NATIONALE  |     INTERNATIONALE  |    

RCA: Nicolas Tiangaye, PM et ministre des Finances

Par Lucie Nkouka avec agences - 04/02/2013

Après des semaines d’attente, le président a finalement signé le décret de nomination de la nouvelle équipe d’union nationale qui conduira les destinées du pays

 

Comme prévu dans les accords de Libreville conclus entre le gouvernement et les rebelles de la Seleka. Le Premier ministre, a fait son choix d'un gouvernement que le président François Bozizé a entériné. Ce gouvernement est finalement mis en place 15 jours après la nomination de maître Nicolas Tiangaye au poste de Premier Ministre et dès cette semaine du 4 février les passations de service vont commencer. Le gouvernement de transition formé, compte 33 membres, dont un Premier ministre, deux vice-premiers ministres, un ministre d'état, 22 ministres et sept ministres délégués. La nouvelle équipe du 3 février 2013 est issue des cinq entités, tel que définies par les Accords politiques signé le 11 janvier dernier à Libreville. Il s'agit de la coalition Séléka, l'opposition démocratique, les politico-militaires non armés, la société civile et la majorité présidentielle.

 


© journaldebangui.com
Le nouveau gouvernement de N. Tiangaye est connu
Un gouvernement équilibré et d’union nationale?
Le Premier ministre Nicolas Tiangaye, issu de l'opposition démocratique, cumule avec le portefeuille de la finance. Il est assisté d'un délégué, Dieudonné Tokofeissé. Le 1er vice-Premier ministre, Michel Dotodjia, également le Ministre de la défense nationale, de la restructuration de l'armée et des anciens combattants et des victimes de guerre, a pour Ministre délégué le général de division, Antoine Gambi, ministre sortant des affaires étrangères est affecté au programme DDR désarmement, démobilisation, réinsertion des ex-combattants. Celui- ci est issu de la majorité présidentielle. Le 2e vice-Premier ministre, le colonel Anicet Parfait Mbaye est de la majorité présidentielle. Ministre sortant du développement des Transports, il s'occupe désormais des affaires étrangères, de l'intégration africaine, de la francophonie et des Centrafricains de l'Etranger.

Le président du Parti Social Démocrate (PSD), Enoch Dérant Lakoué, qui fait partie de la mouvance présidentielle, assure le poste du ministre d'Etat chargé de l'Economie, du plan et de la coopération. Me Henry Pouzere, issu de l'opposition démocratique, va désormais occuper le ministère des Postes, Télécommunications et des Nouvelles technologies. Il succède Karim Meckassoua. Le leader de la CPJP Mohamed Moussa Dahfane, membre de la coalition de Séléka, est nommé ministre des eaux, forêts, chasse et pêche, de l'environnement et de l'écologie. Josué Binoua, le porte parole qui avait du gérer la situation au plus fort de la crise quitte l'Administration du Territoire pour la sécurité, l'immigration-émigration et l'ordre public. Jacques Mbosso conserve le ministère de la Justice, Gardes des Sceaux, chargé de la réforme judiciaire. Prince Emilien Yéguida Danguéné est nommé ministre du Développement des projets miniers et énergétiques; tandis que le ministère de la Géologie, des recherches minières et de l'hydraulique revient à Herbert Djono Ahaba de l'UFDR, membre de la Séléka. Dorothée Aimée Malenzapa de la mouvance présidentielle, remplace Fidèle Ngouandjika au Ministère du développement rural et Joseph Bendounga du parti "MDREC", entre comme ministre délégué au développement rural, chargé de l'élevage, il est membre de l'opposition démocratique. Dr Marie Madeleine Nkouet est nommée au Ministère de la Santé publique, de la population et de la lutte contre le VIH-SIDA. Alors que Théodore Jousso conserve son portefeuille des transports et de l'aviation civile.

 


Les passations de service commencent cette semaine du 4 février
Autres nouveaux membres du gouvernement sont entre autres Marcel Loudégué de la Mouvance Patassé (opposition) nommé Ministre de l'Education nationale, de l'enseignement supérieur et de la recherche scientifique; Christophe Gazambeti, porte-parole de la coalition Séléka, nommé ministre de la communication, de la culture civique et de la réconciliation nationale; le Syndicaliste Sabin Kpokolo, de la société civile, nommé au Ministère de la Fonction publique, du travail, de l'emploi et de la sécurité sociale. Le ministère du commerce sera géré par Amalas Amias Haroun, tandis qu'au développement du tourisme et de l'artisanat, il y a Abakar Sabone, leader du MLCJ de groupe politico-militaire non armée. Joachim Kokaté également du politico-militaire non armé, est nommé à la tête du ministère des petites et moyennes entreprises. Marie Madeleine Moussa Yadouma, assure le poste des affaires sociales et de la famille. L'ancien porte-parole du FDPC politico-militaire non armée, André Ringui Le Gaillard, devient Ministre de l'urbanisme ; Davy Yama député de la nation membre de la majorité présidentielle occupe le poste du ministère de l'Habitat, et Edouard Patrice Ngaïssona, également de la mouvance présidentielle est ministre de la Jeunesse, du Sports, des Arts et à la Culture. Maurice Yondo entre comme Ministre chargé du secrétariat général du Gouvernement.

Seleka, composée de cinq groupes rebelles, qui accusent le président Bozizé de n'avoir pas appliqué un précédent accord de paix en 2007, avait lancé une offensive éclaire, s'emparant successivement des principales villes du pays. À la mi-janvier, le président François Bozizé avait accepté la formation d'un gouvernement d'union nationale alors que la coalition des rebelles s'était emparée d'une dizaine de villes lors d'une offensive éclaire et menaçait Bangui, la capitale. En contrepartie, la rébellion et l'opposition acceptaient, entre autres, que le président Bozizé achève son mandat qui se termine en 2016. Il s'était emparé du pouvoir en 2003 avec le soutien du président tchadien Idriss Deby. Maître Tiangaye, chef de la Convention républicaine pour le progrès social, dans l'opposition, a été nommé premier ministre le 17 janvier, avec le soutien de la Seleka, une coalition de mouvements rebelles. Selon les termes de l'Accord politique de Libreville, ce gouvernement d'union nationale dispose d'un mandat d'une année renouvelable. Les élections législatives sont prévues en 2014.
 
MOTS CLES :  Dotodjia   Tiangaye   Bozizé   Séléka 

1 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

L'avidité du pouvoir,rien que cela

Par Le gaL

05/02/2013 15:43

Ce monsieur, s'il avait une certaine humilité et une certaine honnêteté intectuelle,il n'allait pas s'accaparer et la primature et les finances. Il n'en a pas les compétences. Dans toutes disciplines et surtout celles là il y a des aspects techniques et des jargons,face à un fonctionnaire de la banque mondiale plein dans ces jargons financiers et économique,on entendra oui sans comprendre et compromettre l'avenir d'un pays ,à moins que le vrai gouvernement élu surveille bien après lui et ne valide pas n'importe quoi.
Puisqu'il pense qu'être aux finances,c'est la voie facile pour voler,c'est ce qui motive son désir pour ce ministère , il est chef chef de rebelles,pillards,n'est-ce ?. Déléguer,il ne connait pas,concentration de pouvoir ,c'est ce qu'ils saven faire nourris à tous les régimes qui les ont formés. ON N'EN VEUT PLUS de ces ZIGUELE,TIANGAYE,SELEKA,FINI KODE etc
Chers compatriotes,le jour où vous devrez vous exprimer par les urnes, demandez bien à la france d'abord pourquoi,vous aller voter pour en arrier et si vous devriez le faire,sachez bien qui il faut éléminer de votre bulletin.

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués