ECONOMIE ET BUSINESS  |    

Air France: La liaison Paris-Bangui-Paris n’est pas rétablie

Par Lucie Nkouka avec agences - 04/01/2013

La compagnie française annonce qu’elle n’assurera pas de vols vers Bangui avant le début du mois de février 2013

 

La situation sécuritaire des intérêts français en République centrafricaine s’était dégradée le 26 décembre 2012, lors que des manifestants avaient caillassé l’ambassade de France locale et les locaux de la compagne aérienne Air France à Bangui. A la suite de ces incidents, le vol AF780 reliant l’aéroport de Paris – Charles de Gaulle à la capitale centrafricaine avait été rappelé sur Paris par les responsables de la compagnie française, qui avait annoncé que le prochain vol sur cette destination aura peut-être lieu le 2 janvier 2013. Au lieu de quoi, elle annonce qu’ne reprendra pas son vol hebdomadaire entre Paris et Bangui avant la fin du mois de janvier, en raison de la tension en République Centrafricaine. La compagnie a décidé d’attendre jusqu’au 30 janvier 2013 au plus tôt pour reprendre sa rotation hebdomadaire. La situation reste très tendue à Bangui, les rebelles du Séleka menaçant de s’emparer de la ville de Damara, considérée comme le dernier bastion des forces gouvernementales sur la route de la capitale. Des pourparlers de paix sont censés commencer la semaine prochaine au Gabon, peut-on lire sur le site gabon-actu.



 


© Frédéric Lancelot / Sipa
La liaison sera rétablie au plus tôt en février 2013
En temps normal, Air France opère un Airbus A330-200 pouvant accueillir 40 passagers en classe Affaires, 21 en Premium et 147 en Economie entre les deux villes, avec départ tous les mercredis à 10h55 et retour le jour suivant à 7h10. C’est le seul vol hebdomadaire de la compagnie française à destination de la capitale de Centrafrique. L'appareil peut transporter environ 220 passagers et la compagnie de l’alliance SkyTeam est la seule à proposer une liaison directe entre l’hexagone et l’aéroport de Bangui, où se posent également les appareils de Royal Air Maroc (en provenance de Casablanca), Kenya Airways (Nairobi), Asky Airlines (Lomé via Douala), Ethiopian Airlines (Addis Abeba) ou TAAG Angolan Airlines (Luanda via Brazzaville). Dans une telle situation, d’autres vols assurent de manière sporadique l’évacuation des ressortissants des pays et représentations diplomatique en Centrafrique. Les Etats-Unis, la Chine, le Tchad, etc. ont déjà effectué des retours en terre natale. Quand à la France, elle a renforcé sur place son effectif militaire, qui est passé de 200 à près de 600 hommes. En cas d’urgence, ils seront chargés d’évacuer au plus vite les près de 1200 Français encore présents sur le territoire centrafricain.

 

 
MOTS CLES :

1 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

des nouvelles

Par agnesbac

08/01/2013 20:39

je suis très attachée à Bangui et à ma famille de coeur qui habite Gobongo où je devais me rendre pour les fêtes de fin d'année .or je n'arrive pas à les joindre depuis les conflits et je voulais savoir comment je peux faire pour avoir des nouvelles , savoir ce qui se passe dans ce quartier de BANGUI ,
merci beaucoup

Agnès

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués