NATIONALE  |     INTERNATIONALE  |    

Les rebelles centrafricains suspendent leur marche sur Bangui

Par Lucie Nkouka avec agences - 02/01/2013

A la suite de la mise en garde contre une attaque de la ville de Damara, qui serait considérée comme une déclaration de guerre

 

Finalement, les rebelles préfèrent tempérer leurs ardeurs depuis l’arrivée de l’année 2013. Le commandement du Séléka annonce la suspension de son offensive en direction de la capitale et se prépare à envoyer une délégation aux pourparlers de paix organisés à Libreville, au Gabon. "J'ai demandé à nos forces de ne pas bouger de leurs positions à partir d'aujourd'hui (mercredi) parce que nous voulons participer aux discussions de Libreville pour trouver une solution politique", a déclaré Eric Massi, porte-parole du mouvement, joint par téléphone à Paris par l’AFP. "Je suis en discussion avec nos partenaires pour avancer des propositions afin de mettre fin à la crise mais, une solution pourrait être une transition politique dont le président (François Bozizé) serait exclu", a-t-il ajouté. Dimanche, le chef de l'Etat centrafricain s'était dit prêt à un dialogue sans délai à Libreville, au Gabon, proposant même la formation d'un gouvernement d'union nationale auquel pourraient participer les rebelles.

 


© afp
Eric Massi, porte-parole du mouvement, ira peut-être à Libreville
Mise en garde de la FOMAC et de la CEEAC
La Force multinationale d'Afrique centrale (Fomac) déployée en Centrafrique a mis en garde mercredi la rébellion centrafricaine contre toute tentative de prendre la ville de Damara, dernier verrou à 75 km de Bangui. Une telle opération serait considérée comme "une déclaration de guerre" selon le commandant de la Fomac, le général Jean-Félix Akaga, dont les troupes sont positionnées à Damara. "Nous ne cèderons pas Damara, que ce soit clair. Si les rebelles attaquent Damara, c'est une déclaration de guerre, cela veut dire qu'ils ont pris la résolution d'engager les 10 Etats d'Afrique centrale. Je ne pense pas sincèrement qu'ils en arriveront là", a-t-il déclaré. Cette semaine, les pays d'Afrique centrale ont envoyé des renforts pour protéger la capitale centrafricaine menacée par les rebelles du Séléka positionnés à Sibut (160 km au nord), et qui, contrôlant une large partie du pays, réclament le départ du président François Bozizé. Les effectifs de la Fomac, dont le gros des troupes est tchadien, devraient atteindre 760 hommes.

Bangui militairement est protégée, a assuré le général Akaga, réaffirmant que la Fomac s'interposait pour empêcher une reprise des hostilités alors que le front s'est stabilisé depuis la fin de la semaine dernière. La ligne rouge est valable pour les Faca (les forces régulières centrafricaines) et pour les rebelles. (...) Nous empêchons dans les deux sens de franchir la ligne rouge, a-t-il souligné. Les pays d'Afrique centrale réclament la tenue de pourparlers à Libreville, au Gabon, entre le gouvernement centrafricain et la rébellion, pour trouver une issue à la crise ouverte par l'offensive du Séléka lancée le 10 décembre. Nous sommes dans un statu quo. Je pense qu'il y a une volonté de part et d'autre d'attendre les négociations à Libreville, a dit le général Akaga.

 


© Ben Curtis/AP/SIPA
La bataille de Damara est à éviter
La rébellion a dit jusqu'à présent ne pas croire aux promesses du président Bozizé. Son porte-parole Eric Massi a brandi la menace d'une marche sur Damara et Bangui avant la mise en garde de la FOMAC et de la CEEAC. Nous n'avons pas de contact direct avec les rebelles, et personne ne peut avoir de chiffre exact (sur leur nombre). Ca m'étonnerait que les rebelles sachent combien ils sont, c'est un mélange de plusieurs tendances, a-t-il dit. Le chef de l'Etat tchadien, Idriss Déby Itno, président en exercice de la Communauté économique des Etats d'Afrique centrale (CEEAC) et allié du président Bozizé, qu'il a aidé à prendre le pouvoir en 2003, avait déjà prévenu que Damara constituait une ligne rouge à ne franchir par aucune des deux parties. Les troupes tchadiennes sont officiellement déployées dans le cadre de la Fomac, mise en place en 2008 pour aider à la stabilisation du pays, et qui était dans un processus de retrait définitif au moment du début de l'offensive rebelle.
 
MOTS CLES :

1 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

J'ai beaucoup pleuré pour mon pays et son peuple en lisantMgr Nestor Nongo Aziagbia

Par Le Juif Noir

02/01/2013 16:27

J'ai beaucoup pleuré pour mon pays la RCA et sont peuple si humble en lisant notre Mgr. Nestor du fait que nous avons cette meme vision et maniere d'analyser la situation de notre cher pays. J'apprecie ce digne serviteur de Dieu qui a la lumiere, et prêt a éclairer les centrafricains. Il a tout dit clairement !
Permettez-moi tout simplement de dire que nous les Centrafricains devraient mener beaucoup plus un combat pour le développement de notre pays. Comme je l’ai toujours dit dans mes réactions sur ce site :
Acheter des tracteurs pour une Agriculture industrielles et commerciales au lieu d’acheter des lances-rockets pour tuer vos propres frères et sœurs.
Achetez des engins de bitumage au lieu d’acheter des Land cruisers pour poursuivre et tuer le peuple si innocent. Construisez des Motels, de Safari pour le tourisme au lieu de vous camper en brousse !
Pourquoi est-ce que tout Centrafricain veut seulement que le pouvoir même s’il vit dans une hutte alors que quelqu’un d’autre vient dans ce pays et vit avec l’eau courante , l’électricité et roule?
Voilà tant de questions pour vous réveiller tout simplement la conscience. Imaginez un instant que chaque fils ou filles des leaders ou présidents devraient prendre en otage le peuple pour se venger que deviendra la RCA ? En tout cas nous risquons d’être les derniers sur la planète à cause de notre esprit de guerre en cette période de mondialisation.
Disons nous tous ensemble « Plus jamais de tel guérilla » en Centrafrique. A qui cela profite-t-il ? à aucun peuple Centrafricain ni à celui qui veut être à la tête du pays. Comprenez Le diable est venue pour détruire et faire souffrir le peuple de Dieu ! le Diable agi à un niveau psychologique en créant la haine, et créant aussi des fausses raisons ! mais ne voyez-vous pas que le Diable a lamentablement échoué ? depuis le temps de Kolingba la population civile a beaucoup prié et ce fut un moment au règne de Patassé le diable voulait ethniciser la guerre le peuple a été bien protégé par Dieu et ce n’était que l’armée qui jouait son filme. Que Dieu bénisse la population Civile centrafricaine elle ne s'est jamais en pris l’une a l’autre, just pour dire que Dieu nous aimes tous !
LA RCA à mon avis malgré cette histoire d’enclavement pourrait être la fontaine d’Afrique car Dieu l’a béni aussi comme beaucoup de pays Africains avec toutes sortes de ressources et le pays pouvait spontanément devenir une plaque tournante dans le commerce des ressources la création des usines, des écoles de hautes formations , d’emplois etc.
Au 21eme le Centrafricain vit sans l’eau courante, ni l’électricité, sans maison digne de son nom avec cuisine et douche interne….aucun concept de famille mariage et dans sa voiture etc….mais on ne parle que de la guerre pour la présidence ???
Mes frères et sœurs tout être humain et tout Centrafricain on la même valeur devant Dieu ! Prions et déposons les armes; Permettez moi de prier maintenant :
Père tout puissant créateur de l’univers et de tout ce qui s’y trouve ait pitié et pardonne-nous nos offenses. Nous avons péché contre toi en faisant du mal au humains aux frères et aux sœurs dont tu as mis en notre compagnie. Pardonne-nous tous ! Éteins le feu de la colère qui nous a emporté trop loin cela n’est pas de ta part. Merci de nous avoir pardonné car tu as dit même si nos péchés sont rouges comme de la cramoisie tu vas nous les pardonner tu vas nous laver et nous deviendrons blanc comme de la neige. Père tout Puissant merci de nous avoir pardonner ! Ouvre nos cœurs établi ta lumière en nous une lumière qui va nous guider, une lumière qui va rayonner d’amour, une lumière qui éblouie le mal et le fait disparaitre… je t’implore père tout puissant tous les centrafricains sont ensemble maintenant. Plus de guerre, plus colère, plus de haine, Au nom de notre Seigneur et Sauveur Jésus Christ le diable est ligoté et jeter loin de la RCA et plus loin de tous les continents…Nous voulons juste vivre en paix Parce que tu es un Dieu d’ Amour et de la Paix. Dieu Père tout puissant tu nous as créé pour exprimer ton amour, tu ne nous pas crée pour souffrir, affaiblir et devenir une risée. Nous te confions le pays, nous te confions tous ses fils et filles, quel que soit la divergence d’idée ils seront à table pour dialoguer et tu vas leur passer ta sagesse divine pour résoudre leur problème et garder la paix que tu nous as laissé !
Sanctifie tout le monde, Père Tout Puissant, faites les asseoir devant toi avec des cœurs pleins de douceurs, de paix et d’amour et faites leur écouter ta voix , faites leur écouter la voix de ton amour inconditionnel….Au nom de notre Seigneur et Sauveur Jesus Christ

AMEN ET AMEN !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!VIVE JESUS CHRIST ! VIVE LA PAIX EN RCA.

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués