ECONOMIE ET BUSINESS  |    

Denrées: Bangui confrontée à de graves hausses des prix

Par Henri SEBGO - 16/01/2013

Le panier des ménagères est quasiment vide depuis quelques semaines et seuls les ménages nantis parviennent à mieux se nourrir

 

Le problème de la hausse des prix des denrées alimentaires se fait de plus en plus ressentir dans la capitale centrafricaine. Cela s’ajoute à la hausse des produits de première nécessité dont se plaignent aussi les commerçants actuellement. Cette situation qui est due à la crise que traverse la République centrafricaine, comporte de graves répercussions sur la population centrafricaine et particulièrement celle de Bangui. Ce sont les ménagères qui se plaignent davantage car, il n’est plus aisé et encore moins, commode de s’approvisionner en vivres à Bangui. Des prix des denrées alimentaires ont doublé, la viande de bœufs est quasi introuvable sur le marché, autrement, elle coûte les yeux de la tête. Ainsi, la quantité de la consommation familiale en a pris un sérieux coup. Dorénavant, il n’est plus facile, selon certaines ménagères, de trouver de bons aliments à manger avec 2500 FCFA.

 


© RJDH-RCA
Le pouvoir d'achat ne correspond plus au niveau des prix sur les marchés à Bangui
La cuvette du manioc qui était à 2500 F CFA avant le 10 décembre 2012, est passée depuis quelques jours à 4000 F CFA dans certaines zones, 3500 ou 4500 FCFA dans d’autres. Pire, même les légumes sont désormais à des prix déraisonnables. Du coup, l’on se demande si la ville ne risque pas de vivre une crise alimentaire si cette situation se prolonge. Ce d’autant plus que l’on a vu affluer dans la capitale, des contingent de troupes militaires sensées sécuriser la capitale encore sous la menace de la rébellion Séléka.

Selon les analystes de la situation du pays, cette hausse des prix est due en premier lieu, à l’occupation des villes par les rebelles de Seleka qui coupent désormais la circulation sur de nombreux axes. Lesquels servent à l’acheminement, des vivres qui ravitaillent Bangui. Ainsi, au pk 12, la viande de brousse boucanée est aussi à des prix élevés, plus qu’avant la situation en cours dans le pays. De ce fait, les inquiétudes ne cessent de grandir au sein de la population qui craint pour son propre sort. Le bout du tunnel parait bien loin.

 

 
MOTS CLES :

1 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

La Paix en Centrafrique

Par NGUEREMALI

18/01/2013 21:01

Bonjour,

L'heure est venue pour le Centrafrique de renaître en tant que nation.

La République centrafricaine doit se reconstruire dans des conditions propices à la sécurité des populations et au développement local, et dans le respect des droits de l'homme et du droit international, POUR LES CENTRAFRICAINS.

Pendant que vous vous battez les uns contre les autres, le monde avance... sans vous.
Le monde vous regarde et vous attend.

Nous ne laisserons pas les erreurs du passé se renouveler à l'abris des regards.


http://www.avaaz.org/fr/petition/La_Paix_en_Centrafrique/?cZWUDab

La pétition "La Paix en Centrafrique" est un geste de solidarité citoyenne internationale.

Merci pour ce que vous pourrez faire : signer, partager...

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués