NATIONALE  |     INTERNATIONALE  |    

Cameroun: 7 français enlevés, Boko Haram pointé du doigt

Par Monique-Rachel Kesseng - 20/02/2013

Trois adultes et quatre enfants, tous membres d’une même famille, ont été enlevés hier mardi, lors d'une excursion dans le nord du pays, près de la frontière avec le Nigeria

 

L’information tourne en boucle dans les médias français depuis hier mardi. Sept membres d’une même famille de Français ont été kidnappés le 19 février 2013 à l'Extrême nord du Cameroun, dans la localité de Dabanga, située à 80 Km de la ville de Kousséri près de la frontière de ce pays avec la République Fédérale du Nigeria. Le père de famille, Tanguy Moulin-Fournier, enlevé avec sa femme et leurs quatre fils âgés de 5 à 12 ans, est cadre chez GDF Suez à Yaoundé, la capitale du Cameroun, où il résidait depuis deux ans. Hier soir, le ministère des Affaires étrangères français a confirmé que les ravisseurs avaient traversé la frontière du Nigeria avec leurs otages. Dans la soirée, le gouvernement camerounais a également affirmé que ravisseurs et otages n'étaient plus sur le territoire. «Les ravisseurs ont traversé la frontière du Nigeria avec leurs otages», a indiqué le ministère des Affaires étrangères dans un communiqué lu sur les antennes de la radio nationale d'Etat. La télévision camerounaise affirmait aussi que les preneurs d'otages auraient séparé les quatre enfants de leurs parents. Le troisième adulte, qui serait le frère du père de famille, salarié de GDF Suez, serait maintenu avec les deux parents. Sur les circonstances de cet enlèvement, des sources médiatiques et diplomatiques extérieurs et locales concordantes, ont indiqué que la famille venait de visiter le parc de Waza, une réserve naturelle de biosphère classée au patrimoine de l'Unesco, quand elle a été kidnappée par six ravisseurs armés sur trois motos.

 

<div align="center"><iframe src="http://www.wat.tv/embedframe/312503chuPP3r9581577" frameborder="0" style="width: 480px; height: 270px;"></iframe></div>

 

Boko Haram pointé du doigt par Paris
Pour l’heure, aucune revendication de cette prise d’otages n’a été formulée, pourtant selon Paris, il s’agirait probablement du groupe islamiste nigérian Boko Haram. Les autorités camerounaises elles, ont été moins affirmatives, des sources sécuritaires anonymes, évoquant simplement de "forts soupçons". Reste que pour un certains médias camerounais paraissant sur le Web, cette nouvelle n’aurait pas vraiment surpris grand monde, au sein des rangs de la police camerounais. Et cela, notamment à cause du fait que la zone frontalière entre le Cameroun (Afrique Centrale) et le Nigéria (Afrique de l’Ouest), est depuis quelques temps touchée par la menace d’enlèvements terroristes imputés à la secte islamique Boko Haram.

Cet enlèvement intervient au moment même où la violence enregistre une croissance exponentielle dans le nord du Nigeria et que des étrangers sont pris pour cible par des membres des groupes terroristes tels que Boko Haram ou encore Ansaru. Le 18 février 2013 déjà, des islamistes d’Ansaru, proches de la secte nigériane Boko Haram et d'AQMI, ont revendiqué dans un communiqué, l'enlèvement de sept employés d'une société libanaise dans le nord du pays, après avoir enlevé un Français en décembre 2012.

Le Quai d'Orsay qui n’est pas en mesure de donner une estimation du nombre des Français se trouvant dans la zone concernée a fortement invité: "Les ressortissants français qui se trouveraient actuellement dans l'extrême nord du Cameroun doivent impérativement se mettre en lieu sûr et quitter la zone au plus vite". Quelque 6.200 ressortissants Français sont recensés comme vivant au Cameroun.
 
MOTS CLES :  Enlèvement   Français   Cameroun   Boko Haram 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués