NATIONALE  |     INTERNATIONALE  |    

Centrafrique: La Fomac accompagne Séléka hors de Mobaye

Par Lucie Nkouka avec agences - 20/02/2013

Les rebelles de la Coalition avaient conquis la ville alors que le cessez-le-feu était en vigueur et le GUN déjà en place

 

Les rebelles de la coalition Séléka qui ont occupé depuis deux semaines la ville de Mobaye, dans le sud de la Répbulique centrafricaine, ont été évacués par les forces multinationales en Afrique centrale (FOMAC). Aucun incident n'a été signalé, selon les témoins. L'évacuation s'est produite après des jours de négociations entre les chefs de mission de la Fomac et les chefs des opérations de la Séléka dans la ville, d'après Pascal Dadou, un agent de l'Etat qui se trouve dans la localité. «Les rebelles ont quitté la ville sans aucune résistance. Ils ont été encadré par les éléments de la Fomac, sans brutalité», a-t-il dit. Les éléments de la Séléka ont quitté la ville à bord de cinq véhicules de la Fomac, précise Marcel Kolissoura, un habitant de la ville.

 


© Xinhua
Les rebelles en routes vers où?
Après le départ des hommes de la Séléka, certaines personnes qui avaient fuit vers la République démocratique du Congo et dans les villages environnants ont commencé à regagner la ville de Mobaye, selon les témoins. Une source explique qu’«une partie de la population est déjà de retour, mais certaines personnes hésitent encore de rentrer. Celles-ci affirment attendre le retour définitif au calme avant de revenir. Seulement, pour nous faire soigner, nous sommes obligés de traverser vers la République démocratique du Congo, car les rebelles ont saccagé toutes les installations sanitaires de la ville», a-t-elle déploré Selon une autre source les biens des personnes et de l’administration volés, n’ont pas été restitués. «Tout ce que les rebelles avaient pillé est systématiquement envoyé hors du pays, lorsqu’ils étaient encore dans la ville. Ils s’en prenaient aux personnes, pour trouver de quoi manger. Mais tous nos biens volés avaient été envoyés dans leurs pays», a-t-elle révélé. Le nouveau ministre de la Défense et chef de la coalition Séléka, Michel Djotodja, a affirmé que les villes de Kaga-Bandoro (centre), de Bria (Nord-est) et de Ndélé (Nord-est), sont prévus pour le regroupement des rebelles avant le processus de leur désarmement, démobilisation et réinsertion.

Toutefois, les attaques de petite envergure menées par des éléments de la Séléka sont rapportées. A Kouango, une localité située à l'ouest de Mobaye, des sources religieuses affirment qu'une dizaine des éléments de la Séléka ont fait irruption en fin de la semaine passée, au domicile d'un conseiller du chef de l'Etat, dans la ville de Bombala, située à 40 kilomètres de la ville, sur la route de Grimari. Les rebelles ont saccagé le magasin de l’ancien Premier ministre et se sont emparés du stock de grains de café destinés à la vente. On signale également le pillage de la maison de ce dernier. Plusieurs biens ont été emportés.

Lundi à Kaga-Bandoro, les rebelles ont pillé la maison d'un commerçant, qu'ils avaient assassiné, il y a de cela quelques jours dans la ville de Kabo (Nord), a confié un habitant. On ne connait toujours pas les raisons de ces agissements des rebelles. Leurs leaders qui se trouvent à Bangui, disent que ces actes de violence sont perpétrés par des éléments incontrôlés. Ils promettent de les cantonner dans un bref délai dans les villes précitées.

 

 
MOTS CLES :  Fomac   Séléka   Gun   Dodjota 

3 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

Reveillons nous ne soyons pas comme des poulets

Par Frappe

21/02/2013 11:48

Ces Africains de mauvais gout doivent être mis hors de notre territoire le plus vite possible ! et la liste des criminels remis au TPI. Il n’a jamais été l’habitude des centrafricains de souche de tuer leur propre compatriote. Quand un chien enragé mord quelqu’un son maitre doit être coupable et responsable des conséquences.
Hommage au peuple Centrafricain meurtri et affaibli par des assoiffés du pouvoir ! Surtout que des criminels islamistes pullulent déjà comme des mouches tsétsés ! Que les différentes societés civiles puissent déposer plainte à la CPI pour que jamais en RCA les chiens et leur chefs de guerre puisse nous envahir de nouveau et pour nous tuer.
Par ailleurs les centrafricains doivent cesser d’être des peureux et s’armer contre tous ceux qui viennent d’ailleurs comme l’a dit un des compatriotes , utiliser les armes de nos ancêtres au maximum : Sérezé, Ngahanga, N’donga pour tuer ces criminels nos ancêtres nous ont laissé des armes comme a dit notre compatriote !!! reveillons nous !!! ne soyons pas comme des poulets !

La Centrafrique d'abord

Par TERE KOZO ZO

22/02/2013 15:40

Depuis le debut de cette crise imposée par les coupeurs de têtes, je me pose mille et une questions pour le comment et le pourquoi de cette crise sans reponses jusqu'à ce jour.
En fin de compte j'ai conclu à la fin c'est parce que nous n'avons pas des hommes politiques ni des hommes d'ETAT mais des prostitués.Utilisés par des étrangers pour détruire et chasser les centrafricains de souches. Les musulmans sans cultures sinon la culture de violence venus du TCHAD et SOUDAN du ont profité de cette faiblesse pour piller et tuer les centrafricains. Il est temps pour les déscendands de KARINOU, BANGASSOU, SENOUSSI, BOGANDA et autres guerriers se lèvent comme un seul homme le 29 MAI un jour simbolique dans l'histoire de notre pays pour bouter ces barbares et fous de dieux hors de notre territoire. LA CENTRAFRIQUE RESTERA UNE TERRE DE JESUS.

libération de la RCA

Par jean

24/02/2013 11:18

La RCA dois rapidement se libérer des barbares tchado soudanais destructeur de notre beau pays et assassin de ces enfants sans ce là elle cour une balkanisation de son territoire très riche en minerai et eaux.Le services militaire dois etre rétablit et les mobilisations doivent etre de tout temp pour faire face aux agressions de tout genre et ces mesures sont urgent pour notre belle nation,à nous la victoire!!!!

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués