l’intendance». Déclaration faite le 24 février 2013 par le ministre de la Communication et porte-parole de la Séléka Christophe Gazam-Betty. Cette déclaration annonce ainsi le report des opérations de cantonnement de ces rebelles initialement prévues pour ce dimanche à Damara (75 kms au nord de Bangui). Dans un point de presse tenu la veille, le Général commandant les Forces Multinationales de l’Afrique Centrale (FOMAC) Jean-Félix Akaga, a indiqué qu’une délégation conduite par le Premier ministre Nicolas Tiangaye «devrait se rendre ce dimanche sur l’axe Damara-Sibut pour le regroupement de ces rebelles».

 


© AFP
Les rebelles sans repères
Le ministre Gazam-Betty, qui n’a pas précisé une date exacte, a mentionné que «ces opérations auront lieu dans un bref délai, une fois que ces détails techniques seront réglés». Il a de ce fait invité la population des zones occupées par la Séléka de «ne pas céder au découragement. Car, le gouvernement travaille d’arrache-pied pour rétablir un climat de paix, source de libre circulation de biens et des personnes». Sur le terrain, les combattants se disent déjà favorables aux opérations. D’après le Colonel Arda de la Séléka «ces éléments au nombre de plus de 1600 sont à ce jour prêts. D’ailleurs nous avons ouvert ces derniers jours l’axe que nous occupons aux populations».

En quoi consiste le cantonnement?
Il s’agit ainsi de la mise en œuvre de la 2ème phase de l’accord de Libreville signé en janvier dernier entre le pouvoir de Bangui, la Société civile, l’Opposition politique et la Séléka. Un accord qui a mis fin aux hostilités déclenchées en décembre dernier par ces rebelles. Selon le Général de la FOMAC, «les opérations consisteront à regrouper, identifier et cantonner les rebelles sur des sites déjà choisis à cet effet. Ces opérations précéderont la 3ème phase qu’est le programme de Désarmement, Démobilisation et Réinsertion (DDR) de ces combattants. Nous sensibilisons depuis un mois ces rebelles sur l’importance de leur cantonnement». Concernant la prise en charge des rebelles sur le terrain, le Général a rassuré que «toutes les dispositions ont été prises pour réussir les opérations: des Primes Globales d’Alimentation (PGA) et des vivres seront donnés à ces derniers. Nous avions veillé à ce que les rebelles ne soient pas mélanger avec la population locale. Pour preuve, ceux de Kaga Bandoro seront cantonnés à 12 kilomètres de la ville. Même schéma pour la ville de Bria.»

Par ailleurs, les organisations de la société civile s’impliquent aussi dans la recherche de la paix. Elles entendent lancer à partir du lundi 25 février 2013 des actions de sensibilisation auprès des populations et les acteurs de la crise militaro-politique en République Centrafricaine. Selon Blaise Maïtovo, Secrétaire technique de la coordination des organisations de la Société civile pour la Paix en Centrafrique, «les organisations membres devront mener des actions de collecte de don et sensibilisation sur les valeurs de la paix et la Réconciliation nationale».

Dans le même ordre d’idée, les confessions religieuses ont organisé samedi dernier une prière dite prière de repentance, de pardon, de la paix et de bénédiction en faveur de la République centrafricaine. L’activité a eu lieu à l’Hémicycle de l’Assemblée Nationale à Bangui. Plusieurs dénominations chrétiennes et musulmanes ainsi que quelques représentants des députés y ont participé.

Il faut également dire qu’une bonne nouvelle s’annonce pour les 4000 réfugiés centrafricains fuyant les exactions de la Séléka et vivant en République Démocratique du Congo (RDC). Le gouvernement de ce pays voisin vient de leur affecter un nouveau site dans la localité de Inke, située à 40 kilomètres de Gbadolité. L’affectation de ce site fait suite à une mission conjointe humanitaire d’évaluation de la situation des réfugiés centrafricains au Nord-Equateur.

 

 
MOTS CLES :  Report   Cantonnement   Séléka   Bozizé 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués