ECONOMIE ET BUSINESS  |    

Séléka: La terrible hausse de prix des denrées alimentaires asphyxie les populations

Par Henri Sebgo - 21/02/2013

Le Programme alimentaire mondial (PAM) a exprimé ses plus vives inquiétudes quant au risque potentiel d’une crise alimentaire en RCA

 

Selon un tout récent rapport des Nations Unis, les prix des denrées alimentaires en République centrafricaine auraient fait un bond de 40% dans les zones de la Centrafrique sous le contrôle de la Séléka. Le Programme alimentaire mondial (PAM) a exprimé ses plus vives inquiétudes quant au risque potentiel d’une crise alimentaire en RCA. Selon lui, le conflit créé par la Séléka a dangereusement aggravé la situation. Face à cette situation, la capitale centrafricaine risquerait fort d’être aussi touchée par cette crise alimentaire qui guette tout le pays.

 


© Aurelio Gazzera
Les aliments sont plus chers dans les préfectures occupés par la Séléka
En effet, la population des régions sous occupation de la rébellion de Séléka est plongée dans une vie misérable et sans lendemain. En plus de nombreux problèmes sociaux, cette population, doit en effet faire face à une hausse des prix des denrées alimentaires. Cette situation inquiète de plus en plus car il y a aussi risque de crise alimentaire dans ces régions. Au-delà des accords de Libreville entre le pouvoir, la rébellion de Séléka et l’opposition, les exactions continuent. Contrairement à l’article 13 de l’accord politique de Libreville sur la résolution de la crise politico-sécuritaire en République centrafricaine qui stipule que «les forces de la Coalition Séléka s’engagent à se retirer des villes occupées et à abandonner la lutte armée», ces rebelles ne font qu’accentuer leur emprise sur la population civile qu’ils prennent à partie.

Ainsi, les rares denrées alimentaires qui se vendent en cachette dans ces zones, connaissent une hausse grave de prix. Selon certaines sources, ces prix auraient même doublé. Et pourtant, rien ne se fait pour tenter de soulager ces populations de ce désastre.

 

 
MOTS CLES :  Hausse Prix   Inquiétudes   Aliments   Populations 

1 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

Les responsables de Séléka doivent payer de leurs crimes et haute trahison.

Par noumeva

22/02/2013 17:23

Dommage que jusqu'à présent, le soit disant représentant de la rébellion en France à la personne de beau fils du défunt Massi qui est l'exemple type des bandits de la Séléka n'a aucunement reconnu la souffrance des centrafricains qui se trouvent dans les zones qu'ils occupent. Des centaines de millier de centrafricains sont dans une situation intenable, avec un avenir incertain, surement il y a des coupables et ils doivent payer, ils le payeront j'en suis certain, ils le payeront.

GOD BLESS CENTRAL AFRICAN REPUBLIC

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués