NATIONALE  |     INTERNATIONALE  |    

Burkina Faso: Il n’y aura aucun suspense

Par Jacques Ganyra, AfriSCOOP - 21/11/2010

C’est le constat que l’on peut faire de la présidentielle qui se déroule ce 21 novembre sur l’étendue du territoire

 

«Bref, il n’y aura rien à voir; circulez!», l’on peut ainsi résumer l’issue prévisible de l’élection présidentielle qui a lieu ce dimanche 21 novembre. Plus de 23 ans après son accession au pouvoir, le président Blaise Compaore réaffirme qu’il est un célèbre médiateur. Le président burkinabè a contribué à sauver la vie ou le destin de plusieurs Ouest-africains. Le pays des hommes intègres a fait un pas dans la maîtrise du secteur de l’artisanat, de la transformation ingénieuse des fruits tropicaux et de leur exportation. Le Burkina dispose d’une capitale dont les rues principales bénéficient d’un bon adressage et sont généralement maintenues propres. Ouagadougou, la principale ville du Burkina dispose d’un quartier de ““haut standing” appelé «Ouaga 2000». On pourra par ailleurs mettre à l’actif du bilan positif du pays de Sankara (sous l’ère Compaore) son organisation d’une multitude de rencontres internationales. Des actions positives qui, hélas, ne remplissent pas quotidiennement le ventre des 15 millions des Burkinabé.

Blaise Compaore et l’envers du décor
Les rues de Ouaga donnent d’une manière générale l’apparence que le Burkina dispose d’un bon réseau routier. Rentrez dans les ruelles de cette ville et vous verrez, commente un journaliste burkinabé qui couvre régulièrement les nombreux voyages à l’étranger du président-voyageur Compaore. Que la vie à Ouagadougou serait belle si toutes les rues et ruelles offraient le visage de la célèbre avenue «Kwame N’krumah». Des négligences de développement qui dénotent les nombreux manquements du régime de l’ex-compagnon de T. Sankara, en matière de l’instauration au Burkina d’une véritable culture démocratique. Toutes choses en cette période électorale qui emballent très peu, de l’avis de nombreux observateurs, l’électorat local.

 


© afriscoop.com
Blaise Compaoré, président sortant et candidat à la présidentielle au Burkina Faso
Aux dires de Me B. Sankara, principal adversaire de l’actuel locataire du «Palais Kossiam», palais présidentiel, le Burkina qui s’est évertué ces dernières années à donner des leçons de démocratie et de concorde nationale à diverses Républiques ouest-africaines, ne dispose pas d’un fichier électoral sécurisé fondé sur des cartes numérisées comme M. Compaore l’a pourtant recommandé dans diverses médiations. Autant de paramètres qui enlèvent l’envie de voter aux «hommes intègres». Conséquence, sur les 07 millions de potentiels électeurs, moins de la moitié s’est inscrite sur les listes électorales. La photographie de l’ambiance électorale en ce moment dans mon pays est simple : bon nombre de partisans du Cdp (au pouvoir) sont déçus, et les sympathisants de l’opposition se sentent floués par leurs leaders, commente un Burkinabé.

Sur les 156 formations politiques du pays berceau du Fespaco, le Cdp écrase tout le monde. C’est la raison pour laquelle de la douzaine de candidatures lors de la précédente présidentielle (en 2005), le président sortant Blaise Compaore devra affronter seulement 06 concurrents cette année. Autrement dit, sur la terre du célèbre Joseph Ki-Zerbo, l’opposition est quasi broyée, et le Cdp est hyper puissant… L’Européen a volé les œufs, l’Africain a tué la poule, paraphrase le chanteur burkinabé Zedess dans une nouvelle chanson. Ce qui est certain désormais: les «hommes intègres» ne pourront plus mettre sur le dos de l’Occident leur retard en matière de développement qui leur vaut habituellement des places peu enviables sur l’indice du développement humain. La méningite et le paludisme pourront donc encore emporter des vies humaines au Burkina; en attendant la fin ou le succès international d’autres médiations de l’enfant de Ziniaré.

 

 
MOTS CLES :  Burkina   Elections   Presidentielles   Compaoré   Suspense 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués