SUCCESS STORIES   |     DIASPORA   |     JEUNES TALENTS  |    

Grégoire Bissa, l’artisan de messagerie pour un service de proximité

Par Luidor NONO - 25/11/2010

Le Centrafricain chef d’entreprise de la région lyonnaise livre les colis en temps et en heure auprès de ses clients

 

Lorsque vous dites que vous êtes artisan de messagerie, quelle est la réaction des gens?
Les gens réagissent positivement à cela. Je fais mon travail avec professionnalisme et respect. Ce qui importe n’est pas le métier que j’exerce mais l’effort que je fournis pour réaliser mes projets.

A quoi cela revoit-il?
C’est une activité qui est similaire à celle de la poste, il s’agit de distribuer des colis chez les clients. Cela nécessite plusieurs qualités: la ponctualité, le professionnalisme, la rigueur ainsi que le sens du travail.

Comment cela fonctionne-t-il un artisan messagerie?
Travaillant dans le domaine du transport routier de fret de proximité, mon travail consiste principalement à recevoir et livré les colis en temps et en heure afin de satisfaire le client.

A quoi ressemble une de vos journées?
Une journée type pour moi commence très tôt le matin avec la réception des colis que je vais devoir livrer dans la journée. On trie et répartit les colis dans les différents secteurs à distribuer, cela se poursuit par la livraison à domicile du client. C’est une activité qui nécessite d’être responsable et rigoureux mais également un bon sens du contact.

 


© journaldebangui.com
Grégoire Bissa, artisan messagerie
Qui sont vos clients?
Principalement les particuliers mais aussi des entreprises de la région Rhône-Alpes.

Est-ce que vous travaillez avec la Centrafrique?
Malheureusement non, la Centrafrique n’encourage pas les centrafricains à investir dans leur pays. Cela reste tout de même un projet que j’aimerai se voir réaliser dans les années à venir.

Quelles sont les difficultés que vous rencontrez?
Nous les Africains en principe préférons mettre des bâtons dans les roues de nos frères au lieu de participer à leur réussite.

Qu’est-ce que vous appréciez dans la ville de Lyon?
C’est une ville qui encourage réellement ses habitants à la création en facilitant l’accès à la Chambre de commerce notamment, elle offre aussi un bon encadrement aux personnes qui décident de créer leur entreprise. J’y apprécie également l’environnement car, c’est une ville avec une grande histoire, on ressent à la fois son côté urbain et son côté ville historique. Pour finir le climat y est plutôt bon.

Quels sont vos loisirs préférés?
J’apprécie beaucoup la musique, le sport notamment le football et le basketball. J’en profite d’ailleurs pour marquer mon soutien à l’équipe nationale centrafricaine de football qui malgré le manque de moyens a honoré le football centrafricain dernièrement et su poursuivre les efforts des anciens.

 


© journaldebangui.com
Bissa Grégoire, PDG de Dekoua Transport
Un avis sur les prochaines élections en Centrafrique?
Je pense que nous n’avons pas su comment faire la synthèse de 50 ans de notre indépendance fêtés pour l’honneur de la France. Nos aînés devraient savoir que les temps changement et que notre génération a le droit pour le futur du pays de faire cette synthèse afin de sortir de toute les difficultés auquel la Centrafrique fait face. Nous avons le droit de nous imposer et de demander à nos dirigeants des comptes. Il faut que la démagogie cesse, que chacun d’entre eux cesse de se moquer du peuple et fasse l’état des lieux de leur gouvernance qui sert leurs intérêts et ceux de leurs proches aux dépens de plus démunis. C’est pour toutes ces raisons que j’ai décidé de suivre la candidate indépendante Marie-Reine Hassen qui prône un réel changement de mentalité en Centrafrique. J’apprécie le fait qu’elle propose de laisser les Centrafricains intervenir économiquement dans leur pays en leur offrant la possibilité d’entreprendre chez eux. Nous possédons de nombreux chantiers qui devraient mobilisés la jeunesse, c’est aux banques de donner les moyens financiers nécessaires à la réalisation de projets fiables. Il nous faut améliorer la vie de la jeunesse mais également nous intéresser aux problèmes de la santé, de la scolarisation des enfants ainsi que de la modernisation de notre agriculture.

Votre dernier mot?
Moi, Bissa Grégoire, PDG de Dekoua Transport, je pense que donner la chance aux femmes qui osent donner leur avis sur les affaires politique du pays ainsi que faire valoir leur intelligence est très important. La Centrafrique ne doit plus se cantonner au statut de pays pauvre ou même de pays en guerre. Il faut que nous puissions lutter contre la corruption d’une partie de nos élites et cesser de laisser nos richesses piller par nos anciens colonisateurs. La Centrafrique a besoin que ses enfants s’investissent économiquement mais aussi politiquement afin que sa jeunesse puisse profiter de perspectives d’avenir meilleur et d’une amélioration de la vie de tous les jours. Je souhaite aux Centrafricains que Marie-Reine Hassen, candidate indépendante pour la présidence de la Centrafrique, portera l’espoir de tous ceux qui aspirent à un changement.
 
MOTS CLES :  Colis   Entreprise   Clients   Messagerie   Bissa Grégoire   Proximité 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués