NATIONALE  |     INTERNATIONALE  |    

RCA: La coalition Séléka suspend ses opérations

Par Source: RFI - 21/12/2012

Sur le plan diplomatique, aucune négociation n’est prévue entre les rebelles et les autorités de RCA ce vendredi à Ndjamena, la capitale du Tchad

 

Les rebelles de la coalition Séléka, qui mènent actuellement une offensive en République centrafricaine, ont pris ce jeudi 20 décembre la localité de Batangafo, à 300 kilomètres au nord de Bangui, la capitale. Les Forces armées centrafricaines (FACA), elles, annoncent avoir repris Kabo, ville située à 60 kilomètres de Batangafo. Les rebelles démentent, mais interrompent néanmoins leurs opérations. Le fait le plus saillant de cette journée de jeudi concerne l'annonce des rebelles, qui suspendent leurs opérations à la veille du sommet de la Communauté économique des Etats d'Afrique centrale (CEEAC). C'est ce qu'ils affirment par la voie d'un communiqué signé par Justin Mambissi Matar. «Suite à la clarification de l'intention du Tchad de ne pas attaquer nos positions, le Séléka CPSK-CPJP-UFDR a accepté d'avoir un premier contact avec les autorités tchadiennes pour ouvrir des pourparlers de paix», écrit ce dernier. Le Tchad est en effet intervenu militairement en RCA ce mardi, s'érigeant en force d'interposition.

 


© Sur tv5.org
A la veille du sommet de la CEEAC au Tchad, elle a pris le contrôle de Batangafo
Le communiqué précise: «En attendant de voir la concrétisation de cette démarche, la progression de nos troupes a été unilatéralement arrêtée. C'est ainsi que, à ce jour, le Séléka CPSK-CPJP-UFDR garde ses positions, et maintient son influence sur tout le nord-centre-est du territoire national en allant des frontières de Damara aux confins de Birao en passant par Bambari jusqu'à la frontière Centrafricano-tchadienne.»

Confusion sur le terrain
Plus tôt ce jeudi, «les rebelles ont pris Batangafo vers 11 heures (10 heures TU) et progressaient vers Bouca», à 280 km au nord de Bangui, a indiqué à l'Agence France-Presse une source de la gendarmerie de Bouca. Sur le terrain, une grande confusion entoure en revanche la localité de Kabo. L'armée régulière affirme avoir repris Kabo, tombée la veille au terme de «violents combats», selon une source militaire centrafricaine, toujours citée par l'AFP. «Les FACA se sont reconstituées sans renforts et ont lancé une contre-offensive. Les combats ont été particulièrement violents. L'armée a finalement pris le dessus et a repris le contrôle de toute la ville, obligeant le rebelles à battre en retraite», relate cette même source. Joint par RFI, un porte-parole rebelle dément pourtant cette reconquête.

Pas de négociations ce vendredi
Sur le plan diplomatique, contrairement à ce qu'annonçaient certains médias, aucune négociation n’est prévue entre les rebelles et les autorités de RCA ce vendredi à Ndjamena, la capitale du Tchad. Seulement le sommet de la Communauté économique des Etats d'Afrique centrale (CEEAC), à l'invitation d'Idriss Déby. La suite sur

 

 
MOTS CLES :

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués