SOCIéTé  |    

Centrafrique: la Can 2013, pour redonner à vivre à Bangui

Par RJDH-RCA - 22/01/2013

Le temps de la compétition, les jeunes arrêtent toutes leurs activités aux environs de 15h pour se concentrer sur les matches qui se déroulent en Afrique du Sud

 

Après quatre semaines de conflits armés qui a secoué la République Centrafricaine, toutes activités socioéconomiques et culturelles tournent au ralenti. Mais avec la quiétude qui semble revenir dans le pays avec la nomination d’un Premier ministre de consensus, le déroulement de la coupe d’Afrique des nations (CAN) en Afrique du sud est une occasion pour les jeunes de se distraire. Toute la population en particulier les jeunes sont aujourd’hui mobilisés autour de la compétition depuis le 19 janvier. Ils arrêtent toutes leurs activités aux environs de 15h pour se concentrer sur les matchs. Ces jeunes qui adorent regarder les matchs de football s’organisent en bande de supporters des différentes équipes qualifiées pour cette édition.

 


© Aurelio Gazzera
Les discussions vont bon train après les matches de la Can entre les jeunes des quartiers (illustration)
«Tout le monde semble oublier les moments durs, et les quatre semaines sombres qu’on a eu à passer, parce que la jeunesse a les yeux rivés sur les matchs qui se déroulent en ce moment en Afrique du sud», a expliqué un jeune du quartier Miskine. La majorité des jeunes interrogés, pensent que la CAN est actuellement l’unique moyen de distraction et un moment de retrouvaille entre jeunes afin de discuter ensemble sur les évènements récents. «Depuis le déclanchement des hostilités, je n’ai pas eu l’occasion de passer des moments avec mes amis parce qu’il y a le couvre-feu. Mais avec la décision de chef de l’Etat qui a repoussé les heures de couvre-feu, cela est une occasion pour les jeunes de voir tous les matchs et de parler sur ce que nous venons de vivre», se réjouit un des jeunes.

Loïc Samba, habitant le quartier Benz-vi, a affirmé que c’est un moment d’évasion, de joie et de suspens. «C’est comme une nouvelle aventure pour moi, après tout ce que nous venons de traverser durant les quatre semaines écroulées», a-t-il ajouté. Malgré l’absence de la République centrafricaine à cette CAN, les jeunes sont chacun derrière une équipe pour lui apporter un soutien.

 

 
MOTS CLES :  Can 2013   Jeunes   Bangui   Oisiveté 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués