SOCIéTé  |    

Croix Rouge Internationale en Centrafrique: Déjà 150 ans d’existence

Par Idriss Linge - 18/02/2013

L’organisation soutient vouloir aller toujours plus loin dans l’assistance humanitaire dans un contexte où les conflits ont connu de profondes mutations

 

Le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) a célébré le 17 février dernier son 150e anniversaire et le début de son action visant à porter secours à des millions de personnes et à améliorer la vie d’un nombre incalculable de gens frappées par des conflits armés. Une célébration qui s’est déroulée alors que des populations subissent les méfaits de la guerre dans plusieurs pays du monde, dont la RCA et le Mali «Cet anniversaire nous donne l'occasion de jeter un regard critique sur notre passé, et de mieux cerner les points forts qui nous ont permis de mener nos activités en faveur de millions de victimes de conflits armés et d’autres situations de violence», a déclaré Peter Maurer, président du CICR. «Aujourd’hui plus que jamais, il nous faut non seulement rester fidèles à nos principes, mais aussi trouver de nouveaux moyens afin de mieux servir les personnes qui ont besoin d'aide. Il nous faut redoubler d'efforts pour faire en sorte que le caractère neutre, impartial et indépendant de nos activités humanitaires soit compris de tous», a-t-il ajouté.

 


© LeMonde.fr
150 ans après, le CICR a été contraint de s’adapter aux nouvelles formes de conflits armés et à un grand nombre de défis que posent les activités humanitaires. «Nous poursuivons notre travail dans un environnement marqué par l'emploi d’armes et de technologies nouvelles, par la prolifération de groupes armés, par la difficulté d'obtention d’un accès aux personnes ayant besoin d'aide, et par une pléthore d'ONG et d'autres organisations humanitaires qui cherchent à servir les communautés avec des approches concurrentes», a expliqué le président du CICR. «En collaboration avec nos partenaires au sein du Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge et de la communauté humanitaire au sens large, nous devons trouver les moyens pour relever ces défis», ajoute le président du CICR. «Il nous faut mieux coordonner les efforts humanitaires de prêter une très grande attention aux opinions de ceux que nous cherchons à aider afin de et leur donner la possibilité de jouer un rôle actif dans ces efforts, l'objectif ultime étant de permettre aux personnes dans le besoin de recouvrer une vie normale sur le long terme».

Le plus grand défi que le CICR tout comme les autres organisations humanitaires ont à relever est le non-respect du droit international humanitaire, qui interdit la violence dirigée contre les personnes ne participant pas aux conflits armés, comme les enfants, les blessés ou les malades, ou encore les détenus. Il est aujourd’hui plus urgent que jamais de faire montre d'une volonté politique forte pour épargner les civils et se conformer au droit international humanitaire, de la part des États ou des groupes armés non étatiques armés», précise M. Maurer.

 


© LeMonde.fr
Toujours une assistance humanitaire pour les démunis
150 ans après les responsables de l’organisation estiment aussi que la vision d'Henry Dunant – l’initiateur de la Croix-Rouge - a non seulement survécu, mais elle a prospéré durant toutes ces longues années. «Au cours du dernier siècle et demi, le CICR a surmonté l'adversité politique, les difficultés financières, les barrières culturelles et d'innombrables autres obstacles, même les attaques dirigées contre son personnel qui cherchait à apporter une assistance et une protection humanitaires vitales aux personnes vulnérables.», a-t-il indiqué. Autrefois de petite taille et composé de personnel exclusivement suisse, le CICR effectue aujourd’hui sa mission humanitaire dans plus de 90 pays partout dans le monde avec un effectif de quelque 13 000 hommes et femmes de plus de cent nationalités différentes. En République Centrafricaine par exemple, le CICR apporte protection et assistance aux personnes touchées par la situation de conflit armé ou d'autres situations de violence. Il fournit des secours d’urgence, réalise des projets de soutien aux moyens d’existence et remet en état les installations d’approvisionnement en eau et d’assainissement. En outre, il visite les détenus, rétablit les liens familiaux entre proches séparés par la situation de conflit et s’emploie à promouvoir le droit international humanitaire (DIH) auprès des divers acteurs en présence. Il continue encore de jouer un rôle important au nord du pays, après les troubles politiques survenus dans le pays fin 2012, début 2013.
 
MOTS CLES :  150 Ans   Anniversaire   Croix Rouge 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués