SOCIéTé  |    

Séléka, pouvoir et l’opposition: les Centrafricains jubilent

Par Source: Afrik.com - 14/01/2013

La population centrafricaine exprime son soulagement à l’issue des pourparlers de Libreville au Gabon

 

Ils se sont tenu du 9 au 11 janvier 2013, et l’issue des négociations que l’on croyait impossible, s’est faite dans une parfaite confraternité et sur une mention de satisfaction. Ceci grâce à la magnanimité et la solidarité des chefs d’Etat de la sous région de la Communauté économique des États de l’Afrique centrale (CEEAC). Le président congolais Dénis Sassou Nguesso, le médiateur de ces négociations de Libreville l’a annoncé un jour avant l’ouverture de ces pourparlers que «nous allons privilégier la solution politique pour résoudre cette crise» et c’est ce qui a été fait. Un accord de paix a été signé entre les protagonistes.

 


© REUTERS/Luc Gnago
Tout le monde veux la paix au pays
Un véritable soulagement pour les populations de Bangui
A l’arrivée de la délégation centrafricaine à l’aéroport international Bangui M’poko, toute la population de Bangui était sur pied et folle de joie de voir la paix émergée du dialogue de Libreville. Des milliers de personnes se sont déplacées à l’aéroport pour accueillir la délégation. Signalons la délégation du Séléka a reporté d’un jour son retour. A chaud, le président de la République a rassuré la population de ce que la paix est revenue en Centrafrique. «Je sais que la population était très inquiète pendant mon absence, surtout ceux de l’intérieur qui vivent en brousse actuellement. Je suis revenu et je suis toujours leur président de la République. Toujours avec l’esprit en tête que je dois tout faire pour que la population centrafricaine vive dans de bonnes conditions» a déclaré le président Bozizé.

Il a ajouté que «nous avons débattu de la crise centrafricaine à Libreville. Des grandes décisions ont été prises dont celle de mettre sur pied un gouvernement d’union nationale. Demain, je vais dissoudre le gouvernement et, ensemble avec l’opposition et la société civile qui me proposeront des gens, je vais alors faire le choix pour désigner un Premier ministre qui sera issu de l’opposition. Pour l’Assemblée nationale, c’est une affaire qui viendra dans un an plus tard», a fait savoir le président François Bozizé.

Sur place, certains Centrafricains se confiés. «C’est tout ce que nous voulons: la paix»; «Je félicite le président de la République même les rebelles aussi qui ont fait preuve de maturité politique lors des discussions pour sortir notre pays de la crise»; «La paix n’a pas de prix. L’essentiel c’est qu’on retrouve la paix pour que chacun vaque à ses activités quotidiennes».

 

 
MOTS CLES :  Négociations   Libreville   Bozizé   Séléka   Accord 

1 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

EST-ce du Délire?

Par Philippe

14/01/2013 14:42

Vous allez vite en besogne parfois. Nous, on a fait le travail de certains journalistes,on a interrogé beaucoup de banguissois par telephone qui disent l’acceuil de l’aéroport jusqu’au palais ne sont pas pour ce que vous semblez insinuer. Jubiler signifie quoi exactement pour vous ?
Votre façon de présenter les choses c’est comme si les centrafricains étaient enthousiastes de ce qu’on fait les rebelles,or beaucoup de foyer s déplorent ce comportement et ont compris que les gens ne cherchent qu’à bouffer. Bozizé quoiqu’il ait fait en sort grandi face àmeme aupres de certains de ses non partisans.
Je pense que les centrafricains auront à lire la réaction d’un compatriote du nom bemba,je crois c’est un nom d’emprunt, commentaires à l’article sur le cessez-le feu.
Ei si c’était vrai ce que vous dites de la désignation de tiangaye, il est vraiment malhonnete et interessé . C’est vraiment et rien qu’interessé de la part de ce monsieur d’accepter cette Fonction. Si on veut la paix il ne faut froisser aucune famille,ce mr et seleka ont tué beaucoup de gens meme si vous etes tous complices en vous taisant dessus. L’opposition serait sage de choisir quelqu’un bien sur de l’opposition mais neutre et c’est cela le vrai acte d’appaisement. L’opposition oppose au peuple centrafricain l’artisan de la tuerie de leur père ,mere,seour,frere ou amis. Ne l’oublions jamais,prenons cette formule aux quebecois : « JE ME SOUVIENS « Ravivons la jusqu’aux prochaines élections et au dela.
Avec une bonne campagne et changements de vos comportements,vous pouvez secouer le knk,mais vous vous etes enterrés tous seuls et sans bozizé . si vous pouviez savoir comment les centrafricains vous perçoivent pourtant,bozizé n’est notre tasse de café.
J’ai par ailleurs que l’ambassadeur des Etats unis se dit impressionné, on n’en a rien a faire de son impression. Quand au premier coup de feu,on prend ses pieds au coup,ça ne donne pas de bons exemples aux soldats des pays en développement. Ce monsieur devrait se poser plutôt la vraie question juridique de cette situation.
Ce pays a une majorité et une politique de campagne à conduire avec une équipe du choix y compris le premier qui met en place cette politique, alors dans le nouveau cas de figure,la majorité vient avec ses gens et l’opposition armée et celle du ventre soumettent leurs choix à l’appréciation du chef de l’Etat ? C’est quoi ce bordel.
Meme en démocratie,les etudiants de science po le savent : il y a des theories et les pratiques et les pratiques font tomber les théories en désuétude : dans tous les differents gouvernements français des differentes republiques,tous savent ce que valent les premiers ministres chez eux. Meme aujourd’hui avec le gouvernement actuel, ayrault a pu placer que 1 ou 2 tetes. Il n’est rien et ne sert que de fusible.Cherchez l’erreur,ce qu’on ne peut faire chez soi on l’impose ailleurs ? En cohabitation,Mitterrand avait récusé des tetes,c’est son droit et c’était la cohabitation.
Et si aux prochaines législatives, vous etes battus,que doit faire la nouvelle majorité de ce premier ministre. Il faut poser les vraies questions ; les felications aux chefs d’etat voisins etc ,c’est du pipeau,c’est ça qui nous donne la mentalité d’esclave ;s’ils étaient si réflechis,ils allaient poser les vraies questions à moins que …. Bozizé ait la réponse
Des erreurs grossières de gens pretendus intellectuels me rebiffe. Je vois plus bozizé dans le role que vous nous offrez,maintenant,c’est le sage.
Le parlement,les conseillers de Bozizé ou les gbezera ou mekassoua qui entourent ce monsieur et dont certains sont instruits ou lucides,vous n’avez rien à dire quand un individu, au but de son ambition fait une coalition bizarre et fait tuer en egorgeant des inoncents et sans remords veut avoir le poste de premier ministre ,qu’en dites vous,qu’en dit cette opposition si elle est une opposition du peuple et pas seulement de son interet. Ce qui est par ailleurs surprenant,alors que tous ces opposants le savaient lors de la 2 election presidentielle,ils étaient tous incapables et etaient battus parce que les gens ne les prenaient pas pour des gens sérieux,vous nétiez plus crédibles. J’étais meme découragé des prestations de certains que je supposais capables. Aux législatives, memes s’il y avait quelques ratées identifiables, l’opposition ne pouvait pas etre majoritaire. J’ai discuté avec certains qui le reconnaissent mais font du bruit pour exister allors pourquoi toute cette mascarade ? Comme l’ont déjà dit certains compatriotes pourquoi ne pas attendre 3 ans ?
Par les infos,il parait que François Hollande, aurait appelé le president sud africain et nigerian au sujet de leur intervention au Mali. Tel que je connais ce pays qui est aussi ma deuxieme patrie,l’afrique du sud devient important e pour etre consultée,c’est encore une de ces fausses flatterie à cause de cette présence chez nous. Les corruptions vont commencer.
Il est temps que l’union africaine commence à signer et designer 2 ou 3 etas africains organisés à intervenir pour des problemes en afrique.pays anglophones,pas les corruptibles de l’ouest afrique mais l’afrique du sud,le botswana et un autre :zimbabwé voire angola et en autoriser d’autres que par oie du conseil de sécurité de l’onu.
Et commencez à demander qu’au de là du perimetre 12 km d’une capitale qu’une armée non africaine n’a le droit de se balader à travers provinces et villes d’un Etat africain. Voyez vous des contingents allemands ou belges,meme dans le cadre de l’europe sillonner la France sans que cela ne devienne un probleme d’Etat ?. Chez nous les gens vont et viennent sans contrôle,pouvez vous savoir ce qu’ils trament chez vous dans l’arriere pays ?. Il y a independance oui ou non. Les futurs candidats à la présidentielle doivent etre clairs sur la question. On nous a trop manipulé avec une fausse présence d’assistance militaire et nous sortir des gogos à chaque.le dernier,c’est meurtrier tiangaye dont les connaissances ne sont que livresque pour son manger,pas pour construire.
La guerre de mystification aérienne,c’est de la tricherie,facile d’etre perchée là haut et bombardée, quand il s’agit de bataille de tranchées,on ne voit plus ces muscles. Regardez l’erreur comme nos novices soldats centrafricains en somalie. Tels Maitres tels élèves

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués