DéBATS & OPINIONS  |     KIOSQUE  |    

Ministre Gazam-Betty, organisez les medias d’Etat!

Par Leconfident.net - 13/02/2013

La gestion des médias d’Etat en Centrafrique par une catégorie d’individus sans ethnique professionnelle est porteuse de germes de division

 

En effet, ces situationnistes, avec la bénédiction des plus hautes autorités du pays, se permettent quotidiennement de distiller sournoisement le venin de la haine au vu et au su du Haut Conseil de la Communication qui se spécialise uniquement dans la condamnation de la presse privée. Les émissions ‘‘Yé so i Lingbi Ti hinga’’, la vision du chef de l’Etat et certains éditoriaux du Directeur Général de Radio Centrafrique sont révélateurs de cette tendance à diviser la société centrafricaine. A écouter les animateurs de ces émissions, on a l’impression qu’en RCA, il y a deux mondes: le paradis représenté par le président de la République et sa majorité d’une part et l’enfer symbolisé par l’opposition (démocratique et militaire), les associations de promotion et de défense de droits de l’homme, les organisations syndicales et de manière générale ceux qui sont lucides et qui peuvent critiquer la gestion du régime actuel. Ces thuriféraires passent le plus claire de leur temps à chanter les louanges du providentiel président dont Dieu a doté la RCA; aucune allusion n’est faite aux insuffisantes de celui-ci, aux nombreuses violations des droits de l’homme, au népotisme érigé en système de gestion…

 


© journaldebangui.com
Le siège de la télévision centrafricaine à Bangui
Par contre, les opposants et assimilés n’ont que des défauts; ils sont taxés de vendre le pays, de retarder le développement de la RCA, alors que la cause principale de notre régression est la gestion opaque de la chose publique. Au lieu d’organiser de véritables débats contradictoires pour faire jaillir la vérité, on préfère inviter les gens d’un même bord pour qu’ils viennent fustiger les autres et acenser les pouvoirs publics. Lors des derniers évènements militaro-politiques, les interventions intempestives de ces griots étaient de véritables appels à la haine; à Bangui comme à Libreville, Me Tiangaye, Monsieur Ziguelé et autres étaient jetés en pâture. Même le pseudo débat organisé par le fameux Directeur Général de la Radio Centrafrique le Vendredi 1er Février 2013 avec deux ‘‘opposants’’, dont les positions sont connues de tous étaient une occasion de plus pour lyncher le Premier Ministre et d’autres personnalités. Un DG sorti de la Fonction Publique et revenu sur la pointe des pieds comme hors statut se permet de narguer un Premier Ministre, Avocat de grande notoriété, tout simplement, parce qu’il est dans les bonnes grâces d’un Président! Il oublie que la fragile paix que connaît le pays doit être entretenue par des déclarations responsables, non partisanes.

Les médias d’Etats ne devraient pas être confisqués par des individus qui ne cherchent qu’à gagner leur pain en compromettant les autres. Les propos incendiaires ne peuvent qu’envenimer la situation et condamner notre pays à un eternel recommencement. Nous espérons que le Ministre Gazam-Betty va mettre un terme à ces séances de lynchage et organiser les médias d’Etat pour qu’ils jouent pleinement leur rôle qui consiste à former, informer et distraire les auditeurs. Les médias publics doivent effectivement contribuer à l’éducation à la citoyenneté, au lieu de diviser. Monsieur Gazam-betty a du pain sur la planche.

 

 
MOTS CLES :

1 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

GAZAMBÉTI ou GAZAM BETTY

Par Lui Yang

24/02/2013 05:42

La RCA est encore un pays de droit malgré les tentatives des anarchistes violents appelés "rebelles", "opposition combattantes" "Seleka" etc. Si tel est le cas j'invite tous les hommes de loi de Ce pays de me dire si sieur GAZAMBÉTI est fondé légalement à signer GAZAM BETTY. Tous ceux qui l'ont vu naître et connu dans le milieu étudiant savent qu'il est GAZAMBÉTI, mais par fantaisie se fait appeler GAZAM BETTY par ceux qui l'ont connu sur le tard. Pourquoi ce changement de patronyme ? Est ce pour échapper à un dossier judiciaire sans doute en FRance ou ailleurs ? Au-delà de ces questionnements, a-t-il bénéficié d'une décision de justice pour faire usage de ce nouveau patronyme de GAZAM BETTY ? Je compte sur tous les hommes de bonne volonté pour tirer au clair cette vilaine situation faite à la RCA.

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

A savoir

  • Les opinions et analyses présentées dans cette rubrique n'engagent que leurs auteurs et nullement la rédaction de Journaldebangui.com
  • Journaldebangui.com n'est pas responsable des affirmations qui y sont présentées et se réserve le droit de modifier ou de retirer un article qui diffamerait, insulterait ou contreviendrait au respect des libertés publiques

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués