ECONOMIE ET BUSINESS  |    

Centrafrique: 30 millions de FCFA exigés à Télécel

Par journaldebangui.com - 24/01/2013

Le procès intenté par OCC à l’opérateur de téléphonie mobile Télécel a repris le 22 janvier 2013 devant le tribunal de commerce de Bangui

 

L’Observatoire centrafricain des consommateurs (OCC) avait porté plainte contre la société de télécommunications pour escroquerie suite à l’offre téléphonique qui consistait à activer dix minutes d’appel contre 250 FCFA. Marcel Mokwapi, le président de cette organisation de défense des intérêts des consommateurs, avait testé cette offre et avait constaté que le client ne consommait pas effectivement ses dix minutes d’appel comme convenu. Fort de ce constat, l’OCC, représenté par Maître Morouba, s’était présenté devant le tribunal et exige de Télécel le paiement de 30 millions de FCfa comme dommage et intérêt à l’issue de la reprise du procès ce matin au tribunal de commerce.

 


© Bêafrika Sango
L'entreprise de téléphonie devant le tribunal de Commerce de Bangui
La défense de Télécel représentée par Maître Soigné Econo, a dans son plaidoyer, fait savoir que la requête de l’OCC est irrecevable devant le tribunal. Le non respect des dispositifs du règlement intérieur fournit comme pièce administratif, par l’OCC et la saisie du tribunal de commerce sont entre autres des raisons énumérées par Soigné Econo pour faire opposition à OCC. Argument rejeté par la défense de l’OCC, Maître Morouba qui a par la suite affirmé que la démarche entreprise par le président de l’OCC, Marcel Mokwapi, est légale. Interrogé par la presse, le représentant de la société Télécel s’est réservé de tout commentaire.

Après l’écoute des deux parties, le président du tribunal de commerce, le magistrat Yves Namkokena a fait savoir que l’affaire sera délibérée le 5 février. Me Marcel Mokwapi se dit serein et fier d’avoir fait confiance à la justice. «Ce recours permettra non seulement à la société d’assumer sa responsabilité, mais aussi aux consommateurs de savoir défendre leur droit», a-t-il dit. André Kapoudji, l’un des consommateurs présent à cette audience se dit satisfait de la procédure entreprise par l’OCC afin de mettre fin aux difficultés que connaissent au quotidien les consommateurs de la société Télécel. L’OCC avait porté plainte contre la société de téléphonie mobile, Télécel pour escroquerie, arnaque et vol entre autres. Pour le président de l’OCC, «il s’agit là d’un facteur d’appauvrissement de la clientèle au profit de l’opérateur téléphonique».

 

 
MOTS CLES :

1 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

JUSQU'AU BOUT!

Par pedro

24/01/2013 23:25

Je pense pour ma part que c’est triste pour un pionnier de se retrouver dans le collimateur des consommateurs. Lorsqu’on jouit d’un tel statut, on s’attelle à rester leader. On innove, on anticipe, on essaie toujours d’être une société attractive. Hélas !
J’ai été moi-même victime de cette arnaque. J’en ai fait deux fois de suite l’expérience en comptant une minute, même un appel de 7 secondes (une minute entamée égale une minute complète). Résultat, non seulement je n’avais pas consommé mes dix minutes que je venais d’activer, mais en plus Telecel a entamé le crédit restant. J’en étais dégouté. Telecel offre soit disant des bonus auxquels la majorité des bénéficiaires n’y ont même pas accès. Elle s’empresse tout de même à chaque recharge de vous narguez en envoyant par SMS « votre bonus à expiré biani biani ». Pour ma part, j’avais décidé de me séparer biani biani de cette société puisqu’à mon avis, c’est prendre les clients pour des imbéciles (prière excuser le terme).
Il y a d’autres graves dysfonctionnement que je n’aborderai pas ici puisque n’ayant pas la preuve. J’ose seulement espérer pour Télécel que l’on ne fournirait jamais cette preuve. Je leur avais mis un mot sur cette question dans leur boite à suggestions.
C’est pour ainsi dire que je soutiens l’initiative de l’OCC. Pour une fois qu’une association des consommateurs se manifestent, on ne peut que jeter des fleurs. L’OCC doit éclairer les consommateurs, défendre leur droit et dénoncer tous les « petits malins ». Elle doit plus que jamais être visible. Notre pays s'enfonce à cause de la résignation.
Quand à la société TELECEL, il est possible de croire que si vous redevenez fréquentables, la société Centrafricaine redonnera sa confiance. Nous avons besoin de la concurrence.Vous devez changer pour ne pas donner raison à D. Estrige : « On reconnaît toujours les pionniers : ce sont eux qui gisent face contre terre, loin devant vous avec une flèche plantée dans le dos. »
Un ancien usager des services Telecel.

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués