NATIONALE  |     INTERNATIONALE  |    

Tchad: un ancien gouverneur tué au Centrafrique

Par Henrie Lucie Nombi - 05/02/2013

Devenu braqueur, Oumar Borkou, a été abattu par des rebelles centrafricains au Nord-Est de la RCA

 

C’est communiqué publié par le ministre tchadien de la Sécurité publique et de l'Immigration, Ahmat Mahamat Bâchir, le 4 février qui a annoncé la nouvelle. L’ancien gouverneur de région du Tchad, Oumar Borkou, a été abattu au Nord-Est de la République centrafricaine par des rebelles de ce pays. Selon le communiqué, Oumar Borkou était un ancien rebelle du Front uni pour le changement (FUC) qui s'est illustré en 2006 par un raid sur N'Djaména, depuis la frontière soudanaise. Il avait été nommé préfet d’Assongha à la suite du ralliement de son mouvement rebelle au gouvernement d’Idriss Deby. Par la suite il a été promu au poste de gouverneur de la région de Wadi Fira au Nord-Est du pays, une région frontalière avec le Soudan, avant d’être relevé de ses fonctions quelques temps plus tard pour mauvais comportement.

 


© article.wn.com
Un véhicule du HCR sur le terrain
Tombé dans la délinquance, en devenant braqueur et bandit, Oumarou Borkou a intégré un groupe d’hommes armés de fusils de guerre. A bord d’une voiture qu’ils ont volé au Haut-commissariat pour les Réfugiés (HCR), l’ancien gouverneur et sa bande ont voulu traverser la frontière tchado-centrafricaine. Mais ils se sont heurtés aux mouvements politico-militaires centrafricains. Sorti de l’échange de coups de feu qui a éclaté entre les deux parties avec de nombreuses blessures, Oumar Borkou a succombé à celles-ci le dimanche 3 février. Le véhicule du HCR a été récupérer et rendu à ses propriétaires. A travers le communiqué, le gouvernement tchadien a tenu à rassurer les populations que les actes de remise en cause de la paix et de la stabilité chèrement acquises seront traités avec la dernière rigueur

 

 
MOTS CLES :  Rébellion   Centrafrique   Oumar Borkou   Tchad 

1 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

bravo SELEKA

Par Lèngban

05/02/2013 22:40

Chers Compatriotes,
Une fois de plus, je vous apporte mon soutien inconditionnel.Merci pour ce travail bienfait. Tous ceux qui croient à notre faiblesse doivent subir notre fougue. La République Centrafricaine n'est pas une paillasson. Les voyous doivent être traités comme tels.

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués