NATIONALE  |     INTERNATIONALE  |    

Egypte: le oui aurait remporté la 1ere partie de la consultation

Par Alain Georges Lietbouo - 20/12/2012

Cette première victoire au référendum sur la nouvelle constitution est revendiquée par le parti des frères musulmans, parti au pouvoir

 

Selon des sources non officielles rapportées par le parti des frères musulman, le oui aurait remporté la 1ère partie du référendum sur la nouvelle constitution tenu le 15 décembre dernier. En effet, près de la moitié des électeurs, soit 26 millions de personnes, avaient été appelées à se rendre aux urnes samedi, alors qu'une grave crise politique divise le pays. Le reste du pays doit voter le 22 décembre. Dès le lendemain dimanche, 16 décembre, le Parti de la Liberté et de la Justice (PLJ), branche politique des Frères musulmans, duquel le président Mohamed Morsi est issu, a indiqué sur son site internet que 56,5 % des électeurs avaient voté "oui". Le Front du salut national (FSN), coalition de l'opposition rassemblant des mouvements de gauche et libéraux, a répliqué dans un communiqué qu'elle ne reconnaîtrait aucun résultat non officiel. La veille, elle avait accusé les Frères musulmans de tentatives de fraude. Mais l'une des principales composantes du FSN, le Courant populaire, a indiqué qu'environ 56% des électeurs avaient approuvé le texte.

 


© rfi.fr
A voté
Selon les résultats préliminaires, Le Caire a voté «non» à près de 57% tandis qu'Alexandrie, deuxième ville du pays, a approuvé le texte. La commission électorale a refusé de commenter ces informations, et n'a pas non plus fourni de chiffre sur la participation. Les chiffres ne seront approuvés par la commission électorale qu'à la fin du second tour pour ne pas provoquer de confusion, pour préserver le pays et en attendant les recours a déclaré au journal [Le Monde], un membre de la commission, Mohammed el-Tanbouli. Pour l’instant l’on se contente des résultats non officiels, basés sur les comptages des responsables de bureaux de vote.

Depuis la proposition de la nouvelle constitution, des tensions ayant fait plusieurs morts ont éclaté entre pro et anti-Morsi. Dans la nuit du 5 au 6 décembre dernier par exemple, un affrontement d'une rare violence aux abords du palais présidentiel au Caire, avait fait huit morts et des centaines de blessés. A Alexandrie, des heurts entre adversaires et partisans du projet de loi fondamentale ont fait 15 blessés vendredi 14 décembre. L’on craint encore de nouvelles violences à l’issue des résultats définitifs du référendum attendus à l’issue de la deuxième partie du référendum.

 

 
MOTS CLES :

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués