SOCIéTé  |    

La veuve Goungaye Wanfiyo et sa fille rendent hommage à l’illustre avocat

Par Lucie Nkouka - 19/11/2010

Elles ont reçu la récompense décerné à leur parent à Genève

 

Belle matinée que celle du samedi 13 novembre 2010. A la Grand-Rue de Genève, il y a eu foule. De nombreux camerounais venus des quatre coins de la planète se mêlant à une forte délégation centrafricaine et à des personnalités d’origines étrangères ont rendu un vibrant hommage à Félix Roland Moumié assassiné le 03 novembre 1960 à Genève. Objectif atteint et ambition réussie, la cérémonie de remise du Prix Moumié 2010 a connu son apothéose dans la soirée. Celle-ci avait démarré à 20h par une conférence sur «le déficit démocratique en Afrique centrale et le risque d’implosion sociale.» Célestin Edjangue, le modérateur, journaliste et écrivain eut du mal à mettre un terme à la phase des questions-réponses tant l’assistance manifestait son besoin de connaissance face à des conférenciers de renom au parcours non moins élogieux. Anatole Malu, congolais et président de l’Université populaire africaine de Genève, Acheikh Ibn Oumar, ancien ministre tchadien des Affaires Etrangères et Rigobert Bwemba-Bong, géo politologue camerounais, ancien militant de l’Upc ont ravi le public par de brillants exposés. La cérémonie de remise du Prix Moumié a couronné trois camerounais et un centrafricain. Le chef Bamendjou, sa Majesté Rameau Jean-Philippe Tchendjou II Sokoudjou, le journaliste Jean Bosco Talla, feu Albert Mukong ainsi que le centrafricain Maître Goungaye Wanfiyo, avocat et fervent militant de la société civile centrafricaine, assassiné en décembre 2008.

 


© camer.be
Mlle Monwen Goungaye après avoir reçu le Prix décerné à son papa
Me Goungaye Wanfiyo
Figure emblématique de la société civile centrafricaine, combattant invétéré pour la promotion des droits humains, ce valeureux africain est tragiquement décédé à 50 ans en décembre 2008. On a parlé d’un accident de voiture. Aucune enquête n’ayant donné lieu à des résultats véridiques, il subsiste toujours des interrogations sur les circonstances de son décès. Président de la Ligue centrafricaine des droits de l'homme, Me Goungaye Wanfiyo était connu pour son sérieux et sa franchise. C’était avec force et conviction qu’il défendait les victimes des exactions commises par les rebelles et militaires au nord du pays. Il s’était aussi attiré le courroux de ceux qui dirigent la RCA au point de recevoir des menaces de mort en juin 2008. C’est sa fille qu’accompagnait la veuve Euphrasie Goungaye Wanfiyo qui ont reçu la récompense de leur père et époux. Voici du reste l'intégralité du discours prononcé lors de cette cérémonie par Mlle Monwen Goungaye après avoir reçu le Prix décerné à son papa.(...)

A travers moi, c’est toute la famille Goungaye, ses proches et amis, réunis au sein du Comité Vérité et Justice pour Maître Goungaye et son combat, la communauté centrafricaine et tous les hommes épris de paix et justice qui remercient la fondation Félix Moumié. Bien évidemment, nous aurions tous souhaité que Maître Goungaye soit là personnellement pour recevoir ce prix. Connaissant mon père, ceci lui aurait donné une énergie supplémentaire pour continuer à défendre ceux, qui, malheureusement n’arrivent pas à jouir de leurs droits les plus élémentaires. Papa, nous sommes fiers de toi, fiers de ton courage, car, ni les intimidations, ni les menaces de mort, ni ton arrestation n’ont affaiblies ton engagement et ta détermination. Aujourd’hui, l’une de nos préoccupations est que la lumière soit faite sur les circonstances de ta disparition. Jusque là, malgré l’intime conviction de chacun, rien n’est fait pour qu’éclate enfin la vérité. Vous imaginez donc Mesdames, Messieurs, que l’intérêt porté par la fondation Moumié à la mémoire de Maître Goungaye, est pour nous un soutien moral incontestable dans notre recherche de vérité et notre devoir de perpétuer son combat pour la Défense des Droits de l’Homme. Encore une fois merci pour cette distinction qui a valeur de reconnaissance internationale des efforts de Maître Goungaye. Félix Moumié, Maître Goungaye et bien d’autres ont initié un mouvement. Ils ne sont plus là physiquement, cependant, il appartient à chacun de les faire revivre dans ses pensées et surtout dans ses actes.

Nous vous remercions pour votre attention.

 

 
MOTS CLES :  Avocat   Wanfiyo   Mère   Fille   Goungaye   Prix Moumié 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués