NATIONALE  |     INTERNATIONALE  |    

L’Afrique du Sud et ses troupes en Centrafrique

Par Source: LeMonde.fr - 08/01/2013

Bangui et Pretoria n'ont pas signé d'accord qui prévoit l'envoi de troupes pour sauvegarder l'intégrité territoriale

 

Dans la capitale centrafricaine, le pouvoir de François Bozizé bénéficie manifestement d'un soutien sud-africain à travers le déploiement d'un contingent de deux cents soldats qui devraient être renforcés par deux cents autres. Quelle est leur mission exacte et sous quel mandat opèrent-ils ? Pour l'instant pas de réponse claire de Pretoria… La présidence sud-africaine rappelle que l’article 201 de la Constitution du pays autorise le président à déployer des troupes afin d’honorer une «obligation internationale». Pretoria semble avoir des difficultés à justifier cette obligation internationale. Aujourd’hui, l'Afrique du Sud ne peut se prévaloir d'un mandat d'une organisation sous régionale ou internationale pour déployer des soldats en Centrafrique. Bangui et Pretoria n'ont pas signé d'accord qui prévoit l'envoi de troupes pour sauvegarder l'intégrité territoriale de la Centrafrique. Pretoria ne le nie pas.

 


© afp
Les troupes sud-africaines dans les rues de Bangui
Dans l'entourage du Président sud-africain, on fait valoir les relations bilatérales en matière de coopération militaire formalisées dans un mémorandum signé en 2007. Une équipe de formateurs sud-africains se trouvait sur place lorsque l’alliance rebelle Seleka a débuté son offensive. « Les nouvelles troupes vont protéger notre équipe », explique le porte-parole du ministère des Affaires étrangères sud-africain. Une explication qui ne convainc guère les chancelleries occidentales, agacées. Dans les rangs de l’opposition à Bangui, on s’interroge: «Le président François Bozizé a peut-être des doutes sur le soutien des pays d'Afrique centrale» tandis que dans les rues de la capitale, on évoque l’appétit des Sud-africains pour les concessions minières de Centrafrique.

En Afrique du Sud, les observateurs livrent plutôt l’analyse suivante: la campagne de l'Otan pour renverser le régime Kadhafi a déclenché l’ire de Pretoria et mis à mal le leadership de l'Union africaine. Or, l'Afrique du Sud a toujours prôné des solutions africaines aux problèmes africains, une vision dont ne devrait pas se démarquer la nouvelle présidente de la commission de l'UA, la Sud-africaine, Nkosazana Dlamini Zuma.

 

 
MOTS CLES :

3 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

Cessez vos conneries-Le Panafricanisme s'applique les Sud Africains sont des Africains et veulent la Paix en Centrafrique et pourquoi pas sur tout le continent?

Par Le Juif Noir

08/01/2013 13:55

La République Centrafricaine est un pays indépendant et ses autorités ont le droit de nouer des relations avec d’autres pays ou non ?
Ce langage hypocrite ne pourra pas convaincre le peuple…le chef de l’Etat a été reconnaissant aux pays d’Afrique centrale pour leur secours et contribution ! et nous sommes tous des Africains d’où vient le « doute » que vous faites mention ici ? et même si les Sud-Africains ont l’appétit minier qu’est-ce que ça fait ? on veut du sou pour reconstruire notre pays nous sommes un pays qui n’est même pas en voie de développement et certaines personnes hypocrites cherchent toujours à nous enfoncer ?
COMPRENEZ QUE LA POPULATION, TOUTES LES COUCHES SOCIALES ONT DIT NON A CETTE GUERRE perpetré contre l’humanité !!

Vive la cooperation venant du sud du continent

Par Adro

11/01/2013 17:08

Ne serait-il pas judicieux de parler resources minieres entre Africains, que de se les faire piller par des puissances occultes depuis 2 siecles.

Accord ou pas Accord ; Bienvenue les SudAFs!!

Par Kota Likongo

12/01/2013 15:15

Mieux sauver l'AFrique par l'Afrique, accord ou pas accord , les sud africains sont les bienvenues chez nous. ce ne sont pas les accords qui sont prioritaires plutôt la sécurité. les Sud Africains vont rester qu'on le veuille ou pas. ce n'est pas à vous les français ( Le monde) de nous rappeler cela du moment votre président HOLLLANDE n'a pas hésité à venir au secours du MALI et dire non à la demende de BOZIZE. SAUVER L'AFRIQUE PAR L'AFRIQUE, voilà le nouveau mot d'ordre de tous pays africains. depuis toujours, la France ne fait que la politique d'exploitation. LE PEUPLE VOUS A REJETTE. Allez demander à HOLLANDE, pourquoi les soldats SudAfs sont là, il a certainement une réponse

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués