NATIONALE  |     INTERNATIONALE  |    

Centrafrique: Washington et l'ONU rappellent leur personnel

Par source: AFP - 27/12/2012

Les États-Unis ont pris des mesures pour protéger leurs ressortissants et l'ONU annonce le départ de ses employés. Paris a fait sécuriser son ambassade

 

Faisant état de sa "profonde préoccupation face à la détérioration de la sécurité en Centrafrique", le département d'Etat américain a affirmé, travailler "avec la communauté américaine à Bangui pour faciliter le départ" de ses ressortissants. Ainsi, Washington et les Nations unies ont annoncé, mercredi, le départ de tous leurs employés jugés non indispensables et de leurs familles. Le retrait "temporaire" des 200 personnes travaillant pour les Nations unies en Centrafrique "est une mesure de précaution pour réduire notre présence au cas où la situation devait se détériorer à Bangui", a expliqué Martin Nesirky, le porte-parole de l'ONU. Il estime que la progression militaire des rebelles du Séléka ("Alliance" en sango, la langue nationale) semble indiquer qu'ils ont l'intention de s'emparer de Bangui. Appelant les rebelles à "cesser les hostilités et à stopper leur avancée vers la capitale", il a par ailleurs salué "l'initiative de la Communauté économique des États d'Afrique centrale (CEEAC)" qui va tenter d'obtenir un cessez-le-feu.

 


© journaldebangui.com
Les USA et l'Onu rappellent leur ressortissants de Centrafrique
De son côté, le département d'Etat américain avait autorisé le 23 décembre le départ des familles et du personnel non essentiel de notre ambassade à Bangui (...) et le 25 décembre l'ambassade avait fortement encouragé tous les Américains à quitter la République centrafricaine par des vols commerciaux jusqu'à ce que la sécurité s'améliore. "Nous travaillons avec la communauté américaine à Bangui pour faciliter le départ des Américains qui le souhaitent", a ajouté un porte-parole de la diplomatie américaine, Patrick Ventrell, faisant part dans un courriel de sa "profonde préoccupation face à la détérioration de la sécurité en Centrafrique". C’est pourquoi, "nous exhortons le gouvernement de la République centrafricaine à remplir ses obligations de protection des représentations diplomatiques et des ressortissants américains actuellement dans le pays", a prévenu M. Ventrell

Une manifestation "particulièrement violente" contre la France
Plus tôt dans la journée du mercredi 26 décembre, l’ambassade française avait été prise pour cible par des manifestants en colère contre la passivité de Paris depuis le début de l’offensive armée des rebelles. Plusieurs fenêtres ont été brisées. La situation était chaotique. Des militaires centrafricains patrouillaient mais aucun n'est intervenu. Certains manifestants sont passés par-dessus la grille et ont pris le drapeau français. Des informations confirmées par l'ambassadeur de France à Bangui, Serge Mucetti, qui a qualifié la manifestation de "particulièrement violente". En réponse à la demande du président, le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian a assuré, mercredi en fin de journée, que l’ambassade française avait été "sécurisée" par une trentaine de soldats français et que le calme aux abords des locaux était revenu.

Au moins 2 000 déplacés
Mais après plus de quinze jours d'opérations et de conquête de villes, le conflit ne semble pas près de finir. Affirmant sa volonté de "faire entrer ses troupes" à Bangui, le Séléka a demandé "à tous les fils et filles de Centrafrique, à tous les éléments de forces de défense et de sécurité encore fidèles au régime de François Bozizé (...) de déposer les armes immédiatement". Les renforts tchadiens qui campent aux portes de Bangui à l'appel du président centrafricain semblent être le dernier rempart contre l’avancée des insurgés. Au moins 2 000 Centrafricains ont fui dans le nord de la RD Congo voisine l'avancée des rebelles. En Centrafrique, les ONG s'inquiètent du sort des déplacés.

 

 
MOTS CLES :  Centrafrique   Séléka   Onu   Département D'etat   Usa 

1 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

ONU ?

Par Mamadou

27/12/2012 23:15

Le rôle de L'ONU n'est il pas d'aider les pays ?

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués